Stains

Le coup de com permanent

Dans Le Parisien d’aujourd’hui, 4 maires interrogés, les 4 parlent de coup de com’.

Stanois, vous non plus, ne soyez pas dupes !

Publicités
Stains

Tribune au Stains actu : septembre 2019

Un beau bilan pour détourner l’attention

«L’élan populaire» joue aux héros en multipliant les réunions publiques, les actes de présence, ou les coups de com pour détourner vos regards de ses échecs. Votre ville n’est pas plus sûre, plus propre, plus agréable, vous entendez plus que jamais « ça y est enfin, je quitte Stains ». Nous avons un nouveau tramway, un marché rénové oui mais grâce au financement de la Région. Total qui s’installe à la demande de la Métropole.Une nouvelle médiathèque qui appartient à Plaine Commune, des quartiers renouvelés mais grâce à l’Etat… 

Ce même Etat qui perfuse notre budget – nous sommes la 2èmeville du 93 la plus aidée après Clichy-sous-bois  mais contre lequel le Maire veut faire un recours. Un tel succès qu’il lui aura fallu près d’un an pour que 3 maires (sur 40) l’accompagnent.

Pourtant la semaine dernière, vous avez reçu dans vos boîtes aux lettres un bilan des plus glorieux ! Pourquoi maintenant ? Parce que c’était interdit après le 1er septembre. C’est pour cela que jusqu’au bout, le 31 août, Azzédine Taïbi distribuait ce document sur le marché, au même endroit où l’on distribue les tracts de campagne, confirmant ce que j’écrivais dans la tribune qui m’a été permis d’y écrire.

Le plus scandaleux, c’est que ce bilan dont j’évalue le coût à plus de 10 000€ (je m’en assurerai au prochain conseil municipal), c’est vous qui le payez !

Je préfère finir sur notre jeunesse qui rentre en classe pour percer les nuages ou dont on voit qu’elle s’engage pour le cadre de vie avec le Clean challenge en cours dans plusieurs quartiers. Bonne chance à eux.

Julien Mugerin

Stains

Bilan de mandat : tribune de l’opposition

Sa campagne est lancée

Dans ce tract déguisé que vous payez, vous pouvez lire ce que vous savez faux : avec « l’élan populaire » tout va bien àStains.

Votre quotidien vous le connaissez : les incivilités, la saleté des rues, les cages d’escalier occupées, les trafics, l’insécurité. Pire, la ghettoïsation, le communautarisme ont accéléré. Les agents souffrent, l’opposition est calomniée, on vous a menti avec des discours répétés en boucle.

Heureusement, il y a eu les autres pour financer la rénovation Cité jardin et au Clos, du marché, l’arrivée du tram, de la médiathèque, du collège Barbara et de Engie.

Ne disons plus « c’est normal, c’est Stains ». Soyons exigeants et retrouvons notre Stains : rassemblée, solidaire,  la Loi est respectée.

Stains

Tribune au Stains actu : juillet 2019

Nouveau scandale ?

J’ai à nouveau fait scandale en expliquant le vote RN à Stains dans ma tribune de juin. J’écrivais : « Une partie de nos concitoyens ne reconnaissent plus la ville qu’ils ont connue et aimée : ils regrettent la ghettoïsation, le rejet des valeurs françaises, ne se sentent plus chez eux ».

Taïbi apprend par son opposition pourquoi tant de Stanois en ont marre. Totalement aveuglé, il ne voit pas ceux qui ont ou vont quitter la ville. Jeunes diplômés, retraités en quête de tranquillité, déçus d’un achat immobilier, ils n’ont qu’une envie : fuir.

60% d’abstention en 2014, c’est un rejet visible… et un pouvoir pour changer notre ville !

Je veux rassembler tous les Stanois et bien plus qu’avec des discours. Il faut rétablir l’ordre, responsabiliser les parents, accompagner notre jeunesse, lui faire croire en elle. Je veux aider les plus précaires et pour être plus solidaire, rétablir les équilibres sociaux au sein de notre commune : la population à fort besoin social y est concentrée.

Je veux une vraie mixité sociale sinon vous serez toujours plus nombreux à voter RN.

Azzédine Taïbi englué dans ses mensonges finit par y croire. A commencer par celui du moment : il a gagné le procès en diffamation que je lui ai fait. En vérité, le tribunal a rejeté ma citation sur la forme et non le fond : pour un alinéa de la loi de 1881, le tribunal ne distingue pas si j’ai été diffamé en tant qu’élu ou diffamé en tant que particulier.

A la rentrée la campagne municipale commencera. Avec mon équipe, nous sommes prêts pour vous rendre la ville que vous aimez en mars 2020 !

D’ici là, je vous souhaite un bel été.

Julien MUGERIN