Stains

Pour nos quartiers populaires à Stains, une rue Jacques Chirac ?

IMG_1172En cette journée de deuil national en mémoire de Jacques Chirac, l’élu de Stains que je suis ne peut pas s’empêcher de penser à ce que cette disparition peut représenter pour notre ville.

Je ne suis pas de ceux qui idéalise les gens, une fois disparus mais il faut dire une vérité qui n’est dite que sur les rangs de l’opposition. La rénovation urbaine, organisée, financée dans un vaste plan mené par Jean-Louis Borloo, c’était Chirac ! Les Zones Franches Urbaines, c’était sous sa présidence aussi poursuivie par ses successeurs.

Ces politiques ont permis la rénovation de 4 de nos quartiers : Moulin neuf tout d’abord, Cité jardin, Clos St Lazare et le Maroc, associé à Sarcelles. Et comme rénover l’habitat ne suffisait pas, des plans ont été créés par ces mêmes gouvernement pour travailler sur l’habitant. C’est ainsi que sont nés tant de dispositifs en faveur des Stanois : Atelier Santé Ville Stains, Contrat Local Sécurité, Projet de Réussite Educative, etc…

La politique humaniste de Jacques Chirac, se mesure encore au quotidien dans notre ville.

Alors pour ces métamorphoses, pour cet accompagnement, nous vous disons merci Monsieur le Président. Et nous souhaitons que l’une de nos rues, plus particulièrement dans nos quartiers populaires porte votre nom.

Stains

Tribune au Stains actu : septembre 2019

Un beau bilan pour détourner l’attention

«L’élan populaire» joue aux héros en multipliant les réunions publiques, les actes de présence, ou les coups de com pour détourner vos regards de ses échecs. Votre ville n’est pas plus sûre, plus propre, plus agréable, vous entendez plus que jamais « ça y est enfin, je quitte Stains ». Nous avons un nouveau tramway, un marché rénové oui mais grâce au financement de la Région. Total qui s’installe à la demande de la Métropole.Une nouvelle médiathèque qui appartient à Plaine Commune, des quartiers renouvelés mais grâce à l’Etat… 

Ce même Etat qui perfuse notre budget – nous sommes la 2èmeville du 93 la plus aidée après Clichy-sous-bois  mais contre lequel le Maire veut faire un recours. Un tel succès qu’il lui aura fallu près d’un an pour que 3 maires (sur 40) l’accompagnent.

Pourtant la semaine dernière, vous avez reçu dans vos boîtes aux lettres un bilan des plus glorieux ! Pourquoi maintenant ? Parce que c’était interdit après le 1er septembre. C’est pour cela que jusqu’au bout, le 31 août, Azzédine Taïbi distribuait ce document sur le marché, au même endroit où l’on distribue les tracts de campagne, confirmant ce que j’écrivais dans la tribune qui m’a été permis d’y écrire.

Le plus scandaleux, c’est que ce bilan dont j’évalue le coût à plus de 10 000€ (je m’en assurerai au prochain conseil municipal), c’est vous qui le payez !

Je préfère finir sur notre jeunesse qui rentre en classe pour percer les nuages ou dont on voit qu’elle s’engage pour le cadre de vie avec le Clean challenge en cours dans plusieurs quartiers. Bonne chance à eux.

Julien Mugerin

Stains

Bilan de mandat : tribune de l’opposition

Sa campagne est lancée

Dans ce tract déguisé que vous payez, vous pouvez lire ce que vous savez faux : avec « l’élan populaire » tout va bien àStains.

Votre quotidien vous le connaissez : les incivilités, la saleté des rues, les cages d’escalier occupées, les trafics, l’insécurité. Pire, la ghettoïsation, le communautarisme ont accéléré. Les agents souffrent, l’opposition est calomniée, on vous a menti avec des discours répétés en boucle.

Heureusement, il y a eu les autres pour financer la rénovation Cité jardin et au Clos, du marché, l’arrivée du tram, de la médiathèque, du collège Barbara et de Engie.

