Stains

Pourquoi Stains n’aura pas sa Police de sécurité du quotidien

182963_189761611056705_100000686032375_522808_6437797_n
Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois a obtenu une police de sécurité du quotidien

Le Ministre de l’Intérieur a annoncé hier la sélection de 30 quartiers ciblés par ce nouveau dispositif ayant pour ambition la « reconquête républicaine » de territoires considérés comme difficiles. Après les Zones de Sécurité Prioritaire (ZSP) des socialistes, c’est maintenant la Police de sécurité du quotidien macroniens qui échappe à la Ville de Stains.

La réaction la plus évidente serait de considérer ce refus comme un abandon de Stains par l’Etat, alors que le sentiment d’insécurité grandit chez les habitants, que les faits délictueux se maintiennent et deviennent de plus en plus difficiles à vivre. Ce constat est entièrement fondé : il aurait été bon que le Président Macron se rende compte du recul de la République sur notre territoire et choisisse l’un des quartiers de notre ville pour ce nouveau dispositif.

Dans le même temps il faut pousser un peu plus loin l’interrogation et analyser le type de commune retenu, plus particulièrement les 2 plus proches de nous : Garges-lès-Gonesse et Aulnay-sous-Bois. 2 communes dont les maires ont mis en place une police municipale, 79 agents pour Aulnay, une garde montée à cheval pour Garges, un véritable maillage de caméras de vidéoprotection pour les 2, etc… Les élus de Stains ont-ils fait ce qu’il fallait pour attirer les projecteurs sur la ville en termes de sécurité, ou bien ont-ils préféré les étouffer, les cacher pour faire croire que tout allait pour le mieux ? Notre maire est-il réellement la bonne personne pour défendre les intérêts des Stanois ou peut-on penser que sa méthode, ses discours fonctionnent comme un épouvantail ? A-t-il tissé les bons réseaux ou s’est-il davantage isolé même de ses amis politiques naturels de gauche ?

Mais surtout, les gouvernements ne se sentent pas trop seul à agir en matière de sécurité lorsque le Maire de Stains refuse toute action en la matière renvoyant à la responsabilité de l’Etat ? Le Gouvernement ne voudrait-il pas plutôt encourager les villes qui montrent une véritable volonté d’en finir avec la violence et l’insécurité ?

Pour Stains pour tous, même si elle est regrettable, cette décision renforce encore un peu plus notre volonté d’agir concrètement pour la sécurité des habitants en appliquant chez nous les solutions qui fonctionnent ailleurs, en affirmant notre intransigeance quant au respect des Loi de la République, terreau fertile du bien vivre ensemble. En conclusion, en matière de sécurité comme sur d’autres sujets, aide toi et le ciel t’aidera.

Publicités
Stains

Notre tribune du 7 jours à Stains : novembre 2016

Le Maire refuse d’armer la police municipale

img_5073Jeudi soir, au Globe, une femme panique car elle vient d’être victime d’un vol à la portière. Vendredi matin, quartier du Maroc, une altercation entre des hommes se conclue aux coups de couteaux. Dimanche soir, je reçois un coup de fil m’apprenant qu’une jeune femme a subit un vol à l’arrachée à la Croix blanche : en s’accrochant à son sac, elle chute et se fracture le crâne. Rue Victor Renelle, un groupe de jeunes perturbe chaque soir la tranquillité des riverains. Voilà une petite série de faits don j’ai été témoin ou qui m’ont été rapportés en l’espace de 3 jours et à laquelle chacun peut s’identifier. Révéler ces faits, ce n’est pas stigmatiser Stains mais dire la vérité. Eviter de parler des problèmes n’a jamais permis de les régler.

Dans le questionnaire stanois réalisé au printemps vous étiez 95% à considérer que la ville doit faire plus en matière de sécurité. Voilà ce que la majorité municipale n’a pas compris en rejetant notre proposition d’armer les agents de la Police municipale, de porter leur nombre à 36 (1 pour 1000 habitants) et de mettre en place une véritable videoprotection de nos rues.

