Stains

Et voilà où va l’argent des Stanois…

IMG_3177[1]Tout le weekend, des bus de la Ville de Stains ont fait la navette entre Stains et la Fête de l’Humanité à la Courneuve. Il est inadmissible que l’argent des Stanois soit utilisé pour un parti politique!!

Certains médias veulent faire de la Fête de l’huma une grosse teuf sympa, un genre de festival uù règne la bonne ambiance. En réalité c’est un grand meeting politique pour les communistes.

Des cars de Stains ont ils été affrétés pour des meetings d’autres partis politiques ? Non.

C’est donc une injustice de plus, une erreur morale, une façon de plus de manipuler les gens en leur faisant croire que le PC peut tout, et qu’il est chez lui à Stains. Ce qui est faux et vous êtes de plus en plus nombreux à le refuser.

Il y en a marre. Quand l’intérêt des copains passe avant celui de tous, il y a un problème. L’argent des Stanois doit être utilisé pour les Stanois. Stains pour tous et pas seulement pour certains!

Publicités
Stains

TAIBI le cumulard, reverse ses indemnités au Parti Communiste Français

Image

Nous l’écrivions dans notre dernier tract, et l’article du Parisien 93 le confirme ce matin.

Azzedine Taïbi en cumulant ses mandats de Maire, Vice-Président du Conseil Général, Vice-Président de Plaine Commune atteignait des sommets en cumulant également les indemnités correspondantes.

Si ces versements respectent la Loi, ils constituent un scandale dans la mesure où :

1/ Azzedine TAIBI, Maire de gauche, a fait campagne sur « un nouvel élan populaire » qui s’est transformé pour lui en nouvel élan bancaire.

2/ De nombreux maires ont décidé de diminuer leurs indemnités contrairement à l’équipe municipale de Stains. C’est le choix qu’ont fait les maires de Gagny (UMP) ou Saint-Ouen (DVD).

3/ Dans une ville populaire telle que Stains, il est indigne qu’un maire s’octroi le maximum des indemnités quand la Loi lui permet de les diminuer.

Azzedine TAIBI se donne bonne conscience en reversant, dit-il, 3000 euros chaque mois aux Parti Communiste Français. Mais le PCF, nous ne sommes pas dupes : le PCF n’est pas une œuvre de charité!! Nos impôts ne doivent pas servir à financer ce parti d’extrême gauche!!

Vos élus d’opposition poursuivent donc le combat, bénévolement, eux. En effet, aucun droit n’est accordé au Groupe Stains pour tous, pas même un bureau pour pouvoir travailler et recevoir les Stanois. Nous poursuivrons donc avec nos propres moyens et sur nos fonds personnels.

Stains

Seule solution pour un Taibi paniqué : le chantage social

Indigne!

Après ce 1er tour excellent pour notre liste STAINS POUR TOUS, Azzedine est paniqué.

A tel point qu’à court d’argument, il ne trouve comme seule solution d’essayer de faire peur aux Stanois n’ayant pas de bilan positif à présenter.

Pour cela, ses équipes utilisent des méthodes indignes : intimidations des militants et des électeurs et menaces sur les prestations sociales.

Ce chantage consistant à faire croire que si la droite est élue, il n’y aura plus de social est la preuve que Azzedine Taibi a peur de ne pas réussir son élection.

Il y a bien longtemps que le communisme n’est plus populaire mais carriériste.

C’est bien connu, lorsqu’on a rien à dire de soi-même, on parle des autres.

Je fais confiance aux électeurs Stanois qui ne se feront pas avoir par ce chantage grossier.

Pour ceux qui s’inquiètent vraiment je peux les rassurer en parlant de la gestion des communes gérée par l’UMP : Levallois, navettes gratuites et sport populaire et reconnu, Drancy, cantine gratuite, à Garges augmentation du nombre d’enfants qui partent en colonie de vacances, Rosny sous bois, subventions plus importantes aux associations locales et aux projets bétons.

Alors dimanche, sans peur, laissez l’espoir renaître, votez STAINS POUR TOUS.

