Stains

Rentrée à Stains : parents, payez et débrouillez-vous!!

Alors que la plupart des communes de Seine-Saint-Denis prévoient d’apporter une aide aux écoliers à l’occasion de la rentrée, à Stains, les enfants n’auront rien.

Dommage pour une ville populaire telle que la nôtre alors que de nombreuses villes UMP prévoient gratuitement des kits, des dictionnaires, des trousses, etc…

En tant que Maire de Stains, j’aurais distribué des kits de fournitures scolaires aux enfants de la ville afin de diminuer le coût cette rentrée scolaire aux parents stanois. Ils devront sortir le porte feuille pour les fournitures scolaires, mais également pour faire face aux effets secondaires de la réforme des rythmes scolaires, et payer la cantine (entièrement gratuite dans de nombreuses villes de droite).

Je vous propose cet extrait du Parisien 93 de samedi dernier « Quand les villes aident à remplir les cartables« 

« LA RENTRÉE, CELA COÛTE cher. Pour aider les parents d’écoliers à faire face à l’achat des fournitures, quasiment toutes les villes de Seine-Saint-Denis mettent la main à la poche. Des coups de pouce qui prennent différentes formes.
Près d’une vingtaine de communes versent ainsi à chaque école une somme par enfant qui doit permettre d’acheter livres, cahiers, stylos et autres crayons nécessaires pour l’année. Neuilly-sur-Marne, par exemple, verse 31 € par élève ; à Rosny, c’est 32,20 € par enfant en maternelle et 34,20 € pour les élémentaires. Aux Pavillons-sous-Bois, cette somme est de 24 €, et Noisy-le-Grand, depuis 2009, donne 50 € par enfant aux écoles afin que celles-ci achètent l’ensemble des fournitures, de la règle au protège-cahier. Neuilly-Plaisance, Les Lilas, Saint-Denis, Pierrefitte, Bondy, Gagny, Romainville, Le Pré-Saint-Gervais, La Courneuve, Drancy, Sevran, Coubron, Livry, Vaujours ou encore Le Bourget versent, elles aussi, des dotations plus ou moins importantes aux établissements primaires.
Dicos, encyclopédies…

Certaines villes, comme Bagnolet, offre un sac de fournitures complet à chaque enfant en élémentaire. Le contenu a été déterminé avec l’inspecteur de l’Education nationale en fonction du niveau des élèves. Noisy-le-Sec fournit des trousses scolaires aux 3 200 élèves d’élémentaires. Même chose à Epinay. Villepinte délivre « les fournitures essentielles ». Saint-Ouen distribue des pochettes de fournitures aux enfants du CP au CM 2 et, cette année, une ardoise et un compas « de qualité supérieure » seront ajoutés, précise la ville. A Pantin, Bondy, Aubervilliers, Clichy, Livry-Gargan et Les Pavillons, des trousses garnies sont offertes aux petits entrant en CP. A Villetaneuse, c’est pour les CP et les CE 1. A Villemomble, c’est une pochette de matériel d’écriture pour les CP, une calculatrice pour les CE 2, un kit de géométrie pour les CM 1… A Bobigny, les CP reçoivent une ardoise avec des feutres. A Aubervilliers, les CM 2 ont aussi des sacs pour la piscine. A Pierrefitte, les CM 2 ont droit à une clé USB avant de rentrer en 6 e.
Plus de la moitié des communes du département offrent des dictionnaires ou des encyclopédies. C’est la récompense traditionnelle pour les enfants qui rentrent au collège à L’Ile-Saint-Denis, Dugny, Bondy, Aubervilliers, Villetaneuse, Saint-Ouen, Epinay, Bagnolet, Les Pavillons, Neuilly-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Les Lilas, Saint-Denis, Coubron, Tremblay, Romainville, Noisy-le-Grand, Drancy, Sevran ou Vaujours. Les plus petits ont également leur dico, dès le CP à Coubron, Drancy et Saint-Ouen, en CE 1 à Villemomble et Livry, en CE 2 à Pantin et Bobigny, en CM 1 à Villetaneuse. Par ailleurs, plusieurs villes, comme Aulnay, Drancy, Sevran ou Tremblay, donnent des livres en cadeaux aux écoliers.
Parmi les rares communes qui n’apportent aucune aide particulière aux élèves au moment de la rentrée, Le Raincy. Mais la ville, qui a changé de maire au printemps, envisage de faire l’année prochaine. »

IMG_0548.JPG