Plaine Commune, Stains

Plaine Commune : Démocratie 0, complaisance et hypocrisie.

La fin justifie les moyens. Cela pourrait être la devise de notre communauté d’agglomération qui a élu hier son bureau politique.

A la séance qui se tenait dans les sous-sols du Stade de France, et qui a vu la réélection du communiste Patrick BRAOUEZEC à sa tête, le jeu balançait entre compromis et compromission.

Pas de courage politique pour cette assemblée qui s’abstient lourdement lorsque le vote est secret, et se met à genou lorsque le vote est public, à main levée : j’ai été LE SEUL à m’abstenir sur le vote des commissions et les indemnités des élus !!! Pas de comparaison possible avec l’élection à bulletin secret de Monsieur Braouezec par 57 voix sur 72. Quel courage !

Lorsque l’on est élu, on reçoit un mandat des électeurs : le vote à bulletin secret ne devrait donc pas exister. Déni de démocratie à Plaine commune d’autant plus grave que les élus communautaires ne sont pas élus au suffrage universel direct et indépendant.

Dur pour les villes de droite et du centre, d’entrer dans un rapport de force contre la gestion de gauche d’une communauté d’agglomération où la majorité des villes sont tenues par la gauche. Dur pour cette majorité, de faire sans les villes de droite, sans lesquelles Plaine Commune s’affaiblirait.

Seul moment intense de la soirée, le discours du Président du groupe « Centre, Droite Républicaine et Indépendants », toutefois Vice-Président de Plaine Co, Patrice Konieczni, qui a rappelé la large victoire de la droite dans le département, une claque pour le Président Hollande et la majorité du Conseil Général PS de la Seine-Saint-Denis.

A suivre…photo (2)

Publicités
Saint-Denis

ZSP à Saint-Denis : 1 partout dans le match Socialistes / Communistes pour la politique du vide en matière de sécurité

Un coup de com’ au prix d’une stigmatisation !

Au début du mois d’août, les Dionysiens ont été à leurs dépends, au centre d’un coup médiatique du Gouvernement. Juste avant de partir en vacances, Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur balance à la presse 15 communes dont Saint-Denis, sur lesquels il compte agir pour la sécurité sans pourtant annoncer les contours réels de cette action. Notre ville n’avait pas besoin qu’on la montre gratuitement du doigt de cette façon !

Après les ZEP (Zones d’Education Prioritaires), maintenant les ZSP (Zones de Sécurité Prioritaires) : les socialistes ne savent définitivement que communiquer en divisant, mettant à part, stigmatisant nos quartiers populaires.

Lettre du Maire de Saint-Denis se félicitant d’avoir obtenu les ZSP

Une semaine après, le Maire de Saint-Denis, Didier PAILLARD, sentant la situation lui échapper, écrit aux Dionysiens afin de se féliciter de cette annonce pourtant vide de contenu.

Cela est d’autant plus étonnant que le Ministre de l’Intérieur critique dans ce projet les choix architecturaux et urbanistiques du centre-ville de Saint-Denis faits par ses prédécesseurs communistes, comme lui-même.

Il aurait mieux fait de soutenir par ce type de lettre le Ministre de l’Intérieur puis le Président de la République Nicolas SARKOZY au moment où, à Saint-Denis, il augmentait les effectifs de Police nationale, ouvrait de nouveaux commissariats, agissait pour l’insécurité dans le quartier de la gare, créait les BST dans nos quartiers… Peut-être trop d’amélioration pour notre Maire communiste.

On comprend mieux son goût pour la politique du vide en matière de sécurité lorsque dans sa lettre, il se félicite de sa politique de « tranquillité publique » depuis 2 ans qui comme chacun le sait a été d’une efficacité lumineuse.

Dans l’opposition, nous continuerons donc à dénoncer l’inaction du Gouvernement et de la Municipalité et à réclamer, 110 policiers municipaux, de la vidéoprotection et une véritable politique de prévention à l’instar d’autres communes qui ont vu leur insécurité diminuer drastiquement (Nice, Lyon, New York, etc…).

La Seine-Saint-Denis

Communiqué de presse de Julien MUGERIN sur la venue de Claude GUEANT à Saint-Ouen

Paris, le 1er novembre 2011

Les Jeunes Populaires saluent la venue de Claude GUEANT à Saint-Ouen dans le quartier Emile Zola et les annonces faites à cette occasion.

Lundi, le Ministre de l’Intérieur était dans le quartier Emile Zola à Saint-Ouen afin de se rendre compte par lui-même de la situation que vivent ses habitants.

Comme dans quelques quartiers de France, les délinquants y imposent leur loi au point de ne pas hésiter à porter atteinte à la liberté de circulation de tous ceux qui y pénètrent.

Face à l’abandon de la Maire PC de Saint-Ouen sur les questions de sécurité, Claude GUEANT a choisi la fermeté en rappelant à ces trafiquants que la République ne s’arrête pas aux frontières de « leurs » « zones » mais s’exerce sur chaque parcelle du territoire français de la même façon.

Avec le Préfet de Seine-Saint-Denis, Christian LAMBERT, il est venu écouter les habitants qui veulent que cela change et leur promettre de « nettoyer ce quartier des dealeurs et des pratiques qui y règnent ».

Les Jeunes Populaires saluent les annonces faites par le Ministre afin d’intensifier la présence de terrain de la Police nationale et de donner un nouveau rôle central aux citoyens faisant d’eux les acteurs de leur propre sécurité. Ainsi dans les quartiers populaires la citoyenneté ne sera plus un terme creux mais une réalité.

Claude GUEANT répond ainsi au besoin de sécurité et au refus de l’économie souterraine exprimé par les audoniens de la cité Emile Zola : ces deux conditions sont nécessaires pour que les efforts de l’Etat pour l’égalité des chances menés par le Gouvernement portent leurs fruits.

Rappel des mesures annoncées :

–          Recours à des citoyens réservistes

–          Mise en place un numéro vert dédié pour signaler anonymement à la police toute chose anormale

–          Charger un référent police de faire le lien entre les habitants et le commissariat de police

–          Renforcement des Brigades Spéciales de Terrain (BST)  mises en place à Saint-Ouen en juin

Julien MUGERIN

Délégué national associé en charge des quartiers populaires