Stains

RDV dans votre quartier le 7/12

Attention programme mis à jour.

Stains

Tribune 7 jours à Stains : mai 2018

Soutenons l’ESS

En conseil municipal, le vote des élus est toujours une prise de responsabilité. Les élus du groupe Stains pour tous s’appliquent cette règle : nous votons POUR lorsque nous sommes en accord, comme sur les projets en faveur de la jeunesse, CONTRE dans le cas inverse, notamment lorsqu’il y a gaspillage d’argent.

L’abstention, comme le OUI et le NON, a un sens précis. Nous manquons parfois d’éléments pour nous positionner : dans ce cas nous demandons des informations qui nous sont souvent refusées. Pour les modifications du tableau des effectifs où nous entérinons les évolutions de carrière des agents, nous n’avons pas les éléments pour juger des promotions en interne. Si la validation par concours est juste, on sait aussi qu’un maire peut bloquer ou favoriser selon l’agent. Connaissant le clientélisme régnant en Mairie, nous refusons de donner notre confiance aveuglément.

Nous nous abstenons sur le budget ou sur les subventions aux associations : nous ne voulons pas jeter le bébé avec l’eau du bain en votant contre mais ne validons pas non plus les choix de la majorité. Lorsqu’avec vous nous aurons fait l’alternance, nous rééquilibrerons les priorités budgétaires. Nous ferons un tri sain entre les associations qui se battent pour les Stanois et celles qui n’ont pas de lien avec Stains ou les associations politisées. Avec Julien Mugerin, nous n’accepterons jamais la faible subvention de l’ESS qui de par le nombre de ses adhérents mérite bien plus que les 157 000€ annuels qui lui sont alloués. A l’inverse, nous pensons que les fonds en faveur de la Palestine doivent revenir aux Stanois et que le Maire doit arrêter de s’entêter dans ce domaine d’ordre diplomatique où la prudence est tellement nécessaire : la Justice vient encore de le lui rappeler, aux frais du contribuable stanois.

Je profite de cette tribune pour féliciter les organisations pour les beaux moments vécus à Stains en mai, entre autres le 1er carnaval afro-caribéen et la rencontre des anciens du Clos.

Rendez-vous : lundi 18 juin à 19h, tous au Monument aux Morts de Stains pour une cérémonie anniversaire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle, placée sous le signe de la jeunesse.19349206_1597004460318048_1296432933_o

Marie-Claude Goureau

Stains

Tribune au 7 jours à Stains : juillet 2017

19349206_1597004460318048_1296432933_oUn bel été à tous !

 

Après l’effort… le réconfort. L’ensemble des élus du groupe Stains pour Tous adresse ses sincères félicitations aux nouveaux bacheliers stanois et leur souhaite à tous le meilleur et le succès dans la poursuite de leurs projets. Nous applaudissons également l’excellence du travail réalisé par les élèves du collège Joliot-Curie et de leurs professeurs, qui leur a permis d’être distingués à la Préfecture de Bobigny le 27 juin dernier, comme lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2017 au niveau de l’académie : j’ai été fière de partager ce moment avec eux et d’y représenter les élus Stains pour tous. Je déplore toutefois l’absence d’élus de la majorité. Leur équipe semble être contrariée par le devoir de mémoire nationale : discours démagogique à la journée nationale de la Déportation où le rôle des élèves de Joliot-Curie a été réduit, omission de la cérémonie commémorative de l’Appel du général de Gaulle du 18 juin 40, évocation partielle de l’histoire de la 2nde guerre mondiale en ne citant que les héros communistes, drapeau algérien sur l’affiche invitant à la cérémonie du 19 mars, etc…

 

Mais trêve de remontrances… au risque d’être une nouvelle fois muselée par le Maire. La réélection de Marie-George Buffet a donné des sueurs froides à notre maire qui a tout fait, y compris utiliser le 7 jours à Stains, pour se procurer la victoire : titres racoleurs à la gloire de la députée, photos de Mme Buffet partout, CENSURE de la tribune de l’opposition pour 4 minutes de retard à l’envoi, précisément le texte par lequel nous appelions à battre Marie-George Buffet. Il fallait bien cela pour garder le pouvoir. Vous n’avez pas été dupes : au final, une abstention de 73,70%.

 

Les élus Stains pour Tous restent aux cotés de tous les Stanois en toutes circonstances. Avec Julien Mugerin, nous voulons vous consacrer une attention dans les difficultés que vous pouvez rencontrer pour tenter d’y apporter une solution. Nous sommes là également dans les moments plus festifs tels que la journée de samedi dernier avec l’inauguration du T11, une bonne nouvelle pour notre territoire ou encore la Fête de la Ville où nous avons pu soutenir le tissu associatif qui a tout notre soutien. D’ailleurs, au dernier conseil municipal, notre abstention lors du vote des subventions a été l’expression de notre désaccord sur la gestion municipale de la vie associative.

 

Une nouvelle fois, nous souhaitons à tous un très bel été plein de promesses, sans oublier les Stanois isolés, ceux qui ne peuvent pas partir en vacances, ainsi que les plus démunis face aux épisodes de canicules, pour qui nous avons une pensée particulière et solidaire. Nous vous donnons rendez-vous dès la rentrée pour de nouveaux combats avec vous et pour vous.

