Stains

Tribune au Stains actu : février 2019

Construisons ensemble le Stains que vous voulez

Après la pause des fêtes traditionnelles, STAINS POUR TOUS reprend son bâton de pèlerin et retrouve le chemin du combat pour vous convaincre qu’une ville plus belle est possible.

Une nouvelle fois, les événements nous forcent à révéler la tromperie qu’est l’ELAN POPULAIRE : avec la crise des gilets jaunes, Azzédine Taïbi vous entraine sans vergogne dans son élan populiste.

Il est capable de se plaindre d’avoir levé la main en vain durant 20 minutes à Evry-Courcouronnes pour s’adresser à Emmanuel Macron alors qu’il le fait lui-même à son opposition stanoise.

S’il s’était adressé au Président de la République, il aurait certainement fait son autopromotion, comme à son habitude, celle de ses grèves, cahiers de l’égalité ou complaintes contre les soi-disant baisses de dotations dont on sait aujourd’hui qu’elles augmentent d’année en année… Cette comédie qui vous étouffe est destinée à lui donner une stature combative au détriment du service public communal qui est interrompu ou des finances de la ville qui servent à faire de la politique. Cela a assez duré.

Oui, l’Etat doit être plus équitable dans le 93 mais Stains n’est pas la plus à plaindre. Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que Stains est une ville sous perfusion de l’Etat : selon Le Parisien avec 635€ par habitant en 2018, c’est la 2ème ville du 93 où la dotation globale de fonctionnement est la plus forte après Clichy-sous-bois (voir le détail sur mon julienmugerin.fr).

Dans 1 an, si vous le voulez, on change de Maire. Avec STAINS POUR TOUS, nous allons vous faire une proposition qui ne sera pas de la politisation à tout-va, de la manipulation, ou du mensonge. Bien plus qu’une force d’opposition, nous sommes une force de construction du Stains que vous attendez.

Pour bâtir un projet qui vous ressemble, j’ai chargé mon équipe de monter un programme avec vous. Vous pouvez les rejoindre en appelant le 07 85 55 88 96 ou apporter vos réflexions en les envoyant par mail à julienmugerin@gmail.com sur les thèmes sécurité, emploi, seniors, associations, propreté, voirie, environnement, etc…

Nous reprenons également nos réunions de quartier : la prochaine aura lieu mercredi 20 février à 19h30 pour le quartier Globe/Lurçat-Boin/Stains Village.

Julien MUGERIN

Publicités
Stains

Du rififi dans l’équipe municipale de Stains

délégations

Cette semaine, vous avez découvert la nouvelle répartition des délégations au sein de l’équipe d’Azzedine Taibi.

Après la démission surprise du Premier adjoint au Maire « pour raisons personnelles » qui ne convainquent personnes, après la tribune tonitruante de Francis Morin, l’adjoint à la sécurité, qui nous disait en gros qu’il n’avait pas les moyens d’agir, cette présentation en grande pompe laisse entrevoir des fissures dans l’élan populaire :

– La sécurité disparait des délégations données à l’équipe.

– En pleine mise en place du PLUI, aucun élu n’obtient de délégation à l’urbanisme.

– Les délégations majeures (financièrement parlant) sont confiées à des élus du groupe communiste. Les socialistes et verts se voient confier les missions d’ordre symbolique.

Mais surtout, voyez la liste des sujets de prédilection que le Maire s’accorde. Vous y retrouverez la sécurité et l’urbanisme !! À croire qu’il n’ait eu suffisamment confiance en personne… Même pas en Matthieu Defrel, le tout frais premier adjoint qui brille surtout par son arrogance, ni Favella Himeur, nouvelle 5e adjointe dont le principal talent est de répéter les outils de langage appris par cœur à la section PC et au bureau politique municipal.

Sans compter les membres du PS qui ne se cachent même plus désormais pour exprimer leurs doutes sur les manœuvres politiques du Maire.

En résumé, cette situation politique ne nous regarde pas vraiment car la gestion de notre ville ne peut de toutes façons pas être encore pire qu’elle ne l’était déjà mais elle montre les signes de faiblesse dans la majorité.

Face à cela l’équipe Stains pour tous continue à se solidifier et à se préparer pour l’avenir.