Plaine Commune, Stains

Plaine Commune : Démocratie 0, complaisance et hypocrisie.

La fin justifie les moyens. Cela pourrait être la devise de notre communauté d’agglomération qui a élu hier son bureau politique.

A la séance qui se tenait dans les sous-sols du Stade de France, et qui a vu la réélection du communiste Patrick BRAOUEZEC à sa tête, le jeu balançait entre compromis et compromission.

Pas de courage politique pour cette assemblée qui s’abstient lourdement lorsque le vote est secret, et se met à genou lorsque le vote est public, à main levée : j’ai été LE SEUL à m’abstenir sur le vote des commissions et les indemnités des élus !!! Pas de comparaison possible avec l’élection à bulletin secret de Monsieur Braouezec par 57 voix sur 72. Quel courage !

Lorsque l’on est élu, on reçoit un mandat des électeurs : le vote à bulletin secret ne devrait donc pas exister. Déni de démocratie à Plaine commune d’autant plus grave que les élus communautaires ne sont pas élus au suffrage universel direct et indépendant.

Dur pour les villes de droite et du centre, d’entrer dans un rapport de force contre la gestion de gauche d’une communauté d’agglomération où la majorité des villes sont tenues par la gauche. Dur pour cette majorité, de faire sans les villes de droite, sans lesquelles Plaine Commune s’affaiblirait.

Seul moment intense de la soirée, le discours du Président du groupe « Centre, Droite Républicaine et Indépendants », toutefois Vice-Président de Plaine Co, Patrice Konieczni, qui a rappelé la large victoire de la droite dans le département, une claque pour le Président Hollande et la majorité du Conseil Général PS de la Seine-Saint-Denis.

A suivre…photo (2)

Publicités
Saint-Denis

Le Velcom enterré, une veste pour Plaine Co’, comme prévu !!

Il aura fallu 3 ans d’échec, 2 suspensions, pas loin de 1000  vélos abimés ou volés des centaines de milliers d’euros pris dans la poche du contribuable et des dizaines de stations vandalisées pour que Plaine Commune prenne enfin la décision de mettre un terme au bide du vélo communautaire.

Le 12 juillet dernier les élus du conseil de Plaine Commune ont définitivement enterré le vélo en libre service.

En plus de l’incivisme qui lui a donné son coup de grâce, c’est bien l’erreur de stratégie économique qui est à la base de ce fiasco que nous étions nombreux à prédire dès le départ : mauvaise implantation des stations, besoin inexistant d’un tel service, système de paiement contraignant, inadaptation aux populations de notre territoire…

Selon des chiffres communiqués l’an passé par Plaine Commune seules 80 personnes (à tout casser) se seraient donné la peine de prendre un abonnement Velcom soit même pas le nombre d’élus de Plaine Co et de la Ville de Saint-Denis additionnés !!

Par un communiqué lapidaire on apprend que ces abonnés se verront heureusement rembourser de la prestation à laquelle ils n’ont finalement pas eu droit.

Au lieu de lancer cette fausse bonne idée, le Président Patrick BRAOUEZEC aurait du concentrer ses efforts sur les évolutions du transport public initiées par le Président de la République Nicolas SARKOZY dans le cadre du grand Paris.

Plaine Commune devrait également aller vers une amélioration du réseau de pistes cyclables, le développement de parcours cycliste de découverte de la Ville, de la mise en place de parkings vélos aux points importants bien moins chers que le dispositif VELIGO de la région Ile de France.

Velcom, le bide de Patrick BRAOUEZEC

Pour information : http://www.velcom.fr/misc/closed.html