Personne ne croit qu’il s’agisse d’une solution miracle mais ces mesures qui ont déjà fait leurs preuves permettraient à la Police municipale de mieux NOUS protéger et mieux SE protéger. Oui SE protéger car il ne faut pas oublier que depuis l’accroissement de la menace terroriste les agents en uniforme sont devenus des cibles de choix. La fermeture, début novembre, d’une mosquée dont certains responsables étaient liés au salafisme et au «djihad» doit nous rappeler que le danger est partout et souvent proche de chez nous. Azzedine Taibi a eu raison de rappeler que l’immense majorité des musulmans pratiquent leur religion dans le respect de notre culture mais il ne faut pas être naïf sur la présence à Stains de l’intégrisme islamiste que nous étions déjà nombreux à suspecter.

Malgré le rejet incompréhensible de la majorité, le débat en conseil municipal nous a appris que le Maire évaluait nos mesures à 2 millions d’euros par an (beaucoup d’entre elles bénéficieraient d’aides financières). Mais que valent 2 millions d’euros sur un budget sécurité actuel de 8 millions? Que valent les vies des Stanois? Que vaut l’emploi dont on sait que l’insécurité est un frein majeur pour notre territoire ? Pourquoi même les maires de gauche s’y mettent-ils, comme Sarcelles en octobre ? Sans compter qu’une plus grande efficacité de la Police municipale, ce sont des recettes supplémentaires. La vraie raison, c’est que la Municipalité privilégie un traitement doux et social de l’insécurité dont on voit l’efficacité. Nous, nous choisissons la réussite sociale et le rétablissement de l’ordre et de l’autorité. Voilà notre différence.

Julien Mugerin

Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @STAINS POUR TOUS et contactez-nous au 07 85 55 88 96.

 

Stains

Notre tribune 7 jours à Stains du mois d’octobre 2016

Seuls 21% des Stanois sont fiers de Stains ! 69% ne font pas confiance à M. Taïbi…

Nous sommes heureux de pouvoir enfin vous livrer les résultats de notre questionnaire stanois. N’acceptant plus que les uns et les autres parlent en votre nom sans vous demander votre avis. Notre équipe est allée à la rencontre de plus de 120 habitants sur le marché, à Carrefour mais aussi sur internet afin de recueillir leur avis sur l’état de Stains. Le choix du panel de sondés ne s’est fait sur aucun critère politique. Nous nous sommes adressés à des habitants que nous ne connaissions pas forcément.

Vous êtes 79% à penser que l’état de la ville s’est détérioré depuis 2 ans. La mixité est d’ailleurs une exigence qui ressort de ce sondage contrairement à LA MAJORITE MUNICIPALE QUI S’EST CLAIREMENT EXPRIMEE CONTRE LA MIXITE SOCIALE A STAINS avant l’été. Pour l’équipe du Maire, Stains est une ville « populaire » et qui doit continuer à concentrer les populations les plus pauvres. L’élan populaire, c’est donc plutôt la descente dans le ghetto ! Nous, nous voulons attirer de nouveaux stanois et retenir ceux qui réussissent.

Vous êtes 95% à penser que la Ville doit agir davantage pour la sécurité alors que le Maire se décharge sur l’Etat. Nous ne sommes pas convaincus par les annonces relayées dans le « 7 jours à Stains » suite au rendez-vous chez le Ministre de l’Intérieur. Avec une telle mollesse de la part du Gouvernement et une absence de volonté de la part du Maire, Stains restera une ville en proie à la violence qui frappe régulièrement notre ville.  Ces dernières semaines encore, sans compter les agressions régulières, elle a frappé à Victor Renelle ou encore aux jardins familiaux. Nous exprimons d’ailleurs notre solidarité à l’attention de la famille de Manu et de ses amis, ce jardinier de 56 ans poignardé dans son cabanon au cours de ce qui semble être un cambriolage (au vu des informations en notre possession à l’heure où nous écrivons cette tribune). Ce crime ne doit pas rester impuni.

