Stains

Tribune du 7 jours à Stains : décembre 2017

Tout vous dire en 2300 signes

STAINS POUR TOUS n’a que 2300 caractères, une fois par mois, pour vous parler sans que ses propos ne soient déformés ou passés sous silence. 2300 signes, c’est bien peu face à la municipalité qui dispose, entre autres, du 7 jours à Stains qui chaque semaine politise tout, à l’image de l’action du Maire. Même M. Beaumale a droit à faire publier son communiqué dans lequel il s’énerve des questions posées par un contre-pouvoir : « circulez, il n’y a rien à voir » aurait-il pu ajouter ! Aucun doute que la Justice, si elle est saisie de cette affaire, saura faire la différence entre interrogation et accusation.

En revanche, si vous ne suivez que leur propagande écrasante vous ne saurez pas que le maire est interdit de séjour en Israël alors que la seule chose qu’on lui demande est de s’occuper de nos problèmes quotidiens.

Vous ne serez pas épargnés par les boniments de votre Maire s’extasiant de l’attribution d’une 3e fleur. A l’entendre, cette distinction salue une amélioration du cadre de vie… que vous ne ressentez pas et c’est normal : « Villes et villages fleuris » ne récompense pas l’action globale d’Azzédine Taïbi mais les initiatives écologiques, le fleurissement par Plaine commune, le patrimoine des jardins familiaux à la Cerisaie, etc. Le plus parlant sur votre qualité de vie c’est bien ce classement du Parisien des villes du 93 les plus agréables où Stains n’est pas citée dans la 1ère moitié.

2 mots sur la réouverture de la Mosquée Al Rawda : confiance et vigilance. Confiance tout d’abord car les musulmans sont les premières victimes du radicalisme religieux : ils ont payé cette image déplorable qu’a donné la fermeture de cette salle où l’immense majorité venait se recueillir paisiblement. Mais vigilance car il ne faut pas oublier que des terroristes considéraient Al Rawda comme une escale avant de passer à l’acte, que des prêches extrémistes y ont été entendus. Cette vigilance viendra des services de l’Etat mais également, j’en suis sûr, des fidèles eux-mêmes qui refusent que ces actes et discours prolifèrent en leur nom.

Pour finir, je vous souhaite à tous de passer de bonnes et chaleureuses fêtes de fin d’année.

Julien Mugerin

Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @STAINS POUR TOUS sur www.julienmugerin.fr et contactez-nous au 07 85 55 88 96.

Publicités
Stains

Tribune UMP dans le journal 7 jours à Stains – juin

Alors que la situation économique de notre pays et la désaffection des Français pour leurs hommes politiques voudraient que la politique devienne plus simple et plus claire, le Gouvernement PS s’obstine dans une réforme qui multiplie le nombre d’élus, complique le mille-feuille administratif et coute cher aux contribuables.

Dès son arrivée au pouvoir François Hollande, a voulu enterrer la réforme des collectivités au simple motif qu’elle avait été pensée par Nicolas SARKOZY. Pourtant cette réforme diminuait le nombre d’élus en créant le conseiller territorial, réduisait le nombre de collectivités en créant notamment en Ile de France la Métropole du Grand Paris.

Le stanois, veut savoir à qui s’adresser en cas de dysfonctionnement mais avec la clause de compétence générale tout le monde gère tout et personne n’est responsable de rien.

Le stanois veut payer moins d’impôts mais Hollande crée des collectivités qui se serviront sur sa feuille d’impôts : Ville de Stains, Plaine Commune, Conseil général, Région auxquelles s’ajoutent une future métropole.

Le stanois veut des élus qui se battent pour lui pour l’emploi, le logement, les transports : les socialistes lui imposent des collectivités impuissantes qui ne pourront pas rivaliser avec les grandes cités européennes telles que Londres, Francfort, Berlin qui attirent nos jeunes talents qui rêvent de réussite et de liberté.

D’autant plus impuissantes que la baisse des dotations décidées en 2012 par le Gouvernement  AYRAULT affaiblie financièrement les collectivités. Pour rappel, le Gouvernement FILLON avait décidé un gel des dotations et une redistribution de l’enveloppe globale pour plus de solidarité envers les communes pauvres.

La vérité, c’est qu’il faut plaindre le Président de la République qui s’est mis dans une position intenable : coincé entre les promesses mensongères qui lui ont permis d’arriver au pouvoir, entre la réalité économique et financière difficile que connaissent l’ensemble des pays développés, et son idéologie qui le poste, instinctivement et de manière mécanique, à l’inverse de ce que la droite a décidé durant 5 ans quoi qu’il en coute aux Français. Il ne peut que choisir la voie du(de la) compromis(sion).

Or comme un compromis fait un bon parapluie mais un mauvais toit, c’est une réforme bancale que la majorité du Sénat, pourtant à gauche, a refusé de voter. Une fois de plus François HOLLANDE a manqué de courage.

Pourtant la solution est là. Il faut aux Français une décentralisation basée sur la rigueur budgétaire : une réforme ne doit pas coûter aux contribuables. Il faut à la France de la clarté : les compétences doivent être clairement déterminées. Il faut à l’Ile de France une région capitale forte, attractive, qui fait rêver pour entrer en compétition avec les grandes métropoles du monde. Il faut à Stains un maire fort qui défend sa commune et non un animateur socioculturel qui fait avec ce qu’on lui laisse de pouvoir entre la communauté d’agglomération, la métropole, la région qui picoreront dans ses compétences.

Il nous faut des collectivités qui voient clair pour fixer un cap pour le développement économique, les transports, la sauvegarde des espaces et des espèces à protéger, le logement, la recherche et l’enseignement.