Stains

Après six mois, on se dit tout

De qui se moque-t-on : Azzedine Taibi en posture guerrière dans le 7 jours à Stains.

En lisant cet article, j’ai la sensation de relire les tracts que nous écrivions au cours de la campagne électorale et qui pourtant trouvaient auprès de son équipe railleries et moqueries : se battre pour le respect de Stains, lutter pour obtenir les mêmes droits que d’autres villes de Plaine Commune, de la Région Ile de France, etc…

Désormais au pouvoir, Monsieur Taibi se fait le chantre du cadre de vie, quand son prédécesseur dont il était pourtant l’adjoint, n’avait que faire. Quand le Président de Plaine Commune dont il est vice-président se permet de me répondre qu’il ne s’agit que d’un « thème de campagne » de l’ordre de l’invention.

Lorsque ses propres colleurs d’affiches salissaient notre ville en collage sauvage dont les traces sont encore visibles, comment peut-il aujourd’hui faire figure de pourfendeur de la saleté et la crasse de nos rues ?

Désormais, Azzédine Taibi réclame le respect pour notre ville mais Stains n’hérite que des restes des grandes villes de Plaine commune pour l’entretien des voies publiques. Priorité est donnée aux grandes communes situées en bordure du périph.

Cette exigence de respect ce n’est que de la com’ : comment réclamer plus de transports lourds à la région PS/PC/Verts alors qu’on est une ville PC/PS/Verts? Pourquoi crier à Stains à l’abandon de l’Etat lorsque des membres du Conseil municipal tutoient certains ministres du Gouvernement?

On se dit tout :
– On ne s’invente pas exigeant après des années de laxisme
– On abandonne le double discours lorsqu’on est de gauche et que Plaine Co, le département, la Région, l’Etat sont à gauche
– On croit à la seule force qui se bat depuis le début pour un meilleur cadre de vie à Stains : STAINS POUR TOUS !!

IMG_2593.JPG

2 réflexions au sujet de “Après six mois, on se dit tout”

  1. Bonjour m. Mugerin,
    Je suis d’accord avec vous ce journal est à la botte du maire. c’est un tract. Il n’y a qu’à voir le nom des journalistes. Carole Sapia était sur les affiches avec le maire Azzédine Taibi au moment des cantonales alors comment donner du crédit aux gens qui écrivent. J’ai 42 ans, et ne suis pas dupe. On ne peut pas être journaliste et faire ouvertement campagne pour un élu de stains, aujourd’hui maire. C’est une HONTE de prendre les gens pour des cons. On paye ce journal et en retour on fait travailler des gens qui font campagne pour nous. C’est ça la république bananière! merci m. Mugerin de dénoncer ce qui se fait à stains. il faut dire la vérité aux Stanois, car c’est nos impôts qui payent tout ça.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s