Saint-Denis

Quelle honte!! BRAOUEZEC complice de ses propres agresseurs

L’agression dont Patrick BRAOUEZEC, Député sortant et Président de Plaine Commune a fait l’objet jeudi dernier possède le même caractère inacceptable que celles auxquelles sont confrontés des centaines de dionysiens et dionysiennes chaque année.

Rappelons que plus d’une fois, Saint-Denis a été classée ville la plus dangereuse de France.

Malgré les efforts et les bons résultats du Gouvernement et de Nicolas SARKOZY en matière de Sécurité, y compris dans les quartiers de nos villes, la délinquance violente reste un fléau. C’est pour cette raison que ces efforts auraient du être accompagnés par l’action de la Ville de Saint-Denis :

– par la mise en place d’une Police Municipale aux prérogatives et aux moyens de coercition les plus complets dans ce que permet la Loi

– l’installation de la vidéoprotection sur l’ensemble de la Ville (aidée financièrement par l’Etat!!)

Les moyens financiers, nous les avons. Les outils légaux, nous les avons. Les élus et candidats de droite et du centre le réclament depuis de nombreuses années. Sclérosés dans leur idéologie, les élus de gauche se refusent à agir. Ils sont donc responsables de cette dangerosité de notre Ville. Et parmi ceux-ci, nous trouvons en premier lieu, le même Patrick BRAOUEZEC suivi de près par Didier PAILLARD, le Maire et Florence HAYE Conseillère générale et 1ère adjointe en charge de la « Tranquillité publique ».

Patrick BRAOUEZEC est donc victime de ses propres choix et de son idéologie.

Mais comme si cela ne suffisait pas, nous apprenons par le PARISIEN du 14/04/12 que notre Député ne souhaitait pas porter plainte contre ses agresseurs, qu’il restait silencieux sur la question et que sur place même, il tenait à ce qu’ils soient relâchés!

Quelle honte!! Lorsque l’inaction devient de la complicité, de la couverture, il est temps de se demander quels sont les intérêts de notre élu.

 

Dionysiens, Dionysiennes, ce n’est pas sur Patrick BRAOUEZEC complice de ses propres agresseurs qu’il faudra compter pour votre sécurité! Souvenez vous en en JUIN PROCHAIN!!

Saint-Denis

Flagrant délit de double discours à la Mairie de Saint-Denis

Cela fait plusieurs semaines que la Mairie de Saint-Denis par la voix de ces élus de gauche s’émeut de l’expulsion des habitants* de l’immeuble du 76 rue Gabriel Péri et de leur installation sur les marches de l’Hôtel de Ville. Nous apprenons dans les pages du parisien que la Mairie a finalement porté plainte contre ces mêmes personnes qui occupent l’entrée du bâtiment administratif.

Motif de ce double discours obscène employé par Florence HAYE, 1ère adjointe en charge de la tranquillité publique à Saint-Denis ? « C’est une question de responsabilité […]. S’il y a le moindre accident, le Maire peut finir devant le tribunal ». Voilà jusqu’où va l’engagement de la Mairie.

Si vous aussi vous sentez lâché(e) par le Maire et ses complices, vous savez quoi faire aux prochaines élections.

*Rappelons que ces personnes qui occupent la place du Caquet ont été délogées d’un immeuble qu’elles squattaient. A Saint-Denis, comme partout en France, la Loi doit simplement être appliquée par tous : Préfecture, Mairie et usagers.

L'Ile de France, La Seine-Saint-Denis, Saint-Denis

Meeting cantonales au Raincy : plus de 600 personnes!!

Hier soir, plus de 600 personnes sont venues soutenir les candidats de la Majorité présidentielle au Raincy en présence de Jean-François COPE, Secrétaire Général de l’UMP, Valérie PECRESSE en tant que leader de l’UMP en Ile de France, Eric RAOULT, Président de l’UMP 93 et l’ensemble des parlementaires et élus du département.

Un soutien qui arrive à point nommé, la semaine précédent le 1er tour pour dénoncer les erreurs, les échecs, les immobilismes du Conseil général. Idem pour la Région. Idem pour la commune de Saint-Denis. Ceux qui suppriment le remboursement de 50% de la carte Imagin’R, qui laisse l’insécurité grimper à Saint-Denis, qui nous laissent voyager dans des transports inhumains, tous, bizarrement sont de Gauche soi-disant sociale.

La vérité et les responsables de l’UMP l’ont rappelé tour à tour hier, c’est que sur le social, la justice, la sécurité, l’emploi, c’est le Gouvernement qui agit!

