Stains

Tribune au 7 jours à Stains : juillet 2017

19349206_1597004460318048_1296432933_oUn bel été à tous !

 

Après l’effort… le réconfort. L’ensemble des élus du groupe Stains pour Tous adresse ses sincères félicitations aux nouveaux bacheliers stanois et leur souhaite à tous le meilleur et le succès dans la poursuite de leurs projets. Nous applaudissons également l’excellence du travail réalisé par les élèves du collège Joliot-Curie et de leurs professeurs, qui leur a permis d’être distingués à la Préfecture de Bobigny le 27 juin dernier, comme lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2017 au niveau de l’académie : j’ai été fière de partager ce moment avec eux et d’y représenter les élus Stains pour tous. Je déplore toutefois l’absence d’élus de la majorité. Leur équipe semble être contrariée par le devoir de mémoire nationale : discours démagogique à la journée nationale de la Déportation où le rôle des élèves de Joliot-Curie a été réduit, omission de la cérémonie commémorative de l’Appel du général de Gaulle du 18 juin 40, évocation partielle de l’histoire de la 2nde guerre mondiale en ne citant que les héros communistes, drapeau algérien sur l’affiche invitant à la cérémonie du 19 mars, etc…

 

Mais trêve de remontrances… au risque d’être une nouvelle fois muselée par le Maire. La réélection de Marie-George Buffet a donné des sueurs froides à notre maire qui a tout fait, y compris utiliser le 7 jours à Stains, pour se procurer la victoire : titres racoleurs à la gloire de la députée, photos de Mme Buffet partout, CENSURE de la tribune de l’opposition pour 4 minutes de retard à l’envoi, précisément le texte par lequel nous appelions à battre Marie-George Buffet. Il fallait bien cela pour garder le pouvoir. Vous n’avez pas été dupes : au final, une abstention de 73,70%.

 

Les élus Stains pour Tous restent aux cotés de tous les Stanois en toutes circonstances. Avec Julien Mugerin, nous voulons vous consacrer une attention dans les difficultés que vous pouvez rencontrer pour tenter d’y apporter une solution. Nous sommes là également dans les moments plus festifs tels que la journée de samedi dernier avec l’inauguration du T11, une bonne nouvelle pour notre territoire ou encore la Fête de la Ville où nous avons pu soutenir le tissu associatif qui a tout notre soutien. D’ailleurs, au dernier conseil municipal, notre abstention lors du vote des subventions a été l’expression de notre désaccord sur la gestion municipale de la vie associative.

 

Une nouvelle fois, nous souhaitons à tous un très bel été plein de promesses, sans oublier les Stanois isolés, ceux qui ne peuvent pas partir en vacances, ainsi que les plus démunis face aux épisodes de canicules, pour qui nous avons une pensée particulière et solidaire. Nous vous donnons rendez-vous dès la rentrée pour de nouveaux combats avec vous et pour vous.

 

Marie-Claude GOUREAU
Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @STAINS POUR TOUS sur www.julienmugerin.fr et contactez-nous au 07 85 55 88 96.

Stains

L’opposition de Stains muselée une nouvelle fois

Je viens de constater avec surprise que la tribune de l’opposition n’a pas été publiée dans le numéro de ce mois du 7 jours à Stains.
 
Ce muselage est une décision du Maire de Stains qui est également Directeur de la publication du journal : elle devra être motivée mais je ne lâcherai rien.
 
Comme la dernière fois, cette interdiction survient au moment où l’enjeu est important pour la Municipalité : le maintien de Marie-Georges Buffet, députée PCF que j’appelais justement à faire battre.
 
Vous pourrez malgré tout la lire sur ma page Facebook et sur http://www.julienmugerin.fr
Uncategorized

Notre tribune au 7 jours à Stains : juin 2017

En juin, Stains insoumise !

Etre insoumis, c’est refuser le régime en place. Et si à Stains, la véritable insoumission était de mettre un terme à la logique d’appropriation de notre ville et des villes alentours par le parti communiste ?

Le diktat du Maire et de ses proches, c’est la volonté de s’approprier les gens : nous évoquons régulièrement l’obligation pour les associations d’entretenir les meilleures relations avec la Municipalité pour pouvoir disposer de salles ou de subventions. Mais également celle des employés municipaux victimes de pressions et de la désorganisation et qui n’ont pas le droit d’adresser la parole aux élus de l’opposition. Même les expulsés ne sont pas tous logés à la même enseigne : si vous ne faites pas partie des « amis », vous ne serez pas soutenus par les écharpes tricolores à l’arrivée des huissiers… Les élus de l’opposition rencontrent régulièrement des personnes dans cette situation.

Mais nous subissons également une appropriation du territoire : lorsqu’ils donnent un nom à une rue, la Municipalité impose systématiquement des personnalités « humanistes » (en réalité marxistes). C’est le cas de la plupart des rues baptisées sous le mandat d’Azzédine Taïbi quand d’autres villes préfèrent des personnalités locales, des sportifs, des artistes de renom, etc… Attention, nous ne sommes pas contre les communistes par principe : nous serions par exemple très heureux que l’on donne à une rue le nom de Louis Pierna, maire communiste apprécié par beaucoup de Stanois, au-delà des étiquettes politiques. Nous voulons simplement de la diversité, nous voulons que chacun puisse se sentir représenté. La Ville n’appartient à aucun groupe politique ou bande d’amis. Cette équipe étouffe les Stanois et les soumet à une pression digne des régimes staliniens où on vous indique à qui parler, que penser, que croire. De l’air ! Les Stanois ne sont pas des moutons, ils n’en peuvent plus.

Etre insoumis à Stains, c’est faire ce que les Dugnysiens et les Blanc-mesnilois ont réussi à faire en d’autres temps, en renversant un pouvoir qui était aux manettes depuis des décennies et qui, vu ce qui a été découvert dans les ateliers municipaux du Blanc-Mesnil, s’appropriait même le bien public.

A l’occasion des législatives, être insoumis, c’est appeler à faire battre Marie-Georges Buffet représentante du PCF et indéfectible soutien de la Municipalité mais également le parti socialiste qui lui a permis d’être élue à 100% en 2012. C’est lui dire qu’après 20 ans de mandat à l’Assemblée nationale, il faut penser au renouvellement, qu’on ne peut pas défendre la retraite à 60 ans et se représenter à l’âge de 68 ans. C’est lui rappeler qu’elle ne peut décemment pas être la députée d’un territoire comme le nôtre, qui se métamorphose en 2017 grâce à l’ANRU, au Clos, au Moulin Neuf, à la Cité jardin, au Maroc, alors qu’elle s’était abstenue de voter la Loi du Gouvernement de droite qui l’a permis en 2003.

Etre insoumis à Stains, c’est aussi honorer la mémoire de Charles de Gaulle ce que le Maire refuse de faire dans ses discours. Aucune cérémonie officielle n’étant prévue par la Ville, nous vous invitons donc à commémorer l’Appel du 18 juin lancé depuis Londres par le Général de Gaulle. En raison du 2nd tour de l’élection législative nous vous donnons rendez-vous le samedi 17 juin à 11h au Monument aux Morts de Stains.

Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @STAINS POUR TOUS et contactez-nous au 07 85 55 88 96.

Julien Mugerin

IMG_0625
A Stains, quartier du Maroc, on s’interroge sur la prolongation du mandat de MG Buffet