La Seine-Saint-Denis

EMPRUNTS TOXIQUES : COMMUNIQUÉ DE PRESSE D’ERIC RAOULT

Face à la désinformation et à la gesticulation des socialistes, la vérité doit être faite par une commission d’enquête parlementaire pluraliste et objective .

Le dossier des emprunts toxiques donne lieu depuis plusieurs mois à une campagne de désinformation et de gesticulation du Parti Socialiste, notamment en Seine Saint Denis.

Le Président du Conseil Général en fait un argument de campagne cantonale depuis plusieurs mois.

Mais, Monsieur BARTOLONE ne dit pas la vérité :

– il oublie de dire que plusieurs Vice –Présidents Socialistes siégeaient auprès du Président Communiste du Conseil Général ; étaient-ils aveugles ou complices ?

– Monsieur BARTOLONE découvre la mauvaise gestion communiste et en accuse les banques; mais où était-il quand ses alliés communistes se trompaient ainsi, en alourdissant l’endettement des finances départementales.

– Monsieur Bartolone réclame la clarté avant les élections, mais il est aveugle après le scrutin.

– Si les Communistes sont coupables de mauvaise gestion, il doit les priver de leurs délégations.

La vérité doit maintenant être faite définitivement sur le véritable engagement des emprunts toxiques, notamment en Seine Saint Denis.

Pour connaître cette vérité et mieux cerner les réalités et fixer les responsabilités de chacun sur ce dossier, Éric RAOULT Député UMP de Seine Saint Denis déposera le lundi 14 février une proposition de résolution visant à la création d’une commission d’enquête sur la responsabilité de la diffusion et de la contractualisation des emprunts toxiques.

 

ERIC RAOULT

Député UMP de Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis

Conseil général : la carte Imagine R remboursée à 50%, c’est fini!!

Mauvaise surprise pour les collégiens non boursiers, les lycéens et les étudiants de Seine-Saint-Denis quelques jours avant le début des vacances d’été. Le Conseil général de Seine-Saint-Denis a décidé de ne plus rembourser à hauteur de 50% la Carte Imagine R des jeunes du département à partir de la rentrée 2010-2011. Au total, plusieurs millions d’euros récupérés par le Conseil général sur le dos des jeunes et de leur famille !

Cela en dépit des répétitives augmentation d’impôts (+30% depuis 2004) et après avoir fait voter un budget illégal à plusieurs reprises (voir article du blog Ludovic TORO, Président du groupe d’opposition au CG).

M. Bartolone, rendez-nous notre argent!!