La Seine-Saint-Denis, Stains

Suppression de la subvention à la crèche Louise Michel de Stains : honte à la gauche

12825435_10207138879005276_1022990552_nLe Maire de Stains et Conseiller départemental était absent lors du vote à Bobigny. Pire, par procuration, il s’est abstenu sur le budget au lieu de monter au créneau et voter contre la suppression de cette subvention vitale pour le fonctionnement de la crèche Louise Michel et les bambins qui la fréquentent.

Lorsque nous lui avions posé la question en conseil municipal lors du vote du budget de la ville, il a soigneusement botté en touche, préférant attaquer frontalement l’opposition.

A croire que notre question était gênante…

 

Publicités
Stains

Tribune UMP dans le journal 7 jours à Stains – Septembre

arton434L’heure des grands travaux a sonné à Stains !! Annoncés en pleine page du 7 jours à Stains ils sont effectués dans la précipitation et la confusion générale, causant des embouteillages monstres, même de nuit.

Les Stanois ne sont pas dupes et voient bien la sournoiserie de cette pratique qui consiste à faire bonne figure pour les élections municipales qui approchent à grands pas.

Aucun doute sur la complicité de Plaine Commune qui a compétence en matière de propreté et de Voirie pour faire en 6 mois ce qui aurait dû être fait en 6 ans. C’est apparemment la conception qu’a la majorité municipale du mandat électoral.

Mais cette tentative de manipulation ne fera pas oublier les nombreuses plaintes des Stanois sur l’état d’abandon de la voirie fréquemment relayées sur les réseaux sociaux.

Ces gigotements de dernière minute, ne feront pas oublier qu’à Stains il faut 3 semaines pour enlever une voiture brûlée quand dans les villes d’à côté il n’en faut qu’une. Tout le monde connait ce squelette de scooter trainant depuis des mois sur le rond-point du Palmier (Angle Aristide Briand / Gambetta).

Ces petites manœuvres ne feront pas oublier la saleté qui s’accumule dans les caniveaux ou dans certains recoins de la ville.

La réfection tant attendue des rues Parouzets et Hennequin ne fera pas oublier les dizaines d’années d’oubli de ces même rues. Le revêtement neuf de l’avenue Marcel Cachin et Aristide Briand financé par le Conseil Général tranchera net avec l’état de délabrement de la rue Francis Auffray et de la plupart des rues des quartiers de l’Avenir, du Maroc et du Globe.

Heureusement pour eux, les habitants de la Cité Jardin, du Clos Saint Lazare et du Moulin Neuf ont bénéficié des financements des années Sarkozy et Chirac au titre de la rénovation urbaine.

Il arrivera un moment où le Maire de Stains devra demander des comptes à Plaine Commune sur l’égalité de traitement entre les villes qui la compose, l’état global des rues de St Denis, d’Aubervilliers ou même de La Courneuve étant sans commune mesure avec celui des nôtres.

Mais il arrivera surtout un moment où les Stanois réclameront le respect pour eux et leur ville pour une vraie qualité de vie.