Saint-Denis, Stains

Un motard, gardien de la paix à Stains, est mort fauché à Saint-Denis

EXTRAIT DU PARISIEN SEINE-SAINT-DENIS
Il abandonne sa voiture après la collision mortelle
Saint-denis. Un motard âgé de 28 ans, gardien de la paix à Stains, est mort fauché par une Audi. Le chauffard a pris la fuite, sa voiture a été retrouvée cité Allende.

CAROLE STERLÉ

Saint-Denis, hier. A gauche, l’Audi accidentée. Il s’agirait d’un véhicule de location appartenant à une société basée dans le XVIe arrondissement. A droite, la Ducati du policier. Il était affecté au commissariat de Stains depuis moins de deux mois.
VIVE ÉMOTION HIER MIDI à Stains et à Saint-Denis, en marge d’une dramatique collision qui a coûté la vie à un motard de 28 ans. Il était policier à Stains. Le chauffard est activement recherché par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.
« J’ai entendu un énorme boom, j’ai pensé qu’un camion trop haut avait encore heurté le haut du tunnel, comme c’est souvent le cas », rapporte un commerçant de l’Avenue du Colonel-Fabien à Saint-Denis. Il se trouvait à quelques dizaines de mètres de l’accident lorsqu’il a vu des gens courir et compris, en s’approchant lui aussi, que ce n’était pas un camion, mais un motard très grièvement blessé. « Il était au sol, près de la moto, j’ai vu du sang, son casque était plus loin », poursuit le riverain tandis que la Ducati rouge accidentée était hissée sur une dépanneuse. On est ici sur la RN 214, une deux-voies. Une mince séparation de béton se dresse entre les deux voies. Celle de gauche permet d’éviter la place du Général-Leclerc en passant dans le tunnel souterrain, pour rejoindre l’avenue de Stalingrad en direction de Stains.
Dans les premières minutes, l’hypothèse d’un accident délibéré, où le motard aurait été volontairement fauché n’a pas été écartée. Peut-être du fait de déclarations floues laissant penser que la voiture avait manœuvré plusieurs fois avant de quitter les lieux. « C’est un tragique accident de la route, mais il ne faut pas imaginer des choses qui n’ont pas lieu d’être », recadre une source policière. Rien n’indiquait en outre que le motard était fonctionnaire de police. Il était en civil, au volant d’une moto sportive. C’était un tout jeune policier, puisqu’il était gardien de la paix stagiaire, affecté au commissariat de Stains depuis moins de deux mois. L’annonce de ce décès a profondément choqué au commissariat, où un soutien psychologique a été proposé.
Autre hypothèse, plus plausible : l’un des véhicules se serait rabattu sur la voie de gauche sans voir que l’autre arrivait, provoquant ainsi la collision. « Des gens disent que c’est la moto qui s’est rabattue », rapportent des habitants de Saint-Denis, qui ne sont pas des témoins directs de l’accident. La voiture a tout aussi bien pu se rabattre sur la gauche comme en témoigne son aile gauche enfoncée.
Pour s’en convaincre, il suffit d’aller un peu plus loin, cité Allende. Des policiers sont à pied d’œuvre sur le parking à l’arrière du Franprix de l’avenue de Stalingrad, et sous l’œil curieux des habitants. On est à un petit kilomètre de l’accident. L’Audi y a été minutieusement garée en marche arrière. Un homme en est descendu côté passager, sans se presser, comme en témoigne une vidéo qui circulait hier dans le quartier.
Il s’agirait d’une voiture de location appartenant à une société basée dans le XVI e arrondissement.
Un homicide involontaire, aggravé par la violation d’une obligation de prudence, suivi d’un délit de fuite est passible de dix années d’emprisonnement.
Carole Sterlé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s