Stains

Tribune au Stains actu : mars 2019

Azzédine Taïbi s’en prend aux Anciens Combattants

Dans la plupart des pays, on admire et soutient ses vétérans. Faire le contraire est vu comme trahir le pays tout entier. La raison est simple : ils ont sacrifié leur jeunesse pour défendre leur patrie. Envoyés à la guerre sans l’avoir choisi, ils ont fait preuve de bravoure et n’en sont pas revenus intacts.Aujourd’hui, c’est à eux qu’Azzédine Taïbi ose s’en prendre. Une honte, pour un français, pire pour un élu.

Parce que les élus de l’opposition ont prononcé leurs vœux à la population à la Maison des Anciens Combattants, bravant le sabotage du Maire, le président, Maurice Lesné s’est vu adresser une lettre de menace d’expulsion. Son arrêté anti-expulsion ne les protègera pas, eux.

Je ne voulais pas causer d’ennui à nos vétérans mais malheureusement, cette affaire est une nouvelle illustration de l’obligation pour chacun, de prêter allégeance au « Nouvel élan populaire », peu importe qui vous êtes, votre histoire, votre mérite.

A cela s’ajoute l’affiche scandaleuse de la cérémonie du 19 mars. Le drapeau algérien qui y figure bouleverse pour la 3eannée consécutive les Anciens Combattants qui croient que c’est une date nationale. Le 5 juillet est fêté en Algérie, très logiquement. Défendre l’amitié franco-algérienne est nécessaire, encore plus dans cette période de révolte à laquellele pays fait face. Mais jamais cette amitié ne doit se faire au détriment de nos mémoires patriotiques respectives. A chaque jour sa mémoire, il ne faut pas tout mélanger.

Heureusement, nos concitoyens, plus particulièrement ceuxvisés par ce communautarisme abject, ne se font pas berner. Les ficelles sont trop grosses : ils savent que les respecter va bien plus loin qu’afficher un drapeau !

Le sujet n’est même pas lié au parti politique : est-ce que Louis Pierna, ancien maire PCF aurait fait cela, lui qui a boycotté la cérémonie en 2017 ? Non car il tentait d’unir notre ville et ne divisait pas pour mieux régner. Triste succession…

Suivez notre actu sur les réseaux sociaux, www.julienmugerin.fr et contactez-nous au 06 85 55 88 96.

Prochaine réunion de quartier au Maroc mardi 26 mars à 19h. Le lieu sera communiqué par affiches (si elles ne sont pas arrachées par ceux qui ont peur de votre mécontentement) et sur internet.

Julien MUGERIN

 

Publicités
Stains

Tribune au Stains actu : février 2019

Construisons ensemble le Stains que vous voulez

Après la pause des fêtes traditionnelles, STAINS POUR TOUS reprend son bâton de pèlerin et retrouve le chemin du combat pour vous convaincre qu’une ville plus belle est possible.

Une nouvelle fois, les événements nous forcent à révéler la tromperie qu’est l’ELAN POPULAIRE : avec la crise des gilets jaunes, Azzédine Taïbi vous entraine sans vergogne dans son élan populiste.

Il est capable de se plaindre d’avoir levé la main en vain durant 20 minutes à Evry-Courcouronnes pour s’adresser à Emmanuel Macron alors qu’il le fait lui-même à son opposition stanoise.

S’il s’était adressé au Président de la République, il aurait certainement fait son autopromotion, comme à son habitude, celle de ses grèves, cahiers de l’égalité ou complaintes contre les soi-disant baisses de dotations dont on sait aujourd’hui qu’elles augmentent d’année en année… Cette comédie qui vous étouffe est destinée à lui donner une stature combative au détriment du service public communal qui est interrompu ou des finances de la ville qui servent à faire de la politique. Cela a assez duré.

Oui, l’Etat doit être plus équitable dans le 93 mais Stains n’est pas la plus à plaindre. Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que Stains est une ville sous perfusion de l’Etat : selon Le Parisien avec 635€ par habitant en 2018, c’est la 2ème ville du 93 où la dotation globale de fonctionnement est la plus forte après Clichy-sous-bois (voir le détail sur mon julienmugerin.fr).

Dans 1 an, si vous le voulez, on change de Maire. Avec STAINS POUR TOUS, nous allons vous faire une proposition qui ne sera pas de la politisation à tout-va, de la manipulation, ou du mensonge. Bien plus qu’une force d’opposition, nous sommes une force de construction du Stains que vous attendez.

Pour bâtir un projet qui vous ressemble, j’ai chargé mon équipe de monter un programme avec vous. Vous pouvez les rejoindre en appelant le 07 85 55 88 96 ou apporter vos réflexions en les envoyant par mail à julienmugerin@gmail.com sur les thèmes sécurité, emploi, seniors, associations, propreté, voirie, environnement, etc…

Nous reprenons également nos réunions de quartier : la prochaine aura lieu mercredi 20 février à 19h30 pour le quartier Globe/Lurçat-Boin/Stains Village.

Julien MUGERIN

La Seine-Saint-Denis, Stains

Stains, ville sous perfusion porte plainte contre l’Etat

Il y a quelques jours, le Maire de STAINS entouré d’une poignée de maires de Seine-Saint-Denis annonçait dans une conférence de presse porter plainte contre l’Etat pour abandon. Mais Stains est-elle vraiment abandonnée ?

