Stains

Budget, ESS : un conseil tendu à Stains

 

IMG_9589Hier soir avait lieu l’un des conseils municipaux les plus importants de l’année : celui au cours duquel nous votons le budget de la Ville pour 2018, entérinons les comptes de 2017 et votons les subventions aux principales associations de la ville. C’est une occasion unique d’avoir une vision concrète et globale de l’action de la Municipalité. 

Votre opposition, une fois de plus ne s’est pas tue : les questions détaillées ont fusé, des alertes ont été données dès lors que des éléments attiraient notre attention. 

Tout d’abord, que chacun ait à l’esprit que notre dette reste importante et largement au-dessus de la moyenne des villes telles que la nôtre. La suppression des emprunts toxiques que nous avons voté à l’unanimité a amélioré la situation mais la situation reste grave avec près de 1400€ de dette par habitant. Malgré cela, nous continuons à avoir des frais de personnel mirobolants… 

J’ai également mis sur la table la question des dotations en rappelant qu’en dépit de la communication importante du Maire, la vérité est que Stains avait été épargnée par les baisses puisque entre 2016 et 2017, les dotations de l’Etat ont augmenté de 4%. Une communication du maire, qui justement est rendue possible avec un budget de près de 630 000 euros en 2017 en agglomérant les montants dépensés en fêtes et cérémonies, communication et Relations publiques. Chers Stanois, les banderoles, les assemblées citoyennes etc que vous voyez fleurir pour faire la propagande du Maire sont comptabilisées dans ces lignes budgétaires… 

Nous avons également interrogé sur des « voyages et déplacements » pour 48 247€, des « frais d’actes de contentieux » pour 51 000€ et enfin de l’acquisition d’IPhone 7 plus pour un montant d’environ 7 000 €…  

A ces réponses précises, nous n’avons obtenu que peu de réponses satisfaisantes mais surtout, les différents membres de la majorité se sont répandus dans des attaques personnelles, des critiques sur notre positionnement soi-disant flou mais qui surtout gêne une équipe qui se sait surveillée par une opposition qui travaille ses dossiers. Oui, dès que nos questions devenaient gênantes, selon le Maire, nous étions en train de semer la division, la confusion et surtout nous n’aimions pas Stains…

Les élus du groupe Stains pour tous n’ont pas voté le budget, une nouvelle fois, jugeant les orientations de la Municipalité peu ambitieuses au regard du cadre de vie en ville : baisse du budget en personnel pour la police municipale, absence d’investissement en ce sens, aucune solution envisagée pour le manque de stationnement en centre-ville alors qu’il faudrait prévoir des parkings supplémentaires, pas de restauration-extension de l’Hôtel de Ville pour mettre un terme à la polarisation des services municipaux. 

Enfin, nous avons choisi de nous abstenir sur le vote des principales subventions de la Ville notamment concernant le Studio-Théâtre de Stains et l’Espérance Sportive de Stains (ESS). L’ESS est l’association sportive principale de la ville : avec 157 000€ de subvention par an seulement, elle est mise en difficulté. Ce soutien financier n’est pas à la hauteur des 3 600 adhérents qui portent les couleurs de notre ville sur les terrains dans de nombreuses disciplines. L’ESS, c’est la vitrine, la fierté de Stains. Cette subvention ridicule, nous n’en voulons pas. Pour soutenir les différentes sections, il était hors de question pour nous de la voter, n’en déplaise à Monsieur le Maire qui hier déjà travestissait notre vote, comme à son habitude.

 

Publicités
Stains

L’opposition à Stains réclame le retrait de la façade de la Mairie d’une banderole en soutien à Marwan Barghouti

COMMUNIQUE

IMG_3324Le groupe Stains pour tous vient de demander au Préfet de la Seine-Saint-Denis d’intervenir en vue de la désinstallation d’une banderole soutenant Marwan Barghouti sur la façade de l’Hôtel de Ville de Stains.

Dans son courrier à l’attention de Philippe GALLI, Julien MUGERIN, chef de l’opposition municipale à Stains, rappelle que cette opération communication est dépourvue de tout intérêt local, Marwan Barghouti n’ayant aucun lien avec la Ville de Stains.

Le groupe d’opposition regrette que cette prise de position personnelle du Maire Azzédine TAIBI fasse écho aux thèmes de campagne du candidat qu’il est par ailleurs. Affichée sur le fronton de la maison de tous les Stanois, cette opinion est imposée à tous et financée par tous.

D’autre part, cette prise de position constitue un frein pour le vivre ensemble à Stains, si fragile dans une ville aussi riche de diversité : en important le conflit israélo-palestinien sur le territoire, Julien MUGERIN croit que le Maire prend le risque d’une montée en puissance de l’antisémitisme et du communautarisme présents à Stains.

Le conseiller municipal de Stains pour tous (soutenu par l’UMP), insiste sur le fait que la Ville de Bezons (95) a fait l’objet d’une décision de justice administrative obligeant au retrait d’une plaque en l’honneur d’un autre militant palestinien.

Ce n’est par ailleurs pas la première fois que Stains se place hors la loi dans le cadre de son soutien à la cause palestinienne.

Lettre au Préfet - Marwan Barghouti