Stains

Stains pour tous critiquée mais copiée

Publicités
Stains

Tribune au 7 jours à Stains : janvier 2019

Nouvelle victoire pour l’opposition

Depuis que vous nous avez élus en 2014, nous ne cessons d’être à vos côtés et de travailler pour vous. STAINS POUR TOUS a vocation à défendre l’intérêt des Stanois, l’image de notre ville et la justice pour tous et en cela, à donner une voix à la majorité silencieuse.

Azzédine Taïbi, dans la peur que je lui « vole » la place,rejette toute proposition, sacrifiant l’avenir de notre ville sur l’autel de son intérêt politique. Mais le plus surprenant, c’est que ces idées sont récupérées mais dans une pâle copie. Il faut toujours préférer l’original à la copie

Quelques exemples :

 la vidéoprotection avec quelques caméras posées (il manque encore celles promises par le Maire rue Victor Renelle),

 la stabilisation des dépenses de personnel que nous exigions dès 2014 (et non « baisse », contrairement aux mensonges que l’on peut entendre),

 la subvention de 157 000€ à l’ESS que nous trouvions trop faible (voir tribune de mai 2018) : une subvention complémentaire de 20 000€ a été votée au dernier conseil,

– le permis de louer que j’avais personnellement proposé en conseil municipal en septembre 2017, rejeté et critiqué par la majorité vient d’être voté,

Chaque fois, c’est 1 à 5 ans de retard !

Les faits sont là : ces décisions ont indiscutablement été inspirées par l’opposition, qu’ils essayent cependant de démolir par tous les moyens.

Mais parfois, nous devons aller plus loin, devant la Justice. Sur ma requête, le Tribunal administratif vient d’annuler la délibération faisant de Fadwa Barghouti citoyenne d’honneur de Stains. Une nouvelle victoire pour l’opposition !

Nous sommes 8 élus face à la majorité mais jamais nous ne flanchons pour rappeler au Maire où se trouve votre intérêt, jamais nous n’arrêtons de travailler nos dossiers pour la bonne utilisation de votre argent et nous continuerons à être à vos côtés avec des réunions dans chaque quartier.

Les élections municipales, c’est l’année prochaine : ce sera à vous de préférer STAINS POUR TOUS qui est mollement copié par une gauche extrême qui défend sa place et ses marottes.

Avec les élus de mon groupe, je vous souhaite une bonne année 2019 ainsi qu’à ceux qui vous sont chers.

Contactez-nous sur les réseaux sociaux, www.julienmugerin.fr ou au 07 85 55 88 96.

Julien Mugerin

Stains

Fadwa Barghouti ne sera pas citoyenne d’honneur de Stains

Nouvelle victoire pour l’opposition :  le vœux voté en Conseil municipal faisant de Fadwa Barghouti est annulé par le Tribunal administratif.

Une nouvelle fois, j’ai du présenter à la Justice cette décision totalement illégale. En effet, le Maire ne doit prendre des décisions ne concernant que l’intérêt de la commune dans laquelle il a été élu.

Une fois encore, il ne s’agit pas ici de dénoncer l’engagement politique en faveur de la Palestine qui est un droit absolu et que beaucoup de gens partagent. Mais la morale de l’histoire c’est que le combat d’Azzedine Taïbi lui-même ne doit pas être celui du Maire de Stains. Cet engagement est personnel et il ne peut pas y engager tous les Stanois.

Le Maire fait preuve d’un entêtement qui revient cher aux habitants : un énième procès pour le faire abandonner, ce sont autant de frais d’avocat payés par la commune.

Lisez ci-dessous le jugement du Tribunal administratif :

Jugement Fadwa Barghouti

Stains

Tribune 7 jours à Stains : mai 2018

Soutenons l’ESS

En conseil municipal, le vote des élus est toujours une prise de responsabilité. Les élus du groupe Stains pour tous s’appliquent cette règle : nous votons POUR lorsque nous sommes en accord, comme sur les projets en faveur de la jeunesse, CONTRE dans le cas inverse, notamment lorsqu’il y a gaspillage d’argent.

L’abstention, comme le OUI et le NON, a un sens précis. Nous manquons parfois d’éléments pour nous positionner : dans ce cas nous demandons des informations qui nous sont souvent refusées. Pour les modifications du tableau des effectifs où nous entérinons les évolutions de carrière des agents, nous n’avons pas les éléments pour juger des promotions en interne. Si la validation par concours est juste, on sait aussi qu’un maire peut bloquer ou favoriser selon l’agent. Connaissant le clientélisme régnant en Mairie, nous refusons de donner notre confiance aveuglément.

Nous nous abstenons sur le budget ou sur les subventions aux associations : nous ne voulons pas jeter le bébé avec l’eau du bain en votant contre mais ne validons pas non plus les choix de la majorité. Lorsqu’avec vous nous aurons fait l’alternance, nous rééquilibrerons les priorités budgétaires. Nous ferons un tri sain entre les associations qui se battent pour les Stanois et celles qui n’ont pas de lien avec Stains ou les associations politisées. Avec Julien Mugerin, nous n’accepterons jamais la faible subvention de l’ESS qui de par le nombre de ses adhérents mérite bien plus que les 157 000€ annuels qui lui sont alloués. A l’inverse, nous pensons que les fonds en faveur de la Palestine doivent revenir aux Stanois et que le Maire doit arrêter de s’entêter dans ce domaine d’ordre diplomatique où la prudence est tellement nécessaire : la Justice vient encore de le lui rappeler, aux frais du contribuable stanois.

