Uncategorized

Michel Beaumale finit bien bas …

Michel Beaumale semble vouloir faire de la bataille de chiffres sa priorité pour clore sa carrière de Maire. Dans l’édition du 7 jours à Stains de la semaine dernière, une fois de plus, le Maire tente de se défendre des augmentations d’impôts locaux et de l’accroissement de l’endettement de notre commune que l’UMP dénonce depuis de nombreux mois. Il va même plus loin en comparant l’opposition municipale à un Ministre nazi, preuve qu’il est arrivé au bout de son argumentation et n’a plus rien à défendre.

Maire depuis 1996, Monsieur Beaumale a toujours fait preuve d’un autoritarisme cinglant dans la gestion de sa commune sauf sur les sujets les plus centraux pour la vie quotidienne des Stanois. On attend encore sa fermeté pour dire NON à la réforme des rythmes scolaires, OUI à une prise en charge de la sécurité et un classement de Stains en Zone de Sécurité Prioritaire, STOP à l’abandon de Plaine Commune pour l’état de nos rues, et au STIF pour mettre une terme aux aberrations des transports en commun.

C’est pourquoi je ne réagirai que brièvement sur la question de l’augmentation des impôts locaux avérée, vérifiable par tous sur les sites du capital.fr ou encore du Ministère des Finances (http://www.collectivites-locales.gouv.fr/). La pression fiscale locale a bien augmenté de plus de 50% entre 2001 et 2011 et même plus lorsqu’on prend en compte l’entrée de Stains dans Plaine Commune qui dispose d’une fiscalité propre. Cette vérité est ressentie par les contribuables stanois : qui peut croire qu’en 10 ans, les impôts n’ont augmenté que de 14% ?

L’énergie déployée à tenter de contrer l’opposition UMP par voie de tracts, de communiqués, d’articles répétés, devrait être engagée contre la violence et l’insécurité qui ont encore frappé cette semaine à Stains, faisant 2 blessés par armes à feu au Clos St Lazare. Plutôt que de manipuler les chiffres pour flouer les Stanois, notre édile aurait dû manipuler les esprits de nos jeunes pour y ajouter de l’ambition, du respect, le sens du travail et de la morale.

L’équipe de Michel Beaumale a toujours su mettre la priorité sur ses propres besoins, plutôt que sur le bien de l’ensemble des Stanois, défendre sporadiquement des cas individuels à grand renfort de communication pour masquer son abandon des grands chantiers nécessaires pour rendre à Stains sa fierté d’antan. L’état de notre ville au terme de ce mandat en témoigne : insécurité, saleté, endettement, bétonisation, chômage…

Monsieur le Maire qui finit bien bas, nous laisse à notre triste sort dont il est responsable, pour la Bretagne semble-t-il, aveu tardif d’un mauvais bilan. 

Face à cet autoritarisme et à cette tendance nombriliste, nous sommes peu confiants dans le choix qu’a fait la Municipalité de procéder à un vote par des machines à voter pour les élections municipales. En effet, impossible par ce dispositif de maîtriser les étapes de comptage des voix, d’autant plus quand on est dans l’opposition. Lorsque l’on sait que des failles des systèmes informatiques ont récemment touché Orange ou encore Apple, il est naturel de mettre en doute l’utilisation de ces machines pour un scrutin d’une importance capitale. Nous réclamons donc un vote traditionnel, par bulletin de vote papier.

Publicités
Stains

Tribune UMP dans le journal 7 jours à Stains – Septembre

arton434L’heure des grands travaux a sonné à Stains !! Annoncés en pleine page du 7 jours à Stains ils sont effectués dans la précipitation et la confusion générale, causant des embouteillages monstres, même de nuit.

Les Stanois ne sont pas dupes et voient bien la sournoiserie de cette pratique qui consiste à faire bonne figure pour les élections municipales qui approchent à grands pas.

Aucun doute sur la complicité de Plaine Commune qui a compétence en matière de propreté et de Voirie pour faire en 6 mois ce qui aurait dû être fait en 6 ans. C’est apparemment la conception qu’a la majorité municipale du mandat électoral.

Mais cette tentative de manipulation ne fera pas oublier les nombreuses plaintes des Stanois sur l’état d’abandon de la voirie fréquemment relayées sur les réseaux sociaux.

Ces gigotements de dernière minute, ne feront pas oublier qu’à Stains il faut 3 semaines pour enlever une voiture brûlée quand dans les villes d’à côté il n’en faut qu’une. Tout le monde connait ce squelette de scooter trainant depuis des mois sur le rond-point du Palmier (Angle Aristide Briand / Gambetta).

Ces petites manœuvres ne feront pas oublier la saleté qui s’accumule dans les caniveaux ou dans certains recoins de la ville.

La réfection tant attendue des rues Parouzets et Hennequin ne fera pas oublier les dizaines d’années d’oubli de ces même rues. Le revêtement neuf de l’avenue Marcel Cachin et Aristide Briand financé par le Conseil Général tranchera net avec l’état de délabrement de la rue Francis Auffray et de la plupart des rues des quartiers de l’Avenir, du Maroc et du Globe.

Heureusement pour eux, les habitants de la Cité Jardin, du Clos Saint Lazare et du Moulin Neuf ont bénéficié des financements des années Sarkozy et Chirac au titre de la rénovation urbaine.

Il arrivera un moment où le Maire de Stains devra demander des comptes à Plaine Commune sur l’égalité de traitement entre les villes qui la compose, l’état global des rues de St Denis, d’Aubervilliers ou même de La Courneuve étant sans commune mesure avec celui des nôtres.

Mais il arrivera surtout un moment où les Stanois réclameront le respect pour eux et leur ville pour une vraie qualité de vie.