Stains

Tribune au 7 jours à Stains : février 2018 par Evelyne Seeger

3. EVELYNE DEVANT MARIANE 5 AVRIL 2014

Métro à Stains, utopie ou arnaque ?

Nous avions déjà les fausses victoires avec la 3ème fleur au label des villes fleuries qui saluait « l’amélioration du cadre de vie », les 5 722 habitants de plus à Stains qui témoignaient d’une « ville attractive ». Tout cela pour faire oublier les échecs de l’insécurité, les déchets partout, le foncier dévalorisé, la division pavillonnaire, etc… Il y avait aussi la Poste de l’avenir, la sécu, le CIO sauvés par la municipalité alors qu’en réalité il n’était pas ou plus question de fermeture.

Maintenant, place au « métro à Stains pour 2024 ». Si Louis Bordes et Louis Pierna se donnaient les moyens pour que ce projet voie le jour, Azzédine Taïbi sait parfaitement que le métro à Stains en 2024, ce n’est tout simplement pas possible.

Tout d’abord, un projet de métro se planifie. Or à part Azzédine Taïbi, personne ne parle de ce projet à l’heure actuelle. Seule Plaine commune envisage cette éventualité en ayant diligenté une étude de faisabilité ce qui n’engage à rien.

Ensuite parce que l’Etat et la Région sont bien occupés à trouver des financements et à tenter de limiter les retards pour les projets existants (lignes 11, 14, 15,16, 17, 18).

Enfin, pour des questions de calendrier : il y a 10 ans, le plan du Grand Paris Express était annoncé par le Président de la République, ceux-là même qui sont prévus pour 2024 au minimum. Comment le métro pourrait-il arriver aussi vite à Stains ?

Et puis n’oublions pas que dans la réalité, on fait venir les transports lourds sur des territoires qui présentent des projets attractifs ce qui n’est pas le cas de Stains qui les fait fuir.

Face à cette réalité, je ne vois que 2 hypothèses : soit Azzédine Taïbi y croit vraiment et il est dangereux de laisser un tel utopiste diriger notre ville. Soit il sait et il ne faut surtout pas vous laisser manœuvrer par ce cynisme décomplexé qui consiste à vous faire croire tout et n’importe quoi dans le but de rapporter des voix aux prochaines élections.

Je laisse donc Abraham Lincoln conclure cette tribune : « On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. »

Evelyne SEEGER

Publicités
Stains

Tribune du groupe Stains pour tous – avril 2016

La gauche municipale contre un RSA solidaire
Lors du dernier conseil municipal, le groupe STAINS POUR TOUS a proposé d’adopter un vœu pour un RSA solidaire.

Face à l’isolement de beaucoup de nos séniors, obligés de tout faire seuls et face à la démotivation de certains demandeurs d’emploi au RSA qui se demandent parfois à quoi ils servent, nous avons demandé à ce qu’une mesure prévoit de les mettre en lien afin que les uns soutiennent les autres dans un élan de solidarité. Notre mesure prévoyait que cela se fasse sur la base du volontariat.

A notre grand regret, les élus de gauche sauf les Verts, ont rejeté ce vœu. Probablement était-ce parce qu’il avait été formulé par notre groupe. Cette partialité n’est pas digne de ce que veulent les Stanois. Ceux-ci veulent des élus intelligents qui savent faire fi de leurs divergences dans l’intérêt de la Ville.

Le mouvement STAINS POUR TOUS s’est engagé dès le début du mandat, à soutenir la Municipalité quand il le fallait dans l’intérêt des Stanois. C’est ce qui nous a menés à voter avec la gauche contre le projet de commerces et de loisirs Europacity ou pour agir en faveur de la jeunesse et de l’enfance. 

En revanche, nous manifestons notre opposition lorsque nous sommes en désaccord comme c’est le cas, depuis le début de l’année scolaire pour l’école le samedi que le Maire a imposé. Julien MUGERIN s’est toujours exprimé contre et soutient les parents d’élèves mécontents.

Si ce n’est parce que c’était nous, pourquoi trouver scandaleux de chercher comment construire des ponts entre les Stanois. Qu’y a-t-il d’obscène à vouloir lutter contre l’individualisme qui a créé l’isolement des plus vulnérables ? Alors que nous félicitions les services de la Ville pour la grande humanité dont ils font preuve, pourquoi nous avoir brimés ?

Les allocataires du RSA, sont obligés de signer régulièrement un contrat d’insertion afin de faire le point sur leurs objectifs professionnels et leurs recherches d’emploi. Mais nous l’affirmons : la réalité du terrain ne permet pas le suivi efficace dont ils ont besoin.

Rester longtemps sans activité, c’est prendre le risque de ne plus savoir faire. C’est le début de l’exclusion qui accable, démotive et désespère. C’est la tentation de tenir son allocation pour acquise, comme un droit, un dû, alors qu’en réalité elle impose des devoirs : celui de rendre des comptes sur sa recherche d’emploi et celui de limiter cette prestation dans le temps, conscient du poids financier sur la collectivité.

Donner de son temps, se sentir utile dans l’attente de trouver du travail donne confiance en soi. Prêter une oreille attentive, ne nécessite aucun diplôme, ni compétence particulière, juste un peu d’humanité dont chacun de nous est doté.

Si pour vous aussi, la Solidarité doit remplacer le social, sivous souhaitez que l’on propose, sur la base du volontariat,aux allocataires du RSA d’accompagner les anciens isolés ou les familles de parents Alzheimer, envoyez OUI par SMS au 06 85 55 88 96.