20% des Stanois ont confiance en leur Maire (11% restent sans réponse). C’est peu, et c’est probablement moins qu’en 2014. C’est un chiffre qu’il faut corréler à l’impression qu’ont 79% des Stanois que tous les habitants ne sont pas traités de la même façon par la Mairie. Je tiens à dire que les élus du groupe Stains pour tous restent à vos côtés et à votre disposition pour vous aider dans vos difficultés si vous vous trouvez confrontés à la surdité de l’équipe municipale. C’est ainsi que nous avons apporté notre aide aux jardiniers de la Cerisaie qui étaient menacés d’expulsion. Jusqu’au bout, le Maire a évité leurs questions allant jusqu’à envoyer la police municipale bloquer leur manifestation. Cette affaire n’est pas terminée et nous restons vigilants sur leur avenir après qu’il leur ait été demandé de quitter les lieux d’ici le 31 décembre. Inadmissible pour ces jardins familiaux qui font partie de l’ADN de la Ville.

Tous les résultats sont disponibles sur www.julienmugerin.fr et sur www.stainspourtous.fr : n’hésitez pas à aller les consulter pour savoir ce que pensent les Stanois de l’état de leur ville.

Par ailleurs, nous organisons une sortie patriotique en souvenir du débarquement de Normandie le samedi 12 novembre. Au programme : visite du Mémorial de Caen, le musée et le cimetière d’Arromanches et les plages du débarquement. La participation sera d’environ 35€. Inscrivez-vous en nous contactant aux coordonnées ci-dessous.

Julien MUGERIN et les élus du groupe Stains pour tous

Contactez-nous sur les réseaux sociaux, au 06 85 55 88 96 ou par mail à contact@stainspourtous.fr .

Stains

Consultation de Stains pour tous : votre avis nous intéresse

votre avis

A Stains, on a trop souvent tendance à nous imposer les choses, à réfléchir à notre place, à parler en notre nom sans se préoccuper de ce que nous pensons.

2 ans après les élections municipales, le mouvement Stains pour tous souhaite connaître votre avis sur l’évolution de notre Ville.

Cette démarche unique de consultation nous permettra de mieux vous défendre.

!!!!!!!PLUS QUE QUELQUES JOURS : RÉPONDEZ AVANT LE 25 SEPTEMBRE 2016 !!!!!!!!!

 

 

Stains

Insultes et menaces antisémites à l’encontre d’un jeune conseiller municipal de Stains

Laurent DRAI, Conseiller municipal de Stains, a fait l’objet d’insultes antisémites dans un bus de Stains puis de menaces de mort écrites en raison de son appartenance à la communauté juive.

Déjà victime d’agressions racistes par le passé et en raison de la connaissance par les auteurs de la localisation exacte de son domicile, Monsieur DRAI a effectué un dépôt de plainte au commissariat de Stains-Pierrefitte.

Appartenant au groupe « Stains pour tous – UMP » au Conseil municipal de Stains conduit par Julien MUGERIN, Laurent DRAI a été reçu par le Maire Azzedine TAIBI.

Même si le Maire semblait être touché humainement par la situation du jeune juif, il n’en reste pas moins déterminé dans sa position jugée dangereuse par les élus du groupe « Stains pour tous » à la lumière des évènements de la semaine dans la ville voisine de Sarcelles.

L’absence de réaction de la part de la mairie pour effacer les tags de drapeaux palestiniens sur des bâtiments publics, une banderole appelant à la solidarité avec la Palestine instaurent dans la ville un climat propice à l’expression d’une haine latente contre les Juifs.

Egalement cité dans le message de menace, Julien MUGERIN réitère son appel au Maire de Stains à veiller à ce que le conflit israëlo-palestinien ne s’importe pas à Stains et à exprimer, si c’est le cas, son refus des agressions antisémites et son soutien aux Juifs de Stains.

Laurent Drai, Conseiller municipal de Stains
Laurent Drai, Conseiller municipal de Stains
Stains

Un mort par balle à Stains : les élus UMP attendent l’action du Maire et du Gouvernement.