Le constat d’un recul de l’Etat dans notre beau département est désormais partagé par tous : même le Premier ministre reconnaissait cette inégalité devant les parlementaires qu’il recevait à déjeuner en septembre dernier. Justice, scolarité, sécurité, etc dans de domaines, alors que le besoin est plus fort chez nous qu’ailleurs l’investissement financier est moindre. Il faut désormais aller au-delà du constat et exiger des actes, c’est vrai.

Cette réalité est avérée à Stains comme dans toute la Seine-Saint-Denis. Mais Stains est loin d’être la plus à plaindre…

Il y a tout d’abord la rénovation urbaine : depuis 20 ans l’Etat a accru son intervention dans nos quartiers populaires, particulièrement sous Chirac et Sarkozy, avec 4 quartiers rénovés (Clos St Lazare, Moulin neuf, Maroc et Cité Jardin) et bientôt la Prêtresse. Cette rénovation urbaine a été rendue possible à coup de millions par l’Etat.

Il y a ensuite les nombreux projets et associations soutenus par l’Etat au titre de la politique de la ville.

D’autre part, comme vous pourrez le voir dans cet article du Parisien, Stains est l’une des villes les plus accompagnées du département : avec 635€ par habitant en 2018, nous sommes la 2e ville où la dotation globale de fonctionnement est la plus forte après Clichy sous bois. Cette dotation est une somme donnée par l’Etat à la mairie pour qu’elle puisse fonctionner. A cela s’ajoutent de nombreuses autres dotations, toutes calculées en fonction du nombre d’habitants mais surtout de la fragilité sociale des populations et des recettes de la ville.

Techniquement, la Municipalité a tout intérêt à ce que la ville soit pauvre économiquement et socialement, ce qui lui assure des rentrées d’argent importantes dans les caisses.

Cet intérêt est aussi sur le plan personnel : les indemnités des élus sont majorées dans les communes attributaires de la dotation de solidarité urbaine et de cohésion sociale.

Le but de cet article n’est pas de nier les manquements de l’Etat qui sont réels mais de rappeler qu’Azzedine Taibi se garde bien de dire dans ses conférences de presse qu’il est à la tête d’une ville sous perfusion de l’Etat.

Une fois encore toute la vérité n’est pas dite. Bien des problématiques rencontrées par les habitants peuvent être traitées à l’échelle locale. Pour Azzedine Taïbi c’est tellement facile de rejeter toute la faute sur quelqu’un d’autre, surtout quand il s’agit de l’Etat. Malgré une succession de mauvais choix bien choisis sur la mixité sociale, l’économie ou encore la sécurité cela lui donne l’air d’agir : voilà tout ce qui compte pour lui.

A la lecture de ces informations, vous pourrez juger en toute connaissance de cause.

Stains

Tribune au 7 jours à Stains : janvier 2019

Nouvelle victoire pour l’opposition

Depuis que vous nous avez élus en 2014, nous ne cessons d’être à vos côtés et de travailler pour vous. STAINS POUR TOUS a vocation à défendre l’intérêt des Stanois, l’image de notre ville et la justice pour tous et en cela, à donner une voix à la majorité silencieuse.

Azzédine Taïbi, dans la peur que je lui « vole » la place,rejette toute proposition, sacrifiant l’avenir de notre ville sur l’autel de son intérêt politique. Mais le plus surprenant, c’est que ces idées sont récupérées mais dans une pâle copie. Il faut toujours préférer l’original à la copie

Quelques exemples :

 la vidéoprotection avec quelques caméras posées (il manque encore celles promises par le Maire rue Victor Renelle),

 la stabilisation des dépenses de personnel que nous exigions dès 2014 (et non « baisse », contrairement aux mensonges que l’on peut entendre),

 la subvention de 157 000€ à l’ESS que nous trouvions trop faible (voir tribune de mai 2018) : une subvention complémentaire de 20 000€ a été votée au dernier conseil,

– le permis de louer que j’avais personnellement proposé en conseil municipal en septembre 2017, rejeté et critiqué par la majorité vient d’être voté,

Chaque fois, c’est 1 à 5 ans de retard !

Les faits sont là : ces décisions ont indiscutablement été inspirées par l’opposition, qu’ils essayent cependant de démolir par tous les moyens.

Mais parfois, nous devons aller plus loin, devant la Justice. Sur ma requête, le Tribunal administratif vient d’annuler la délibération faisant de Fadwa Barghouti citoyenne d’honneur de Stains. Une nouvelle victoire pour l’opposition !

Nous sommes 8 élus face à la majorité mais jamais nous ne flanchons pour rappeler au Maire où se trouve votre intérêt, jamais nous n’arrêtons de travailler nos dossiers pour la bonne utilisation de votre argent et nous continuerons à être à vos côtés avec des réunions dans chaque quartier.

Les élections municipales, c’est l’année prochaine : ce sera à vous de préférer STAINS POUR TOUS qui est mollement copié par une gauche extrême qui défend sa place et ses marottes.

Avec les élus de mon groupe, je vous souhaite une bonne année 2019 ainsi qu’à ceux qui vous sont chers.

Contactez-nous sur les réseaux sociaux, www.julienmugerin.fr ou au 07 85 55 88 96.

Julien Mugerin