 

Evelyne SEEGER 

et les élus du groupe Stains pour tous

Contactez-nous sur les réseaux sociaux, sur http://www.stainspourtous.fr et http://www.julienmugerin.fr

Stains

Notre tribune du mois de janvier 2015

ET SI ON CHANGEAIT STAINS EN 2015 ?
Une année s’est écoulée, une autre frappe à la porte avec ses lendemains à découvrir ensemble. Comme en 2014, vos élus du groupe « Stains pour Tous »seront à vos côtés, et à votre écoute. Ils continueront leurs visites de quartiers, n’hésitez pas, venez à leur rencontre.

N’hésitez pas à nous contacter au 07 85 55 88 96, sur internet et les réseaux sociaux lorsque vous rencontrez des difficultés dans votre quartier, dans votre logement, dans votre vie quotidienne : nous sommes là pour agir pour vous.

Comme en 2014, vos élus « Stains pour Tous » défendront votre sécurité et le cadre de vie, dans votre ville, STAINS. Ils continueront leur combat pour se faire entendre et faire entendre vos doléances.

Notre premier grand rendez-vous sera en mars prochain, avec les élections départementales. Un nouveau découpage nous fera voter avec le nord-est de Saint-Denis, pour deux conseillers départementaux.

Elles seront un moment crucial pour la vie stanoise : les crèches, les voies départementales (Stalingrad, Gorki, Briand, etc…), mais aussi les transports, les collèges, le Parc de la Courneuve mais surtout le logement avec l’OPH 93, principal bailleur de la Ville. Dans tous ces domaines, la vie à Stains dépend de la politique du Conseil général de la Seine-Saint-Denis dirigé par Azzédine Taïbi (aussi !) et son Président socialiste. Chacun devra s’en rappeler le moment venu…

Ces élections devront être saisies par chacun pour dire NON à François Hollande qui gouverne la France tel un capitaine de pédalo. Notre pays mérite mieux que d’être ridiculisé. Les Stanois sont les plus déçus des Français et ils ont raisons : après avoir voté pour lui en majorité, notre ville est maltraitée par ce Gouvernement. Oubliés de la Rénovation urbaine, dépouillés par les baisses de dotations, échoués dans le dispositif de Zone de Sécurité Prioritaire, ignorés par tous les projets de tramway ou de métro à l’horizon 2030 et persécutés fiscalement.
En 2014, l’espoir est né lors des élections municipales avec le score historique enregistré par notre liste : « Stains pour Tous » ne lâchera rien en 2015. Mais rien ne sera possible sans vous. Rien ne sera possible si les Stanois baissent la garde, perdent espoir, dévaluent leur exigence. A « Stains pour Tous » nous croyons à Stains. Croyez en nous !

Au nom de « Stains pour Tous », je vous souhaite que tout ce qu’il y a de bon pour vous et vos proches ainsi que pour notre ville, se réalise. Bonne année 2015 !

Evelyne SEEGER
Conseillère municipale du groupe Stains pour tous

Uncategorized

Tribune du 7 jours à Stains – octobre 2014

Lancement du mouvement « Stains pour tous »
Ne croyez pas tout ce que le 7 jours à Stains peut écrire sur vos élus d’opposition : interprétations détournées de nos votes et de nos actes, propos tronqués, tout est bon pour nous faire dire ce que nous n’avons pas dit et faire ce que nous n’avons pas fait. Nous sommes parfois nous-même surpris de lire nos propos dans le bulletin municipal dont le directeur de publication n’est autre qu’Azzédine Taïbi lui-même.
Ce même journal refuse de parler de l’actualité des élus de notre groupe en dehors de cette tribune mensuelle tandis que le PCF local et national a régulièrement droit de cité sans justification valable.
Sachez donc, que l’engagement des élus « Stains pour tous » en faveur de notre cadre de vie, de notre sécurité, la propreté de notre ville et pour une meilleure image de Stains est incontestable, déterminé et constant.
C’est précisément le but du mouvement local que nous avons lancé avec Julien MUGERIN le 18 octobre dernier : vous étiez près d’une centaine, en ce bel après-midi ensoleillé, à venir à notre permanence, au 15 avenue Jules Guesde, écouter ce que nous avions à dire de notre ville que nous aimons.

Nous avons décidé de lancer ce mouvement afin de structurer l’opposition à Stains, de vous proposer un lieu d’écoute lorsque le Maire est sourd à vos demandes et vos courriers, de vous accompagner dans vos problèmes, de transmettre vos doléances pour mieux vivre à Stains. Vous êtes nombreux à le faire : continuez au 07 85 55 88 96.
Nous poursuivrons notre travail de terrain, en délivrant notre message par voie de tracts, sur les réseaux sociaux ou sur le blog http://www.julienmugerin.fr. Nous poursuivrons également nos visites de quartier comme ce fut le cas la semaine dernière à Allende/Stains village/Boin/Lurçat et comme ce sera le cas samedi 22 novembre à partir de 14h30 dans le quartier du Maroc.
Nous continuerons à dire que la Mairie communiste de Stains navigue à vue, sans écouter les vrais besoins des Stanois et en piétinant au passage l’opposition. La gauche municipale n’agit pas : elle brasse de l’air à grand renfort de propagande. Pour Azzédine Taïbi, les réunions de concertation et autres assemblées citoyennes remplacent l’action : lorsque la ville rencontre une difficulté, il suffit d’en parler pour qu’elle aille mieux. Et pourtant un traitement de choc vaudrait bien mieux qu’une psychanalyse vu l’état de nos quartiers.
A l’occasion des élections départementales, ce mouvement prendra également position car à Stains, notre vie quotidienne dépend également du Conseil général (départemental) de la Seine-Saint-Denis.
Avec le mouvement « Stains pour tous » nous restons à vos côtés, avec vous, pour retrouver la fierté d’être Stanois.
Evelyne Seeger