Stains

Tribune UMP dans le journal 7 jours à Stains – Septembre

arton434L’heure des grands travaux a sonné à Stains !! Annoncés en pleine page du 7 jours à Stains ils sont effectués dans la précipitation et la confusion générale, causant des embouteillages monstres, même de nuit.

Les Stanois ne sont pas dupes et voient bien la sournoiserie de cette pratique qui consiste à faire bonne figure pour les élections municipales qui approchent à grands pas.

Aucun doute sur la complicité de Plaine Commune qui a compétence en matière de propreté et de Voirie pour faire en 6 mois ce qui aurait dû être fait en 6 ans. C’est apparemment la conception qu’a la majorité municipale du mandat électoral.

Mais cette tentative de manipulation ne fera pas oublier les nombreuses plaintes des Stanois sur l’état d’abandon de la voirie fréquemment relayées sur les réseaux sociaux.

Ces gigotements de dernière minute, ne feront pas oublier qu’à Stains il faut 3 semaines pour enlever une voiture brûlée quand dans les villes d’à côté il n’en faut qu’une. Tout le monde connait ce squelette de scooter trainant depuis des mois sur le rond-point du Palmier (Angle Aristide Briand / Gambetta).

Ces petites manœuvres ne feront pas oublier la saleté qui s’accumule dans les caniveaux ou dans certains recoins de la ville.

La réfection tant attendue des rues Parouzets et Hennequin ne fera pas oublier les dizaines d’années d’oubli de ces même rues. Le revêtement neuf de l’avenue Marcel Cachin et Aristide Briand financé par le Conseil Général tranchera net avec l’état de délabrement de la rue Francis Auffray et de la plupart des rues des quartiers de l’Avenir, du Maroc et du Globe.

Heureusement pour eux, les habitants de la Cité Jardin, du Clos Saint Lazare et du Moulin Neuf ont bénéficié des financements des années Sarkozy et Chirac au titre de la rénovation urbaine.

Il arrivera un moment où le Maire de Stains devra demander des comptes à Plaine Commune sur l’égalité de traitement entre les villes qui la compose, l’état global des rues de St Denis, d’Aubervilliers ou même de La Courneuve étant sans commune mesure avec celui des nôtres.

Mais il arrivera surtout un moment où les Stanois réclameront le respect pour eux et leur ville pour une vraie qualité de vie.

Saint-Denis

Vœux de Didier PAILLARD, « Saint-Denis pour tous » mais uniquement sur invitation

Vœux de Didier PAILLARD, double langage et mémoire à 2 vitesses

« Saint-Denis pour tous » mais uniquement sur invitation

En 2008, la liste que conduisait Didier PAILLARD portait le nom de « Saint-Denis pour tous ».

Quel contraste avec la cérémonie de ses vœux 2013 (comme chaque année d’ailleurs) où les citoyens qui n’étaient pas munis du précieux carton d’invitation étaient fermement rabroués à l’entrée de l’Hôtel de Ville, par des agents de sécurité de la compagnie privée 1ère ligne, sympathiques mais aux ordres.

Il est loin l’idéal d’un Saint-Denis pour tous, d’un Hôtel de Ville maison du peuple !

Pourtant cet idéal, Julien MUGERIN l’a retrouvé auprès de ses amis maires de droite et du centre de Seine-Saint-Denis qui n’opposent aucun filtrage à leurs cérémonies des vœux et leur buffet souvent moins prestigieux que celui de Saint-Denis.

Et comme à son habitude, cela n’a pas empêché le Maire de prononcer un discours constellé de mots si beaux : « solidarité », « citoyen », « social », « justice », etc. Des mots qui sonnaient creux car balancés en incantation sans qu’ils ne correspondent à aucune réalité.

Julien MUGERIN dénonce ce double discours, cette contradiction entre les faits et les mots auxquels la majorité de gauche s’adonne depuis le début de son mandat.

Sans oublier cette curieuse habitude qu’à Didier PAILLARD d’avoir une mémoire à deux vitesses, citant les réalisations du Grand Paris, la baisse de la délinquance sans en citer l’auteur : un certain Nicolas SARKOZY.