 

Marie-Claude GOUREAU
Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @STAINS POUR TOUS sur www.julienmugerin.fr et contactez-nous au 07 85 55 88 96.

Stains

Notre Tribune au 7 jours à Stains : octobre 2016

2. MARIE-CLAUDE DEVANT MARIANE - 5 AVRIL 2014Primaires et sortie patriotique
Augmentation des impôts, refus de placer Stains en Zone de Sécurité Prioritaire, réforme des rythmes scolaires, menace sur les dotations à la ville, voilà ce qui a fait déchanter les Stanois qui avaient majoritairement voté pour François Hollande.

Si vous êtes déçus par cette gauche, la primaire de la droite et du centre est pour vous. Elle permettra de choisir le candidat qui proposera une alternative pour les Français et particulièrement les Stanois.
Elle aura lieu le 20 novembre pour le 1er tour et le 27 novembre pour le 2nd tour et permettra de choisir parmi 7 candidats : Bruno Le Maire, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson et François Fillon.

A Stains, il y aura 2 bureaux de vote où tous les Stanois inscrits sur les listes électorales au moment de l’élection présidentielle de 2017 pourront voter (y compris les jeunes qui auront 18 ans d’ici l’élection présidentielle).

Attention pour voter il faudra se rendre dans le bon bureau : le premier sera installé à l’école du Globe, place du 8 mai 1945. Il recevra les électeurs qui votent habituellement aux bureaux 1, 2, 3, 8, 9, 10, 11, 13, 14 et 15.

Les électeurs habitués aux bureaux 4, 5, 6, 7 et 12 seront attendus à la Maison des Associations, 6 avenue Jules Guesde.

Le vote, possible de 8h à 19h ne sera pas électronique mais s’effectuera avec des urnes traditionnelles. Les électeurs devront se munir d’une pièce d’identité valide, de 2 euros et devront signer une charte dans laquelle ils reconnaîtront partager les valeurs républicaines de la droite et du centre.

Dans un autre registre, les élus Stains pour tous vous proposent une sortie patriotique en souvenir du débarquement de Normandie le 12 novembre prochain. Retrouvez toutes les infos sur http://www.julienmugerin.fr. Inscription obligatoire.

Marie-Claude GOUREAU


Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @STAINS POUR TOUS et contactez-nous au 07 85 55 88 96.

Uncategorized

Notre Tribune du mois d’octobre 7 jours à Stains

Le retour de l’école le samedi

Mais de qui se moque-t-on ? Les parents et les enfants de notre ville ne sont pas des girouettes. Alors qu’une majorité de parents et de professeurs des écoles n’étaient pas d’accord, Monsieur le Maire a pris la décision de ce retour, sans aucune justification sérieuse.

En Conseil municipal, l’Adjoint au Maire en charge des écoles, Monsieur le Thomas, répondra à Julien Mugerin qui l’interrogeait sur le poids de la réforme des rythmes scolaires : « avant les enfants allaient à l’école cinq jours sur sept, y compris le samedi toute la journée et n’étaient pas plus fatigués ». Mais avant, Monsieur, les enfants écrivaient avec une craie sur des ardoises, utilisaient de l’encre avec une plume pour écrire, doit-on aussi y revenir ?

Autre réponse choquante donnée par l’Adjoint, le lever 6 jours sur 7 aux aurores pour nos bambins ne concernerait que 5% des enfants. A entendre son ton méprisant utilisé en séance, 5%, c’est négligeable… Si l’on en croit Monsieur le Thomas seuls 5% des parents stanois auraient une activité professionnelle les obligeant à placer leurs enfants en centre de loisirs le mercredi. Pauvres 5% !!

En réalité, la Municipalité applique brutalement ses choix, sans véritable consultation et sans prise en compte de l’intérêt des familles et des enfants. Si vous refusez ce mépris, faites-vous entendre, menez des actions, nous vous soutiendrons.

Vous leur direz alors, que dans certaines classes de primaire, un matelas est mis à la disposition des élèves qui sont fatigués.

Mais les vraies raisons de ce retour, c’est que beaucoup trop d’enfants fréquentaient les centres de loisirs le mercredi après-midi ce que la municipalité n’avait pas prévu ni en terme d’encadrement formé, ni de financement.

Autre opposition avec la Municipalité, son soutien à la cause palestinienne. Comme vous avez pu le lire dans le « 7 jours à Stains » de la semaine dernière, au dernier Conseil municipal, notre groupe a présenté un vœu pour le retrait de la banderole en l’honneur de Monsieur Marwan BARGHOUTI. La gauche à l’unanimité a rejeté notre vœu. Malgré ce rejet, notre groupe maintiendra sa demande de retrait appuyé par une pétition menée par le collectif « Touche pas à ma Mairie » et signée par plus de cent personnes.  Nous n’acceptons pas que le conflit israélo-palestinien soit importé sur notre territoire déjà difficile. Occupons-nous d’abord des problèmes des Stanois ! Et, contrairement à ce qui est noté dans le dernier « 7 jours à Stains » (Un vœu qui fait pschitt), le contraire s’est produit puisque des internautes ont multiplié leurs signatures sur notre pétition en ligne.

Marie-Claude GOUREAU