La Seine-Saint-Denis, Saint-Denis

Article Le Parisien : « L’Etat à la rescousse des équipements sportifs »

Le Parisien

Peu nombreuses, vétustes, les infrastructures sportives du département vont bénéficier d’un coup de pouce de l’Etat : rénovation de gymnases et pelouses synthétiques sont notamment prévus.

Le 18 janvier, lors de ses vœux à la presse, la ministre des Sports, Chantal Jouanno, a annoncé un plan de rattrapage exceptionnel sur cinq ans pour la Seine-Saint-Denis : sur les 100 M€ que l’Etat va investir pour financer des équipements sportifs, la Seine-Saint-Denis bénéficiera de 15 M€ à 20 M€. Lors d’une réunion à la préfecture avec le Mouvement sportif, les maires et le conseil général, le préfet délégué pour l’égalité des chances, Claude Morel, a détaillé en fin de semaine dernière les axes de ce plan. Il s’agit avant tout de rénover une soixantaine d’équipements existants « afin d’accroître leur durée d’utilisation », plutôt que de se lancer dans des constructions « longues et coûteuses », précise le préfet.

Rénovation de 20 gymnases

La rénovation de 20 gymnases est estimée à 20 M€. L’Etat financera à hauteur de 25 à 50%, le reste revenant aux collectivités locales. La préfecture a établi une première liste « estimative » des gymnases à rénover à partir des dossiers qui ont déjà été présentés au conseil national de développement du sport, l’organisme de financement du ministère. La liste définitive sera dressée en avril à l’issue de groupes de travail avec les partenaires. « Différents critères entreront en jeu : le degré d’élaboration des dossiers, la possibilité de mutualiser ces équipements entre plusieurs communes et leur capacité à accueillir différents sports », indique le préfet. Par ailleurs, dans le cadre de son plan d’investissement exceptionnel de 720 M€ pour les collèges, le conseil général va construire d’ici à 2016 douze gymnases, attenants aux établissements scolaires mais ouverts à la population en dehors des heures scolaires. « Nous en tiendrons compte et nous nous appuierons sur le schéma de cohérence territoriale lancé par le conseil général pour avoir une répartition équilibrée », poursuit Claude Morel.

20 pelouses synthétiques et 20 tennis couverts

Des pelouses synthétiques, qui permettent de jouer quel que soit le temps, seront installées sur 20 terrains de football (coût : 12 M€). Par ailleurs, pour optimiser leur utilisation, 20 courts de tennis seront couverts (coût : 9 M€). Là encore, l’Etat financera à hauteur de 25 à 50%.

Une piscine à Clichy ?

L’Etat envisage, dans le cadre du schéma piscine, de rénover certains bassins et surtout de construire une piscine à Clichy-sous-Bois. « Aujourd’hui, ni Clichy ni Montfermeil n’ont de piscine, ce qui pose de gros problèmes en matière d’apprentissage scolaire », note le préfet. L’Etat n’a cependant, à ce jour, pas chiffré son éventuel financement et étudie la possibilité d’orienter une partie des financements Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) vers ce volet du plan de rattrapage.

Un centre de formation omnisports à Saint-Denis ?

L’université Paris-XIII de Villetaneuse, qui dispose d’une section sport, a depuis plusieurs années un projet de construction d’un centre de formation omnisports, à Saint-Denis, près du Stade de France (coût : 20 M€). Le conseil général, qui a été sollicité par l’université, n’a pas encore délibéré sur ce dossier. L’Etat pourrait donner un coup de pouce à ce projet encore balbutiant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s