L'Ile de France, Plaine Commune, Stains

Tribune du 7 jours à Stains : mars 2018

La lucidité

La médiathèque Louis Aragon a enfin ouvert ses portes. Je suis fier que cet emblème de notre Histoire locale qui se dégradait reprenne vie à travers un lieu dédié à la culture. La foule présente à cet évènement tranchait diamétralement avec le bide qu’a été l’assemblée citoyenne du Maire qui n’a pu compter que sur la section locale du PCF pour remplir l’Espace Paul Eluard. Je me félicite de la prise de conscience qui vous fait distinguer le vrai du faux. Les petits mensonges, ça ne prend plus et votre message a été très clair.

Vous avez été nombreux à réagir après que j’aie rendu public un document de travail budgétaire où il apparaissait que contrairement aux discours du Maire, les dotations de l’Etat, à Stains, étaient globalement en augmentation depuis 2016. Sachez qu’avec le mouvement Stains pour tous, je continue à défendre votre droit à connaître la vérité. J’ai demandé au Maire une série d’informations très précises sur la gestion financière de la Ville. Un mois après, je n’ai toujours pas de réponse, toujours aucune communication de documents pourtant censés être accessibles au public. AURAIS-JE TOUCHE UN POINT SENSIBLE ? QU’Y A-T-IL A GARDER SECRET DANS LES FINANCES DE LA VILLE ?

Continuons l’opération vérité. Vous ne voulez plus que l’on vous vende le rêve du métro à Stains : ce que vous voulez, c’est une densification du réseau existant, pouvoir vous rendre en centre-ville sans changer de bus, depuis n’importe quel quartier. Mais surtout, vous voulez la sécurité dans le RER D, la ligne 13, les bus… C’est ce que je défendrai pour vous, auprès de la Région. Nous demanderons aussi au Maire la mise en place d’une navette gratuite et que la Police municipale accompagne les séniors lorsqu’ils doivent faire un retrait d’argent.

Pour finir, je tiens à exprimer ma solidarité à l’égard de nos Anciens combattants qui se sentent bafoués par l’affiche de la cérémonie du 19 mars choisie par le Maire. Ils ne comprennent pas qu’un autre drapeau que celui de la France puisse y être représenté. La paix des mémoires, si nécessaire au renforcement de l’amitié franco-algérienne ne peut pas se faire dans ces conditions.

Contactez-nous sur les réseaux sociaux, www.julienmugerin.fr ou au 07 85 55 88 96.

Julien Mugerin

Publicités
Stains

Visite de quartier Parouzets – Aristide Briand des élus Stains pour tous

Notre prochaine visite de quartier partira de la future Médiathèque située avenue Marcel Cachin. Ensuite nous parcourrons le quartier Gambetta le long de l’avenue Aristide Briand jusqu’au rond-point des Palmiers, puis, la gare.
Venez nombreux nous rencontrer. Nous porterons vos volontés et revendications pour votre cadre de vie.
Stains

Tribune des élus UMP dans le 7 jours à Stains : novembre

La Démocratie selon la Beaumale : une opposition muselée.

Michel BEAUMALE nous l’a montré une fois de plus, la Démocratie, c’est quand ça l’arrange.

Ayant été directement mis en cause dans une missive du Maire, les élus UMP avons à notre tour réclamé un droit de réponse qui nous a été refusé. Ainsi, en Démocratie version Beaumale, celui qui a le dernier mot a toujours raison, y compris lorsque l’un des interlocuteurs est forcé à se taire.

En effet, dans la tribune de la précédente édition du 7 jours à Stains, le Groupe UMP au Conseil Municipal évoquait les augmentations d’impôts phénoménales qui ont si durement frappé les Stanois depuis l’élection de Michel BEAUMALE. En comparant le chiffre de 50% d’augmentation d’impôts entre 2001 et 2011 aux baisses d’investissement de la commune, je ne faisais que citer des chiffres que tout un chacun peut trouver sur différentes sources, notamment, le Ministère de l’Economie et des finances et surtout sa propre feuille d’imposition.

Je persiste et signe puisque la maladie est contagieuse : le Conseil général dont Azzedine TAIBI est Vice-Président a lui aussi augmenté l’imposition des foyers stanois, doublant le montant des taxes foncières et augmentant l’ensemble des taxes de 95% depuis 2004. Décidément, nos élus, qu’ils siègent au niveau communal ou départemental ne savent que taper dans nos porte-monnaie.

