Saint-Denis

Article du Parisien : Le plan pour la sécurité des salariés de la Plaine

Entreprises, élus et police ont créé un comité de pilotage de la sécurité. Ils demandent de mettre en service en permanence le réseau des caméras du Stade de France.

ÉRIC BUREAU ET NATHALIE PERRIER | Publié le 15.11.2011, 07h00

Facebook Twitter Envoyer
Saint-Denis, hier soir. Abderamhan et Rhida, médiateurs de l’association Partenaires pour la ville, sont présents sur le parvis de la gare RER la Plaine-Stade-de-France aux heures d’arrivée et de sortie des bureaux.

Saint-Denis, hier soir. Abderamhan et Rhida, médiateurs de l’association Partenaires pour la ville, sont présents sur le parvis de la gare RER la Plaine-Stade-de-France aux heures d’arrivée et de sortie des bureaux. | (LP/BLANDINE SEIGLE.)

Une nouvelle idée vient de naître pour améliorer la sécurité sur la Plaine-Saint-Denis. A la suite de la dernière réunion du comité de pilotage de la sécurité créé cette année, les entreprises, les élus, les forces de l’ordre, la RATP et la SNCF ont proposé au préfet de la Seine-Saint-Denis de mettre en permanence en service le réseau de caméras de vidéosurveillance du quartier du Stade de France, qui pour l’instant ne fonctionne que lors des événements sportifs et culturels.

Selon la police, la délinquance a pourtant légèrement diminué depuis le début de l’année à la Plaine-Saint-Denis (- 2,42%) et les vols avec violence, qui sont la principale préoccupation des salariés, ont baissé de 18%. « Nous avons moins de problèmes de délinquance qu’à La Défense, mais le sentiment d’insécurité reste plus fort ici », constate Pierre Quay-Thévenon, vice-président (PC) de Plaine Commune et chargé du développement économique.

Des médiateurs sur les parvis des RER B et D

Récemment encore, les dirigeants de SFR, qui installera son siège social à Saint-Denis entre 2013 et 2015, et de GDF Suez, qui agrandira son site face au Stade de France, ont été reçus à leur demande par le commissaire pour évoquer la question. « Nous sommes une petite Défense mais surtout une jeune Défense, commente Pierre Quay-Thévenon. La Défense, c’est trente ans de partenariat entre les collectivités et l’Etat sur la sécurité. Nous avons commencé il y a six ans les Partenaires pour la ville. »

Ce dispositif, où les entreprises font appel à des médiateurs pour sécuriser les trajets des salariés, est utilisé depuis plusieurs années au métro Carrefour-Pleyel, depuis avril sur la Plaine par Generali et Venteprivee.com aux abords de la gare du RER D, et depuis juillet par Orange autour de la gare du RER B. Lors du comité de pilotage, les représentants de Generali et d’Orange se sont félicités de l’efficacité des médiateurs, bien identifiés par leurs salariés, tout en regrettant d’en supporter la majeure partie financière. « Nous préparons pour janvier un élargissement du dispositif sur la Plaine », annonce Pierre Quay-Thévenon.

Lorsqu’elles ne mettent pas en place des navettes pour les transporter, beaucoup d’entreprises, en interne, sensibilisent leurs salariés lors de « stages de vigilance » et en faisant intervenir des policiers référents. « Avec la psychose entretenue par les médias, il y a besoin de rassurer les salariés quand ils arrivent, commente Francis Dubrac, président de Plaine Commune Promotion. Les entreprises expliquent à leurs salariés d’être prudents dans les rues, leurs voitures et dans les transports, mais comme partout. »

En attente du feu vert du préfet

La SNCF a également étendu son système de vidéosurveillance et dispose désormais de 132 caméras sur les RER B et D, dont cinq sur les parvis des deux gares du Stade de France. Le Consortium Stade de France étant d’accord sur le principe, les élus et les entreprises attendent aujourd’hui le feu vert du préfet pour activer les caméras autour du stade. Ils espèrent une réponse avant la fin de l’année.

Car le territoire va accueillir dans les prochaines années de nouvelles entreprises. « Il est de notre ressort d’assurer la sécurité des futurs salariés, a martelé jeudi le maire (PC) de Saint-Denis, Didier Paillard, lors de la pose de la première pierre du siège de SFR. Nous avons obtenu il y a cinq ans l’ouverture d’un commissariat à la Plaine, mais les effectifs sont insuffisants. Il faudrait passer de 300 à 500 policiers sur Saint-Denis. »

 

 

Le Parisien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s