Alors pour le changement en Seine-Saint-Denis, pour de la justice, pour des élus au plus près des préoccupations des habitants et non partisanes, dimanche, votez pour les candidats de l’UMP et du Nouveau Centre…

La Seine-Saint-Denis, Saint-Denis

Grève au Collège Fabien : réponse insipide des Conseillers généraux de gauche de Saint-Denis

Banderole installée aux abords du collège Fabien réclamant un poste supplémentaire

Une aberration lorsque l’on sait que 2 des 3 Conseillers généraux de Saint-Denis sont  en charge des collèges : Mathieu HANOTIN (PS), Vice-Président du Conseil général en charge des collèges et directeur de campagne de Fatima LARONDE (PS-Verts) et Florence HAYE (PC), Présidente de la 5e commission du Conseil général en charge des collèges.

Depuis septembre 2010, les professeurs du collège Fabien de Saint-Denis alertent les élus du Conseil général  sur une situation qui n’a que trop duré. La non-réponse du Vice-Président HANOTIN exaspère des professeurs qui ne demandent qu’un poste supplémentaire.

LE PARISIEN DU 4 MARS

« Le collège Fabien à Saint-Denis est en grève aujourd’hui.

Le personnel proteste contre l’insuffisance du nombre d’agents techniques face à la hausse des demi-pensionnaires.

« Nous avons cette année 100 élèves de plus que l’année dernière à la cantine, soit 300 contre 200, et les effectifs d’agents n’ont pas augmenté, dénonce un professeur. Ils sont tous mobilisés pendant l’heure du déjeuner et n’ont plus le temps de s’occuper du ménage.

Résultat : les classes sont de plus en plus sales. »

Les grévistes réclament l’embauche d’un agent supplémentaire, ce que refuse le conseil général, l’autorité de tutelle.

Une assemblée générale doit se tenir en fin de matinée pour savoir si le mouvement sera reconduit lundi. »

Saint-Denis

Les Jeunes de l’UMP dénoncent la supercherie du pseudo collectif Jeudi Noir.

Pour l’historique l’Article du JSD : Florence HAYE rencontre les militants du collectif Jeudi noir

Les Jeunes Populaires se joignent à l’indignation générale suites aux révélations sur les membres de ce pseudo collectif. Ces découvertes ressemblent étrangement à celles concernant un autre collectif, expert en manipulation d’opinions et en coup d’éclat médiatique, et à la face cachée peu louable, l’association MACAQ.
Rappelons que cette dernière, qui bénéficiait de subventions de la Mairie de Paris, notamment grâce à la vive intervention de Bruno Julliard-expert de donneur de leçon-, allait jusqu’à sous louer des appartements des immeubles qu’ils occupaient illégalement et avec violence.
Parmi les mascarades du groupe Jeudi Noir, nous soulignons en premier lieu l’appartenance de plusieurs militants aux groupes politiques Europe Ecologie et Front de Gauche, ce qui transforme en une campagne politique ce qui nous était jusqu’alors présenté comme l’action d’un collectif de citoyens.
Ces soi-disant précaires sont en réalité des fonctionnaires territoriaux, des assistants parlementaires, directeurs de cabinets, chargés de mission ou encore… journalistes, et sont donc tout sauf des mal-logés mais bien des professionnels de la manipulation médiatique.
Nous espérons que ces deux révélations coup sur coup mettront en garde les (vrais) journalistes avant de présenter de nouveaux collectifs et des coups montés de toutes pièces réalisés par des collectifs de dissimulateurs.
Nous tenons à rappeler à ceux qui s’intéressent sincèrement au problème du logement en France, et notamment à Paris, que toutes les dénonciations et tous les squats possibles ne feront pas avancé d’un cheveu la résolution de ces problèmes ; et que l’exercice de la citoyenneté appelle la responsabilité et l’honnêteté.

Saint-Denis

Julien MUGERIN se réjouit de la victoire de la Droite et du Centre à Noisy-le-Sec face aux communistes-verts-socialistes et espère le même résultat en 2011 de l’autre côté du tram !!

Hier, le second tour des élections municipales partielles de Noisy-le-Sec opposait Laurent RIVOIRE (Nouveau Centre) à Gilles GARNIER, Conseiller général PC.

C’est la liste d’union de la Droite et du Centre (UMP, Nouveau Centre) qui l’a emporté largement (54,71%) dans cette ville populaire du 93.

Au 2nd tour, le mariage forcé de la gauche PS/PC/Verts qui avait déjà provoqué l’éclatement du conseil municipal n’a pas fonctionné : les Noiséens se sont rendus compte de la supercherie.