Furieux d’être confronté à une opposition musclée, le Maire s’est rapidement arrogé un droit de réponse dans l’édition du 7 jours à Stains de la semaine suivante. Confus et à la limite du hors sujet, allant même jusqu’à parler du Gouvernement et de l’écotaxe en Bretagne, sujet bien lointain du matraquage fiscal et du quotidien des Stanois, le Maire imposait sa vérité dans un article bardé de jaune fluo. Notre réponse, a elle été éconduite par le 7 jours à Stains dont le Directeur de publication n’est autre que… Michel BEAUMALE.

Après 80 ans de communisme à Stains, la majorité se croit tout permis. Après 80 ans de communisme, la Majorité n’accorde pas ses droits à l’opposition au mépris des règles les plus basiques de la Démocratie. Au bout de 80 ans, pour le communisme, le débat d’opinions ce n’est qu’entre copains de même opinion. Après 80 ans, le communisme à bout de souffle, ne fait plus rêver, ne rêve plus, et ne trouve, pour garder le pouvoir, que le musèlement.

Ces méthodes ont assez duré. Les Stanois doivent se réveiller et prendre conscience de la médiocrité de la gestion communale. Certaines villes qui nous entourent ont pris la décision de changer de cap et leurs habitants vivent mieux.

Ne nous résignons pas. N’attendons pas. N’acceptons plus ces constats sur la violence, l’abandon, le nivellement, les conditions de vie que l’on conclue trop souvent par « mais bon, on est à Stains ».

N’acceptons plus que les jeunes qui ont pris l’ascenseur social prennent aussi le camion de déménagement en choisissant d’aller vivre ailleurs qu’à Stains, là où la qualité de la vie est jugée meilleure. Non, non, non ne nous résignons pas !!

Aimons Stains et commençons à rêver. Imaginons Stains autrement. Soyons exigeants. Battons-nous pour être respectés.

Vous trouverez les élus UMP à vos côtés pour alimenter cette flamme, ce rêve. Et les tentatives des élus de gauche de nous faire taire n’entameront en rien l’engagement qui est le nôtre de défendre vos intérêts et vos rêves.

20131130-171721.jpg
Marie-Claude Goureau, Présidente du Groupe UMP au Conseil Municipal.

Stains

Tribune UMP dans le journal 7 jours à Stains – Septembre

arton434L’heure des grands travaux a sonné à Stains !! Annoncés en pleine page du 7 jours à Stains ils sont effectués dans la précipitation et la confusion générale, causant des embouteillages monstres, même de nuit.

Les Stanois ne sont pas dupes et voient bien la sournoiserie de cette pratique qui consiste à faire bonne figure pour les élections municipales qui approchent à grands pas.

Aucun doute sur la complicité de Plaine Commune qui a compétence en matière de propreté et de Voirie pour faire en 6 mois ce qui aurait dû être fait en 6 ans. C’est apparemment la conception qu’a la majorité municipale du mandat électoral.

Mais cette tentative de manipulation ne fera pas oublier les nombreuses plaintes des Stanois sur l’état d’abandon de la voirie fréquemment relayées sur les réseaux sociaux.

Ces gigotements de dernière minute, ne feront pas oublier qu’à Stains il faut 3 semaines pour enlever une voiture brûlée quand dans les villes d’à côté il n’en faut qu’une. Tout le monde connait ce squelette de scooter trainant depuis des mois sur le rond-point du Palmier (Angle Aristide Briand / Gambetta).

Ces petites manœuvres ne feront pas oublier la saleté qui s’accumule dans les caniveaux ou dans certains recoins de la ville.

La réfection tant attendue des rues Parouzets et Hennequin ne fera pas oublier les dizaines d’années d’oubli de ces même rues. Le revêtement neuf de l’avenue Marcel Cachin et Aristide Briand financé par le Conseil Général tranchera net avec l’état de délabrement de la rue Francis Auffray et de la plupart des rues des quartiers de l’Avenir, du Maroc et du Globe.

Heureusement pour eux, les habitants de la Cité Jardin, du Clos Saint Lazare et du Moulin Neuf ont bénéficié des financements des années Sarkozy et Chirac au titre de la rénovation urbaine.

Il arrivera un moment où le Maire de Stains devra demander des comptes à Plaine Commune sur l’égalité de traitement entre les villes qui la compose, l’état global des rues de St Denis, d’Aubervilliers ou même de La Courneuve étant sans commune mesure avec celui des nôtres.

Mais il arrivera surtout un moment où les Stanois réclameront le respect pour eux et leur ville pour une vraie qualité de vie.