Saint-Denis

Saint-Denis première ville de Seine-Saint-Denis!!

Avec près de 105 000 habitants, Saint-Denis passe devant Montreuil. Un accroissement de population dû autant à la natalité qu’aux nouveaux quartiers. Et ça n’est pas prêt de s’arrêter.



Le joli petit garçon s’appelle Mazigh. Né le 30 décembre au soir, il est l’un des 3049 bébés à avoir vu le jour en 2010 dans la maternité du centre hospitalier Delafontaine de Saint-Denis, la plus importante du département. Sans le savoir, ses parents, Farida et Djaffar, qui vivent depuis cinq ans dans le quartier des Cosmonautes, ont contribué à faire cette année de Saint-Denis la première ville du département en termes de population.
Au sein de l’hôpital, tous les chiffres d’activités sont d’ailleurs à la hausse. En particulier ceux de la maternité, qui avait déjà établi en 2009 un record de 3200 naissances alors qu’en 2008 elles n’étaient «  que » 2800. « Nous accompagnons le développement démographique de la ville, c’est certain, explique Michel Rami, praticien de garde à la maternité samedi. En dix ans, nous avons constaté un net changement de sociologie des familles. Nous accueillons de plus en plus de jeunes couples parisiens qui se sont installés à la Plaine-Saint-Denis. »

1200 logements neufs par an

Une fois de plus, on trouve la plupart des nouveaux habitants de Saint-Denis à la Plaine, dans ces immeubles de logements qui poussent comme des champignons sur les anciennes friches industrielles. « Nous poursuivons la construction de logements neufs sur un rythme élevé de 1200 logements par an, précise Stéphane Peu, adjoint au maire (PC) chargé de l’urbanisme et de l’aménagement. Mais cette croissance s’explique aussi avec deux phénomènes en centre-ville. L’un, positif, d’arrivée de nouveaux habitants dans des logements rénovés ou neufs. L’autre, négatif, de suroccupation dans des immeubles insalubres. »
Depuis le recensement de 1999, qui avait vu Saint-Denis descendre à 86000 habitants après trente ans de désindustrialisation, la cité des rois a gagné près de 19000 habitants, et près de 36 000 emplois. « Comme la récession avant elle, la croissance économique et celle de la démographie de Saint-Denis sont très liées, analyse Stéphane Peu. Avec la crise du logement, la question du lieu de vie de leurs salariés est devenue prépondérante pour toutes les entreprises qui cherchent à s’implanter chez nous. »
Ce qui n’est pas pour déplaire à cet élu, qui a des réponses à leur donner. « Nous prévoyons d’accueillir de 12000 à 15000 nouveaux habitants dans les six prochaines années, prévoit-il. Nous avons encore beaucoup de terrains aménageables. Mais nous ne sommes pas lancés dans une course à la croissance échevelée. Un tel développement pose des problèmes d’équipements publics. Une nouvelle école par an, c’est 15 M€, et l’Etat ne nous aide pas plus parce que nous sommes une ville bâtisseuse. »

LE PARISIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s