Je profite de cette tribune pour féliciter les organisations pour les beaux moments vécus à Stains en mai, entre autres le 1er carnaval afro-caribéen et la rencontre des anciens du Clos.

Rendez-vous : lundi 18 juin à 19h, tous au Monument aux Morts de Stains pour une cérémonie anniversaire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle, placée sous le signe de la jeunesse.19349206_1597004460318048_1296432933_o

Marie-Claude Goureau

Stains

Banderole Salah Hamouri : le Maire aurait-il (encore) perdu son procès?

Depuis plusieurs mois, une banderole en soutien à Salah Hamouri était exposée sur le fronton de la Mairie. Depuis aujourd’hui elle n’y est plus.

Vendredi, le Maire était convoqué au tribunal administratif de Montreuil car la Préfet s’était saisi de l’affaire. Il n’a pas communiqué sur l’issu de ce procès mais on peut la supposer : une nouvelle condamnation ?

Ce n’est pas une première, et Azzedine Taibi devrait connaître la loi maintenant. Le soutien à la cause palestinienne ne se justifie pas car il n’a pas d’intérêt local. Un Maire a une compétence locale et non internationale.

Pour une énième fois AzzedineTaibi est convoqué par un tribunal. Pour une énième fois un bus est affrété pour Montreuil. Pour une énième fois l’avocat de la ville est sollicité. Pour une énième fois, c’est vous, Stanois, qui mettez la main à la poche pour les manœuvres politiques de AzzedineTaibi. STOP !!

Stains

Notre tribune au 7 jours à Stains : avril 2017

Jugement : la banderole Barghouti devra être retirée

Espérons que ce sera le dénouement et pas un nouvel épisode dans l’affaire de la banderole en soutien à Marwan Barghouti : la Cour d’appel de Versailles vient de condamner le Maire à la retirer. C’est une satisfaction pour le groupe STAINS POUR TOUS de voir la Justice de notre pays regagner en autorité.

Pour rappel, j’avais saisi le Préfet de la Seine-Saint-Denis sur l’absence d’intérêt local de cette banderole demandant la libération d’un député palestinien emprisonné en Israël pour des actes de terrorisme. Le Préfet avait alors requis le retrait de la banderole au motif d’une absence d’intérêt local et de la possibilité de causer un trouble à l’ordre public.

Par la suite le Préfet avait eu recours au Tribunal administratif de Montreuil afin de faire retirer la banderole. En référé, le Tribunal avait ordonné son retrait avant de se contredire quelques semaines plus tard dans son jugement définitif par lequel il refusait de s’exprimer sur le fond, au prétexte de délais non respectés. Le Préfet ayant fait le choix de faire appliquer la Loi, la Cour administrative d’appel de Versailles a annulé le jugement du Tribunal de Montreuil et déclaré la banderole « nulle et de non effet ».

Ce jugement datant du 23 mars, le Maire doit donc s’exécuter et appliquer le jugement. S’il ne le fait pas, il expose la Ville à un risque important.

Il lui est également possible de recourir au Conseil d’Etat pour casser la décision en appel. Cependant cet acharnement voué à l’échec aurait un coût important pour la Ville. Rappelons que si le Maire impose son point de vue à l’ensemble des Stanois, c’est bien la Ville qui endosse le coût de son obstination : impression des banderoles, honoraires de l’avocat, frais administratifs, déplacements en car au tribunal, etc. Tout cela avec l’argent de vos impôts. Sans compter qu’une affaire portée au Conseil d’Etat est plus coûteuse. Jusqu’où ira le communautarisme du maire qui pour les commémorations du 19 mars faisait figurer le drapeau algérien pour une cérémonie en hommage aux militaires français ? Cette décision a fait beaucoup de mal à nos anciens combattants qui ont fait le choix courageux de boycotter la cérémonie officielle et d’en organiser une autre en présence de Louis Pierna, scandalisé par le saccage mémoriel de son successeur.

Comme nous le rappelons à Stains pour tous, les Stanois veulent que leur maire s’occupe de leur quotidien : il y a tant à faire, de la saleté de nos rues, à la violence et aux agressions, de notre jeunesse qui a besoin d’espoir et d’emploi, aux familles qui ont besoin de soutien. Lorsque les Stanois nous interpellent afin que nous intervenions en leur faveur, ce n’est jamais pour la libération de Marwan Barghouti mais pour une ville à vivre. Ce combat n’est pas le nôtre : priorité à Stains !

Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @STAINS POUR TOUS et contactez-nous au 07 85 55 88 96.

Julien Mugerin

Stains

Banderole à Stains : l’opposition regrette l’affaiblissement de l’autorité de l’Etat

photo-illustration-entree-TA-de-Montreuil

C’est avec surprise que les élus d’opposition de Stains ont pris connaissance du jugement rendu dans l’affaire de la banderole en soutien à Marwan Barghouti apposée sur le fronton de la mairie de Stains.

Malgré l’intervention du Préfet, le juge administratif n’a pas retenu l’absence d’intérêt local et le potentiel trouble à l’ordre public.

Les élus du mouvement Stains pour tous (apparentés Les Républicains) jugent que cette décision s’inscrit en totale contradiction avec les affaires précédentes qui reconnaissaient l’absence d’intérêt local dans le soutien municipal à la cause palestinienne (Aubervilliers, Bezons, etc).

Julien Mugerin, chef de l’opposition, demande au Préfet d’interjeter appel afin de casser cette décision qui affaiblit encore l’autorité de l’Etat.