Tribune UMP dans le journal 7 jours à Stains – juin

Alors que la situation économique de notre pays et la désaffection des Français pour leurs hommes politiques voudraient que la politique devienne plus simple et plus claire, le Gouvernement PS s’obstine dans une réforme qui multiplie le nombre d’élus, complique le mille-feuille administratif et coute cher aux contribuables.

Dès son arrivée au pouvoir François Hollande, a voulu enterrer la réforme des collectivités au simple motif qu’elle avait été pensée par Nicolas SARKOZY. Pourtant cette réforme diminuait le nombre d’élus en créant le conseiller territorial, réduisait le nombre de collectivités en créant notamment en Ile de France la Métropole du Grand Paris.

Le stanois, veut savoir à qui s’adresser en cas de dysfonctionnement mais avec la clause de compétence générale tout le monde gère tout et personne n’est responsable de rien.

Le stanois veut payer moins d’impôts mais Hollande crée des collectivités qui se serviront sur sa feuille d’impôts : Ville de Stains, Plaine Commune, Conseil général, Région auxquelles s’ajoutent une future métropole.

Le stanois veut des élus qui se battent pour lui pour l’emploi, le logement, les transports : les socialistes lui imposent des collectivités impuissantes qui ne pourront pas rivaliser avec les grandes cités européennes telles que Londres, Francfort, Berlin qui attirent nos jeunes talents qui rêvent de réussite et de liberté.

D’autant plus impuissantes que la baisse des dotations décidées en 2012 par le Gouvernement  AYRAULT affaiblie financièrement les collectivités. Pour rappel, le Gouvernement FILLON avait décidé un gel des dotations et une redistribution de l’enveloppe globale pour plus de solidarité envers les communes pauvres.

La vérité, c’est qu’il faut plaindre le Président de la République qui s’est mis dans une position intenable : coincé entre les promesses mensongères qui lui ont permis d’arriver au pouvoir, entre la réalité économique et financière difficile que connaissent l’ensemble des pays développés, et son idéologie qui le poste, instinctivement et de manière mécanique, à l’inverse de ce que la droite a décidé durant 5 ans quoi qu’il en coute aux Français. Il ne peut que choisir la voie du(de la) compromis(sion).

Or comme un compromis fait un bon parapluie mais un mauvais toit, c’est une réforme bancale que la majorité du Sénat, pourtant à gauche, a refusé de voter. Une fois de plus François HOLLANDE a manqué de courage.

Pourtant la solution est là. Il faut aux Français une décentralisation basée sur la rigueur budgétaire : une réforme ne doit pas coûter aux contribuables. Il faut à la France de la clarté : les compétences doivent être clairement déterminées. Il faut à l’Ile de France une région capitale forte, attractive, qui fait rêver pour entrer en compétition avec les grandes métropoles du monde. Il faut à Stains un maire fort qui défend sa commune et non un animateur socioculturel qui fait avec ce qu’on lui laisse de pouvoir entre la communauté d’agglomération, la métropole, la région qui picoreront dans ses compétences.

Il nous faut des collectivités qui voient clair pour fixer un cap pour le développement économique, les transports, la sauvegarde des espaces et des espèces à protéger, le logement, la recherche et l’enseignement.

Publicités

A propos julienmugerin

Chef de l'opposition municipale à Stains, je me bats avec mon équipe pour une ville belle, sûre et à vivre.
Cet article, publié dans Stains, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s