0 % d’augmentation des tarifs en 2014 : face à la sixième hausse depuis 2010, Valérie Pécresse propose des solutions pour geler symboliquement les tarifs

20131212-035117.jpg

Communiqué du groupe MP au Conseil régional d’Île de France.

Valérie Pécresse dénonce la nouvelle augmentation des tarifs de + 3% en moyenne au 1er janvier 2014, votée aujourd’hui par la majorité de gauche au conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF).

Pour Valérie Pécresse, présidente du groupe Mouvement Populaire au conseil régional d’Ile-de-France et administratrice du STIF, cette sixième hausse depuis juin 2010 est inacceptable, d’autant que les usagers les plus durement touchés sont ceux de la zone 1-4 qui au quotidien vivent le plus durement la galère du RER.

En l’espace de trois ans et demi et alors que la qualité de service ne cesse de se détériorer dans les transports en commun, les usagers des zones 1-2 auront vu leur facture transports annuelle augmenter de 126 € (+ 18,55 %), ceux des zones 1-3 de 146 € (+ 16,40 %) et ceux des zones 1-4 de 164 € (+ 15 %). Même la zone 1-5, celle qui a les conditions de transports les plus dégradées, n’a pas été épargnée depuis 2010 : + 36 € en plus par an depuis les dernières élections régionales.

Et ce n’est pas fini puisque comme le révélait le STIF lui-même il y a un mois, Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France et du STIF, prévoit la même hausse insupportable de 3 % par an jusqu’en 2025 ! Ainsi le Pass Navigo mensuel zones 1-2 s’élèverait à près de 93 € en 2025 alors qu’il était de 56,60 € en 2010.

Une telle hausse ne peut se justifier dans un contexte de dégradation de la qualité de service (8 lignes de métro sur 14, 4 lignes sur 5 de RER et 6 lignes Transiliens sur 8 ne respectent pas leurs objectifs de régularité), de ras le bol fiscal et de baisse inédite du pouvoir d’achat des Français.

Face à cette situation, Valérie Pécresse a fait une proposition forte et juste en période de crise économique : 0 % d’augmentation des tarifs des transports en 2014.

Il est en effet possible de geler les tarifs sans réduire les investissements. Pour cela, Valérie Pécresse demande à la région que toutes les taxes nouvelles encaissées par la Région, et destinées aux transports, soient réellement réinvesties dans les transports et propose de renégocier avec les opérateurs pour qu’ils ne répercutent pas la hausse de la TVA.

Publicités

A propos julienmugerin

Chef de l'opposition municipale à Stains, je me bats avec mon équipe pour une ville belle, sûre et à vivre.
Cet article, publié dans L'Ile de France, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s