Stains

Stains pour tous critiquée mais copiée

Publicités
Saint-Denis

Vidéoprotection : un tiers de moins pour l’aide de l’Etat aux communes

camera-videoOn savait déjà que François HOLLANDE comptait faire payer la note de la crise et de son incompétence aux autres et notamment aux communes. Il vient à nouveau de s’illustrer dans ce registre.

C’est officiel : l’aide financière qu’avait accordé Nicolas SARKOZY aux collectivités territoriales afin qu’elles s’équipent en matériel de vidéoprotection va être lourdement réduite.

Cette aide passera de 30 millions d’euros en 2012 à 19,7 millions d’euros en 2013.

Pauvres Dionysiens, votre Maire Didier PAILLARD n’avait déjà pas la volonté : et bien maintenant grâce à HOLLANDE, il n’aura pas l’argent non plus!!!

Le tournant sécuritaire que vous attendez légitimement n’aura pas lieu.

Saint-Denis

Quelle honte!! BRAOUEZEC complice de ses propres agresseurs

L’agression dont Patrick BRAOUEZEC, Député sortant et Président de Plaine Commune a fait l’objet jeudi dernier possède le même caractère inacceptable que celles auxquelles sont confrontés des centaines de dionysiens et dionysiennes chaque année.

Rappelons que plus d’une fois, Saint-Denis a été classée ville la plus dangereuse de France.

Malgré les efforts et les bons résultats du Gouvernement et de Nicolas SARKOZY en matière de Sécurité, y compris dans les quartiers de nos villes, la délinquance violente reste un fléau. C’est pour cette raison que ces efforts auraient du être accompagnés par l’action de la Ville de Saint-Denis :

– par la mise en place d’une Police Municipale aux prérogatives et aux moyens de coercition les plus complets dans ce que permet la Loi

– l’installation de la vidéoprotection sur l’ensemble de la Ville (aidée financièrement par l’Etat!!)

Les moyens financiers, nous les avons. Les outils légaux, nous les avons. Les élus et candidats de droite et du centre le réclament depuis de nombreuses années. Sclérosés dans leur idéologie, les élus de gauche se refusent à agir. Ils sont donc responsables de cette dangerosité de notre Ville. Et parmi ceux-ci, nous trouvons en premier lieu, le même Patrick BRAOUEZEC suivi de près par Didier PAILLARD, le Maire et Florence HAYE Conseillère générale et 1ère adjointe en charge de la « Tranquillité publique ».

Patrick BRAOUEZEC est donc victime de ses propres choix et de son idéologie.

Mais comme si cela ne suffisait pas, nous apprenons par le PARISIEN du 14/04/12 que notre Député ne souhaitait pas porter plainte contre ses agresseurs, qu’il restait silencieux sur la question et que sur place même, il tenait à ce qu’ils soient relâchés!

Quelle honte!! Lorsque l’inaction devient de la complicité, de la couverture, il est temps de se demander quels sont les intérêts de notre élu.

 

Dionysiens, Dionysiennes, ce n’est pas sur Patrick BRAOUEZEC complice de ses propres agresseurs qu’il faudra compter pour votre sécurité! Souvenez vous en en JUIN PROCHAIN!!