J’espère que d’un bout à l’autre du tramway T1, les 2 villes (Saint-Denis et Noisy-le-Sec) feront le même choix !!

Félicitations à Olivier DELEU qui a mené la liste UMP au 1er tour et à mes amis de Noisy-le-Sec.

L'Ile de France, Saint-Denis

Julien MUGERIN soutient la manifestation des élus devant le stif

Ce matin une manifestation s’est tenue à l’initiative de Valérie Pécresse contre l’augmentation du prix du passe Navigo et l’amélioration des conditions de transports sur les RER C et D.

Les élus ont entre autre dénoncé la hausse de + 8,74% entre 2009 et 2011 sur les zone 1 à 3 et l’irrégularité record du RER D (1 train sur 4 en retard!!!!).

Grâce au PS, aux communistes et aux Verts nous voyageons cher et dans des conditions déplorables.

La Seine-Saint-Denis, Saint-Denis

Verts et Socialistes ne s’entendent pas mais remettent le couvert du mariage de la carpe et du lapin.

Comme aux élections régionales les Verts et les Socialistes nous refont le coup de l’alliance politicienne pour gagner des voix mais en sachant qu’ils n’arrivent pas à gouverner ensemble. Conséquence au Conseil régional : les Verts votent contre le PS avec l’UMP.

Florence HAYE qui se dit « étonnée et inquiète » est en fait surtout désespérée et jalouse de ne pas avoir été choisie telle une petite fille qui n’a pas été choisie pour être la meilleure copine : « mais pourquoi pas moi ?! ».

Dans son communiqué, Madame HAYE se fixe comme seul objectif de me battre : elle choisit de courir derrière moi, je choisis de courir POUR Saint-Denis en luttant pour une politique municipale de sécurité, en refusant l’augmentation de +200% du prix de la carte améthyste pour les séniors et la suppression du remboursement de 50% de la carte Imagine’R pour les jeunes.

Je dois donc faire bien peur à ces adversaires qui se mettent soit à plusieurs pour m’affronter ou se fixent comme seul objectif de me battre…

Saint-Denis

Conseil municipal du 25 novembre : la municipalité frileuse sur les transports du Grand Paris

Alors que le Président de la République a lancé le Projet du Grand Paris dans lequel Saint-Denis tient une place centrale, la municipalité et l’opposition socialiste ont encore montré leur frilosité sur le projet.

Pourtant il s’agit d’un projet majeur qui dessinera l’Ile de France du 21e siècle : le metropherique avec une gare à Saint-Denis, une gare TGV à Pleyel, ajoutés aux autres projet d’ampleur dont la ville sera le siège, changeront réellement le visage de la région mais aussi de la ville.

Malgré cela, la gauche municipale, n’osant pas critiquer ce projet qu’elle sait répondant aux attentes des dionysiens et mettant en valeur notre ville tant stigmatisée, choisi lors de cette séance du conseil municipal de débattre mollement sur le sujet.

Une seule raison à ce comportement toutefois étonnant vue la nature tellement moderne et nécessaire du Grand Paris : celui qui le propose, Nicolas SARKOZY.

Chers élus, mais surtout chers militants, mettez de cotés vos cartes de parti et vos regrets de ne pas avoir été à la source d’un projet aussi ambitieux, pensez à l’intérêt de la population et dites ce que vous pensez réellement!!! Soutenez le Grand Paris.

Saint-Denis

Cérémonies du 11 novembre à Saint-Denis

Comme chaque année, j’assistais à la cérémonie de commémoration de la fin de la 1ère Guerre Mondiale au Monument aux morts de la place de la Résistance ce 11 novembre.

L’occasion de se rappeler de l’horreur de la guerre, du sacrifice odieux qu’elle représente pour tout un peuple, des familles entières et ne font que des victimes.

Ensuite, en mairie, les anciens combattants et résistants de la 2nde Guerre mondiale se sont vu attribuer un diplôme visant à reconnaître leur parcours. J’ai tenu à y participer pour leur rendre hommage et leur dire combien leur combat n’avait pas été vain.

Respsecter ce devoir de mémoire est essentiel pour que chacun, ceux qui ont connu la guerre, comme ceux qui, comme moi, et par chance ne l’ont pas vécue se disent : « plus jamais ça ».

Je remercie Evelyne NICOL qui n’a pas failli à ce devoir de mémoire cette année encore en déposant une gerbe au nom de l’UMP Saint-Denis devant laquelle j’ai pu me recueillir un instant.