Stains

Augmentations d’impôts : le Maire de Stains s’en prend violemment aux élus UMP

Dans le 7 jours à Stains de ce jour, le Maire s’accorde un droit de réponse à la tribune d’expression dans laquelle les des élus UMP s’interrogeaient sur l’utilisation des deniers publics par la Ville.

Ses propos témoignent une fois de plus de la mauvaise fois dont il sait faire preuve par écrit comme en séance du conseil municipal.

Il n’admet pas la critique et sort de ses gonds à chaque fois que l’opposition s’évertue, dans le rôle qui est le sien, dans le mandat que lui a donné la population, à rappeler quelques vérités.

Il repousse d’un revers de main et avec mépris, le ressenti des Stanois auquel nous faisons écho.

Il est tout de même regrettable que dans la version du débat démocratique de Michel Beaumale, dont il se dit amateur dans son fameux Droit de réponse, il doit obligatoirement avoir le dernier mot.

Cela n’est pas sans rappeler ces enfants capricieux dans les cours de récréation, qui acceptent de jouer avec leurs camarades à la seule condition de gagner. On appelle cela des mauvais perdants.

La grandeur du débat démocratique, c’est d’accepter la critique et la contradiction sans utiliser les moyens, certes légaux, pour avoir raison à tout prix en ayant le dernier mot.

Sur le fond, l’adage « Les chiffres sont comme les gens. Si on les torture assez, on peut leur faire dire n’importe quoi » prends ici tout son sens.

Alors je n’irai pas plus loin dans cette discussion sur les chiffres des impôts locaux à Stains sauf à dire que les chiffres cités peuvent être vérifiés par tout un chacun sur divers sites internet, certains reconnus mais surtout, ceux du Ministère des finances lui-même.

Ainsi, si désinformation il y a, elle vient de Monsieur le Maire.

Sa désinformation, n’empêche pas les Stanois de ressentir directement dans leur portefeuille ce qu’il leur préleve d’impôts.

Sa désinformation n’empêche pas les Stanois de ressentir que leur Ville stagne quand toutes les autres aux alentours progressent.

Sa désinformation ne nous empêchera pas de dire que les seules efforts qui ont été fournis à Stains l’ont été par Nicolas SARKOZY et Jacques CHIRAC par la rénovation urbaine, par le Grand Paris avant que celui-ci ne perde de sa saveur, une fois François HOLLANDE arrivé au pouvoir.

Sa désinformation ne nous empêchera pas de dire que sous ses airs de générosité, de solidarité, de justice sociale, de ces mots tant galvaudés qu’ils perdent tout sens, il nous ponctionne injustement et abusivement depuis plus de 10 ans. La réalité, c’est que ce qu’il donne d’une main, il le reprend de l’autre.

Sa désinformation ne changera rien au fait qu’hier soir encore, j’entendais en pleine rue, des dames se plaindre de payer trop d’impôts pour la qualité de vie dont on bénéficie à Stains.

La rapidité de Monsieur le Maire à venir démentir ce que des milliers de Stanois voient clairement, ce que le Ministère des finances édite publiquement, ce que les fiches d’impôts comportent noir sur blanc, me fait dire que Michel Beaumale et sa Majorité a le nez dans le guidon depuis bien trop longtemps et qu’il est grand temps pour la ville de lui faire prendre un peu de distance.

20131107-211237.jpg

Publicités
Stains

Tribune UMP dans le journal 7 jours à Stains – octobre

Avis de recherche

Nous lançons un avis de recherche sur la Ville : où est passé l’argent du contribuable Stanois?

Avec + 50 % d’impôts locaux en 10 ans, nous devrions voir une amélioration concrète de la qualité de la vie à Stains : il n’en est rien.

De 2001 à 2010, le Maire et son équipe municipale ont augmenté les impôts locaux à petite dose, faisant payer toujours les mêmes, les seuls 40% de foyers imposables, leur incapacité à assainir les finances de notre commune.

Les Stanois doivent savoir que leur dette communale a doublé sur la même période, atteignant 48 millions d’euros, presque l’équivalent du budget annuel.

Les Stanois doivent savoir que les dotations de l’Etat ont progressé depuis de nombreuses années. Les tentatives du Maire et de son équipe de rejeter la faute sur d’autres doivent être confrontées aux augmentations des dotations en fonctionnement de l’Etat sous les présidences de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy. L’enveloppe de la DSU (Dotation de Solidarité Urbaine) a également été rallongée, ne laissant pas Stains en reste.

La logique voudrait qu’avec plus d’argent, on fasse mieux : lancer des projets d’avenir, construire, imaginer, aller de l’avant, capitaliser pour les générations futures. En un mot, avec plus d’argent on devrait INVESTIR !

Mais à Stains cette logique est inversée : l’investissement diminue et reste parmi les plus faibles du département. Lorsque les communes investissent  en moyenne 538 euros par habitant dans l’année, à Stains, ce n’est que 332 euros par habitant. Pourquoi cette différence ?

Comment expliquer qu’avec plus d’impôts locaux, plus de dotations, un endettement accru, nous ne soyons pas en mesure d’apporter des améliorations significatives à l’image de Stains et qu’on investisse moins ? Avec Beaumale, c’est payer plus pour investir moins !

Heureusement, sur certains points, on vit mieux qu’avant à Stains mais le Maire n’y est pour rien. La quasi-totalité des derniers investissements sur la Ville proviennent de fonds de l’Etat sous des Gouvernements de Droite. La Rénovation du Clos St Lazare et ses nouveaux équipements c’est l’ANRU. Idem au Moulin Neuf et à Cité Jardin. L’accélération du projet de Tangentielle Nord, c’est le plan de relance de Nicolas Sarkozy.

La Majorité municipale fabrique un écran de fumée sans regarder à la dépense : c’est cela qui nous coûte cher. C’est là que se trouve notre argent ! Les communistes accompagnent la survie, nous voulons une Ville qui vive ! La Mairie a pris l’habitude de rendre service au coup par coup, nous voulons une politique pour tous, durable et juste. Face à la politique de la demande qui coûte cher, nous rêvons d’équité et de mérite.

Le message de l’UMP au plan national est clair : l’engagement des municipales 2014 c’est + 0% d’impôts locaux entre 2014 et 2020. Nul doute que cet engagement trouvera un relai à Stains.-