N’oubliez pas Dionysiens, qu’à la mairie, on mange vos impôts sans vous inviter !

voeux

Saint-Denis

Les communistes et leurs amis aux abois après la victoire d’HANOTIN

Depuis que Patrick BRAOUEZEC a été battu le 17 juin dernier aux élections législatives, il flotte un air de fin de règne pour les communistes sur Saint-Denis.

A tel point que l’on voit fleurir ci et là les premiers gestes de défense des communistes se sentant menacés par le PS qu’ils ont cependant soutenu aux élections présidentielles, faisant même de la victoire de François HOLLANDE la leur.

Parmi ces gestes d’autodéfense, tels les réflexes d’un agonisant, on trouve le grand renfort de communication appelé par la mairie à coup de magazine municipal (41 pages en couleurs !!) dont la distribution en boîte aux lettres a été étendue, interview du Maire dans le Journal de Saint-Denis sur le sujet, communiqués intempestifs de Patrick BRAOUEZEC, toujours dans le JSD, etc…

Bref, jusqu’à 2014, la machine de communication de la Ville tournera à plein régime pour rendre hommage aux actions de la municipalité, vendre le bilan des communistes & co et vilipender notre fameux député comme un vilain petit canard, lui accordant bien moins d’indulgence qu’à BRAOUEZEC qui n’en méritait aucune.

Même son stationnement fait l’objet d’un encart dans le JSD sous la forme de témoignages évidemment anonymes et citoyens tandis que d’autres adjoints ou conseillers généraux peuvent apparemment continuer à stationner sur les trottoirs ou sur des parkings qui n’en sont pas…

Au lieu de gesticulations qui reflètent un manque de confiance ou la conscience d’un manque, il serait bon que la municipalité se retrousse les manches et agisse pour améliorer le cadre de vie de nos concitoyens : agir pour la sécurité, renforcer l’emploi en menant de véritables négociations avec les entreprises présentes sur notre territoire, construire notre ville de manière cohérente et en tirant les leçons des erreurs du passé, se battre pour un commerce de qualité et varié, défendre le Grand Paris initié par le Président Nicolas SARKOZY et lancer la révolution de transports, soutenir et innover en matière d’éducation, démocratiser la culture et la rendre aux habitants. Tout simplement nous rendre fiers de cette ville qui le mérite.

Il serait bon également de trouver la municipalités à nos côtés, non seulement pour dénoncer les méthodes de stationnement de Matthieu HANOTIN, mais surtout son soutien au Gouvernement AYRAULT qui dans son discours de politique générale n’a rien annoncé de concret pour les quartiers populaires malgré leur besoin d’un second plan de rénovation urbaine après 10 ans d’efforts et d’investissement des Gouvernements de Jacques CHIRAC et Nicolas SARKOZY, qui prévoit des augmentations d’impôts qui ne toucheront pas seulement les plus aisés mais aussi les classes moyennes et populaires, qui veut instaurer le Droit de vote pour les résidents étrangers en violation de la conception française de la citoyenneté qui doit être conditionnée à la nationalité ou encore dont tant les cadeaux électoraux que l’absence de rigueur dans les dépenses budgétaires mettent en danger l’équilibre économique et financier de notre pays.

Au lieu de s’inquiéter de leur propre avenir à Saint-Denis, les communistes et leurs amis devraient se préoccuper de celui des Dionysiens.

Saint-Denis

Législatives : L’UMP Saint-Denis ne se sent plus concerné

Dimanche, le 2nd tour des élections législatives opposera Patrick Braouezec, député sortant communiste à Mathieu Hanotin surfant sur la vague hollandaise.

Pour l’UMP Saint-Denis, hors de question de se déterminer pour l’un ou pour l’autre.

Malgré la tentation de contribuer à la perte du système Braouezec néfaste pour notre ville, nous ne voulons pas donner de majorité à François HOLLANDE contre lequel nous souhaitons qu’une opposition forte se construise.

Ni cocos, ni socialo. Dimanche, ce sera sans nous!!