Stains

Fadwa Barghouti ne sera pas citoyenne d’honneur de Stains

Nouvelle victoire pour l’opposition :  le vœux voté en Conseil municipal faisant de Fadwa Barghouti est annulé par le Tribunal administratif.

Une nouvelle fois, j’ai du présenter à la Justice cette décision totalement illégale. En effet, le Maire ne doit prendre des décisions ne concernant que l’intérêt de la commune dans laquelle il a été élu.

Une fois encore, il ne s’agit pas ici de dénoncer l’engagement politique en faveur de la Palestine qui est un droit absolu et que beaucoup de gens partagent. Mais la morale de l’histoire c’est que le combat d’Azzedine Taïbi lui-même ne doit pas être celui du Maire de Stains. Cet engagement est personnel et il ne peut pas y engager tous les Stanois.

Le Maire fait preuve d’un entêtement qui revient cher aux habitants : un énième procès pour le faire abandonner, ce sont autant de frais d’avocat payés par la commune.

Lisez ci-dessous le jugement du Tribunal administratif :

Jugement Fadwa Barghouti

Publicités
L'Ile de France, Stains

Le lycée Utrillo mérite des actes !

Pendant que la Région agit, le Maire joue la comédie !

Cette semaine un article est paru dans le journal Libération à propos de la situation du lycée Maurice Utrillo.

Peu après, le Maire s’est fendu d’un communiqué sur les réseaux sociaux afin d’apporter son soutien aux personnels, élèves et parents. Quel hypocrisie, lorsque l’on sait que les violences qui ont touché l’établissement au printemps dernier émanaient de l’extérieur, c’est à dire de la ville.

Je me souviens aussi qu’au terme de la visite de Valérie Pécresse au lycée Utrillo, lorsque nous sommes arrivés sur le parvis à l’extérieur, au moment même où se posait la question de l’action de la Ville pour sécuriser les abords, le chef de cabinet du maire a soudainement disparu. Venir aujourd’hui parler de soutien après un tel abandon, c’est fort ! Du grand art, digne des plus grands acteurs…

Je profite donc de cette actualité pour faire un point 6 mois après la venue de la Présidente de Région, qui, je le rappelle, n’a compétence que sur l’intérieur du lycée :

  • Le rehaussement de la clôture est en cours
  • Les caméras existantes ont été réglées pour plus d’efficacité et 3 nouvelles caméras ont été installées
  • Une étude pour sécuriser les entrées depuis le parvis sont prévues pour janvier 2019
  • Le chantier de rénovation du foyer des élèves, de la cafétéria et de la rotonde sont programmés pour début 2019
  • Le CDI bénéficie d’une enveloppe de 7000 euros pour son équipement.

Par ailleurs des travaux sur d’entretien du bâti sont lancés pour améliorer le confort des usagers de l’établissement.

Notons également que ces évènements n’ont pas soudainement déclenché un intérêt pour le lycée : depuis l’élection de Valérie Pécresse en décembre 2015, ce sont 3 subventions qui ont été attribuées pour sécuriser les abords.

Pour finir, et vous dire à quel point la sécurité des jeunes mais aussi de tous les Stanois compte peu pour le Maire de Stains, la Région propose des subventions aux villes afin qu’elles s’équipent ou de financer la pose de caméras : aucune demande concernant Stains n’a été enregistrée au Conseil régional…

Quelle comédie !

30768297_260562014485519_1230937691_o

Stains

Tribune au 7 jours à Stains : octobre 2018

Majorité silencieuse : des réunions de quartier pour vous écouter

Nouvelle médiathèque, tramway T11, quelques rues et marché refaits, rénovations des quartiers Cité jardin, Clos St Lazare, Maroc et bientôt, la Prêtresse : oui Stains évolue. Ces avancées seraient impossibles sans la solidarité de l’Etat providence, généreux avec les villes en difficulté, de la Région Ile-de-France et de Plaine commune qui se rappelle parfois qu’il ne faut pas donner uniquement aux grosses villes Saint-Denis, La Courneuve et Aubervilliers.

Malgré ces avancées, le malaise reste profond chez les Stanois, qui ressentent une mauvaise qualité de vie : les rues sont sales, des groupes perturbent le quotidien des gens biens dans les halls, sous leurs fenêtres, les manipulations politiques sont fortes, on cache, on ment, on copine. De belles initiatives ou des parcours font renaître la fierté d’être Stanois, mais cela reste un combat difficile. Trop souvent j’entends, « je veux partir de Stains » de la part d’habitants, souvent de longue date, ou d’agents de la Ville. Quand je demande à certains proches de la Municipalité, pourquoi ils ne vivent pas à Stains, je les entends me répondre « parce que j’ai des enfants ». Des mots qui me font mal parce que j’aime cette ville et ses habitants.

Dans ses longs discours sur le Stains qui va mieux, le Maire est sourd à cette majorité silencieuse qui soit, a déjà commandé le camion de déménagement, soit se tait par dépit. J’en veux pour preuve les 60 % d’abstention lors des dernières élections municipales.

Stains pour tous veut donner une voix à cette majorité silencieuse. Nous vous proposons des rencontres dans vos quartiers au cours desquelles il y aura un échange libre. Vous pourrez dire ce qu’il en est aux élus de l’opposition municipale et nous allons agir : soit immédiatement comme nous le faisons depuis 2014, soit en écrivant les premières lignes d’un programme que nous défendrons en 2020.

Voici les 2 premières dates :

  • quartiers GUIGNETIERES et PAROUZETS : vendredi 19 octobre à 19h30 au café Le Bonheur (13 rue Aristide Briand)
  • quartier AVENIR : vendredi 26 octobre à 19h30 à la brasserie La Cascade (51 rue Jean Jaurès).