Ne disons plus « c’est normal, c’est Stains ». Soyons exigeants et retrouvons notre Stains : rassemblée, solidaire,  la Loi est respectée.

Stains

Jeu dangereux pour gagner des voix

Elles sont si grosses les ficelles de ce communiqué!!

Les Stanois ne peuvent qu’y voir une dangereuse séduction au service d’une ambition personnelle au risque de favoriser l’entre-soi.

Dans sa course aux voix, le Maire PCF tourne le dos aux valeurs de son parti : que ce soit Bordes, Pierna ou même Beaumale jamais ils ne seraient allés aussi loin : au contraire, ils ont toujours eu pour ambition de rassembler, d’ouvrir, de décloisonner quand Taibi enferme les gens dans leurs communautés et se sert d’eux.

Je rêve d’un Stains, comme avant, où il n’y avait ni blancs, ni noirs, ni beurs, juste un peuple fraternel, qui vit ensemble dans l’espace public et cultive sa différence dans l’espace privé. Oui, préserver ce que chacun est au plus profond de lui-même, sa culture, son histoire n’interdit pas d’embrasser une culture commune, ciment de la cohésion sociale.

Ce rêve beaucoup le partagent à Stains et ils n’ont trouvé comme seul moyen d’expression le vote Rassemblement national. Ce vote de réaction, Taibi vient encore de l’alimenter alors qu’il nous rabâche sans cesse ses mêmes discours « contre l’extrême droite ». Qui veut la concorde sème le bon grain. Comme toujours avec lui, il y a les discours et il y a les actes.

Stains

Tribune au Stains actu : mai 2019

Guignetières et Paradis : Non à la bétonisation

Nouvelle trouvaille de la Municipalité pour nous occuper et se donner une posture combative : le bruit des avions. Pour cela, ils s’opposent au nouveau terminal à Roissy qui pourrait créer 50 000 emplois tout près de Stains.

Depuis 2014, nous avons multiplié les rencontres avec vous. Nous vous avons écoutés dans tous les quartiers, entendu ce qui était pour vous cause de nuisance, ce qui vous donnait envie de partir de cette ville que vous aimez. Jamais les avions n’étaient l’une d’elles. Vous nous avez parlé d’insécurité, d’incivilité, oui ; du bruit des occupations de halls ou au bas des immeubles, des trafics ; des voitures qui, en pleine nuit, sont musique à fond et portes ouvertes, des rodéos motos ; de la saleté dans la ville, de l’installation de camps Roms.

Voilà les vrais combats sur lesquels vous attendez un Maire. Le reste n’est que gesticulation à visée électorale.

IMG_0444Les avions, on s’y fait. Mais les habitants des cités Paradis et Guignetières ne se font pas à l’idée qu’on construise un immeuble à la place de leurs espaces verts, au cœur de leurs cités. C’est la raison pour laquelle, avec mon équipe, j’ai lancé une pétition contre ce projet de Seine-Saint-Denis Habitat. Les Stanois attendaient du Maire beaucoup plus qu’un courrier : qu’il use de son mandat de Conseiller départemental de la majorité PS-PCF-Verts pour ôter cette idée de la tête de son ami et Président du département Stéphane TROUSSEL. Que l’office fasse les travaux sur les bâtiments existants : humidité, jour sous les fenêtres, épaves, etc. Que ce bailleur, le plus important de Stains, cesse de demander aux locataires de mettre la main à la poche pour des travaux. Qu’il sécurise les parties communes, avec des caméras et une présence humaine.

Notre pétition, que je vous invite à signer massivement, est toujours en ligne sur mon site et sur les réseaux sociaux.

Je finirai cette tribune par un vœu d’unité. Nous sommes à un carrefour pour les 3 principales religions avec la fin du Carême et de la Pâque juive, et le début du Ramadan. Toutes 3 ont été frappées par la violence et l’extrémisme récemment. Je leur souhaite la paix dans cette belle liberté de pratiquer (ou non) sa religion.

Contact : 07 85 55 88 96 ou http://www.julienmugerin.fr

Julien MUGERIN