COMMUNIQUÉ

Stains se réveille ce matin avec à la bouche, le goût amer de la violence.
Un homme a été abattu dans la nuit de plusieurs balles apparemment dans le cadre d’un règlement de compte.

Les élus de l’opposition conduits par Julien MUGERIN réclament de l’action de la part du Maire Azzédine TAIBI et du Gouvernement de Manuel Valls.

Pour Julien MUGERIN, chef de l’opposition, il est temps de mettre un terme à la logique d’achat de la paix sociale en vigueur depuis des dizaines d’années dans le quartier, logique qui essuie encore un échec, ce jour.

L’opposition affirme que la Municipalité a totalement démissionné du problème de sécurité, préférant s’engager dans des coups de com’ à répétition.

Si c’était nécessaire, ces évènements sont la preuve que Stains a besoin d’être classée en ZSP. Julien MUGERIN et les élus du groupe Stains pour tous continuent de demander au Gouvernement de faire bénéficier Stains de ce dispositif.

Stains

Tribune du Groupe Stains pour Tous – Mai 2014

Décidément, 2014 restera, à Stains, l’année politique de toutes les premières. Après les municipales où la gauche stanoise a enregistré un net recul face à notre liste, les européennes où les Stanois ont mis le Front national en première position.

Ces  résultats sont non seulement un rejet de l’Europe telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, un camouflet envers François HOLLANDE, qui a autant déçu qu’il a promis, mais aussi un signal d’alarme lancé par les Stanois à leur municipalité.

Les 2 élections, pourtant bien différentes, expriment une même volonté de changement véritable à tous niveaux.

Oui, la montée du FN est une tendance nationale mais à Stains, elle résonne comme le rejet d’une gauche archaïque, encore envasée dans une « lutte des classes » en laquelle plus personne ne croit et qui inscrit Stains dans le passé.

Ce sont les couches populaires qui ont voté. Ce sont ceux que les communistes appellent « ouvriers » qui ont lancé un cri d’alarme pour plus de sécurité et de justice, pour une meilleure qualité de vie, et une protection de la Nation.

Je condamne le vote d’extrême droite (comme celui d’extrême gauche) car ils sont dangereux. Mais je comprends le mécontentement qu’il exprime et cette volonté d’un retour aux valeurs fondamentales qui ont fait la force de notre pays, avec et pour le peuple : le mérite, l’équité, la famille, le respect des plus anciens, la responsabilité, etc…

Azzédine TAIBI et son équipe ont bien compris que Stains avait changé et que le discours de gauche habituel sonnait creux désormais : ils s’intéressent désormais à la sécurité et demandent à être reçus par le Préfet pour que Stains soit intégrée au dispositif des ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire). Nous soutenons la démarche sans condition puisque l’équipe Stains pour tous s’était engagée à faire la même demande et réitérons la demande expresse faite au Maire d’être à ses côtés pour réclamer plus de moyens à l’Etat en matière de sécurité.

Mais chassez le naturel, il revient au galop : toujours aucune volonté de la part du Maire communiste de Stains de mettre en place une véritable Police Municipale dotée en moyens et en effectifs. Toujours cette tendance à chercher des excuses aux actes délinquants avant de les condamner et écouter les victimes. Toujours ce même autoritarisme aveugle, pour fixer les limites de l’acceptable. Imposer la réforme des rythmes scolaires : acceptable. Défendre la vie : inacceptable. Utiliser l’argent des Stanois pour financer un journal communiste : acceptable. Mémoire du Général de Gaulle : inacceptable.

Charles de Gaulle semble être persona non grata à Stains : considéré comme libérateur de la France à la fin de la 2nde guerre mondiale, le Maire ne l’a jamais cité lors de son discours le 8 mai. Le 18 juin, pas de commémoration de l’Appel lancé depuis Londres par la Ville.

J’invite donc tous les Stanois qui, comme nous, veulent résister à la dictature de la pensée, à nous rejoindre pour un dépôt de gerbe le 18 juin à 18h30, au Monument aux Morts.

Julien MUGERIN