Je vous attends nombreux.

Contactez-nous sur les réseaux sociaux, www.julienmugerin.fr ou au 07 85 55 88 96.

 

Julien Mugerin

Stains

Tribune 7 jours à Stains : septembre 2018

Retour sur ces 2 mois d’été

Ces 2 mois de vacances auront vu l’avancée de nombreux chantiers par Plaine commune. En tant qu’élu y représentant Stains, je n’ai eu de cesse d’interpeller Patrick Braouezec pour l’état de nos rues. Mes appels ont porté leurs fruits, notamment rue Francis Auffray ou les ruelles des quartiers de l’Avenir, du Globe et du Maroc.

D’autre part, j’ai une pensée solidaire pour ceux qui ont subi les inondations suite aux orages.

Comme toutes les villes, Stains a proposé des vacances aux enfants. J’ai soutenu l’action que je veux renforcer en proposant, comme à Saint-Denis, des séjours familiaux qui resserrent ce lien précieux.

L’été aura été marqué par la victoire française à la coupe du monde, même si je ne m’explique toujours pas la disparition de notre drapeau en mairie le jour de la finale, mais également par la fermeture brutale de la piscine, à l’image de ce que je dénonce régulièrement.

Pourquoi évoquer des « problèmes techniques » et attendre les révélations du blog « Alternative stanoise » pour avouer un manque de personnel ? Pourquoi parler du Gouvernement alors que les raisons internes sont plus fortes ? Pour les Stanois qui voulaient profiter de la piscine à 1€, c’est regrettable mais pourquoi mentir? Parce qu’il fallait cacher l’ambiance déplorable en Mairie et l’incompétence de certains.

Je continuerai à dévoiler ces mensonges qui étouffent les Stanois, les agents municipaux et même au sein de la Majorité qui se fissure : en juin, démission du 1er adjoint, concentration des pouvoirs entre le maire et les élus communistes, pas de délégation sur la sécurité, ni à l’urbanisme alors que les squats de halls, les trafics ont libre cours, que les marchands de sommeil s’enrichissent. Une ambiance que les terrasses citoyennes n’auront pas réussi à calmer…

Avec l’équipe Stains pour tous, je suis à votre disposition. N’hésitez pas à nous interpeller lorsque nous nous rencontrons, comme au Forum des associations ce samedi. Nous sommes là afin que Stains s’améliore et qu’elle devienne juste et agréable à vivre.

Pour cette nouvelle année scolaire, souhaitons aux jeunes la réussite et qu’ils nous rendent fiers d’eux, comme la plupart savent le faire.

Bonne rentrée à tous !

Julien Mugerin

Stains

Tribune 7 jours à Stains : juin 2018

Une opposition unie, le Maire réduit à la calomnie

 Ces derniers mois, vous assistez probablement à un spectacle des plus navrants. On tente de vous faire croire que Stains pour tous, plus particulièrement Julien MUGERIN et Marie-Claude GOUREAU seraient islamophobes. Pour beaucoup d’entre vous qui nous connaissez, cela peut vous sembler invraisemblable mais oui, ils ont essayé de vous faire croire cela. Comble de la manipulation, cette calomnie a été orchestrée en plein mois du Ramadan, comme pour faire appel à ce que beaucoup de musulmans ont de plus profond. Pour le Maire de Stains le bénéfice est double : 1/ porter un coup à l’opposition municipale qui le dérange par son travail et ses questions. 2/ détourner vos regards des problèmes rencontrés par la Majorité municipale.

En réalité, dans la majorité, rien ne va plus : démissions d’élus, départ de cadres, mensonges qui ne prennent plus…

Au contraire, l’opposition reste aux côtés des Stanois depuis 4 ans sans discontinuer et unie derrière Julien MUGERIN et autour des élus qui la composent sans aucune faille. Voilà peut-être ce qui effraie certains, obligés de lancer des rumeurs aussi fausses que nauséabondes. Voilà ce qui oblige le Maire et les quelques élus qui lui restent fidèles à faire appel à une association bidon, des tracts anonymes et des bruits de couloirs. Dans un Etat de droit, si des élus se rendent véritablement coupables d’appels à la haine contre les musulmans, c’est devant un tribunal qu’ils ont à répondre et pas à une question orale grotesque en fin de conseil municipal où ceux qui sont accusés n’ont même pas le droit de répondre…

Enfin, tout cela est bien peu de choses à côté des difficultés que certains d’entre vous peuvent vivre, comme le boulanger du Clos St Lazare qui subit des pressions pour partir : nous lui adressons un message de soutien chaleureux et l’encourageons à tenir bon.

Si nous ne vous croisons pas sur le terrain ou à la fête de la Ville où nous serons comme à notre habitude, nous vous souhaitons de passer de bonnes vacances d’été.

Info : Sortie patriotique au Mont-Valérien, dimanche 1er juillet (gratuite mais inscription obligatoire). Rdv à Stains à 14h.

Contact : www.julienmugerin.fr ou au 07 85 55 88 96

Madi BOINA BOINA

7. MADI DEVANT MARIANE  5 AVRIL 2014

 

La Seine-Saint-Denis, Stains

Palmarès des villes où il fait bon être parent : Stains encore absente du top 20!

Top des villes où il fait bon être parent

Ce matin, le Journal le Parisien a publier son palmarès des villes où il fait bon vivre en Ile de France.

Une fois n’est pas coutume, Stains se place dans le bas du classement : en Seine-Saint-Denis, notre ville se situe hors top 20 avec un score de 61,07.

Voir les critères de notation

Voir l’article du Parisien

Pour rappel, un précédent palmarès du Parisien avait classé les villes où il fait bon vivre. Déjà Stains n’apparaissait pas dans le classement :

Top des villes où il fait bon vivre