Tribune 7 jours à Stains : mai 2018

Soutenons l’ESS

En conseil municipal, le vote des élus est toujours une prise de responsabilité. Les élus du groupe Stains pour tous s’appliquent cette règle : nous votons POUR lorsque nous sommes en accord, comme sur les projets en faveur de la jeunesse, CONTRE dans le cas inverse, notamment lorsqu’il y a gaspillage d’argent.

L’abstention, comme le OUI et le NON, a un sens précis. Nous manquons parfois d’éléments pour nous positionner : dans ce cas nous demandons des informations qui nous sont souvent refusées. Pour les modifications du tableau des effectifs où nous entérinons les évolutions de carrière des agents, nous n’avons pas les éléments pour juger des promotions en interne. Si la validation par concours est juste, on sait aussi qu’un maire peut bloquer ou favoriser selon l’agent. Connaissant le clientélisme régnant en Mairie, nous refusons de donner notre confiance aveuglément.

Nous nous abstenons sur le budget ou sur les subventions aux associations : nous ne voulons pas jeter le bébé avec l’eau du bain en votant contre mais ne validons pas non plus les choix de la majorité. Lorsqu’avec vous nous aurons fait l’alternance, nous rééquilibrerons les priorités budgétaires. Nous ferons un tri sain entre les associations qui se battent pour les Stanois et celles qui n’ont pas de lien avec Stains ou les associations politisées. Avec Julien Mugerin, nous n’accepterons jamais la faible subvention de l’ESS qui de par le nombre de ses adhérents mérite bien plus que les 157 000€ annuels qui lui sont alloués. A l’inverse, nous pensons que les fonds en faveur de la Palestine doivent revenir aux Stanois et que le Maire doit arrêter de s’entêter dans ce domaine d’ordre diplomatique où la prudence est tellement nécessaire : la Justice vient encore de le lui rappeler, aux frais du contribuable stanois.

Je profite de cette tribune pour féliciter les organisations pour les beaux moments vécus à Stains en mai, entre autres le 1er carnaval afro-caribéen et la rencontre des anciens du Clos.

Rendez-vous : lundi 18 juin à 19h, tous au Monument aux Morts de Stains pour une cérémonie anniversaire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle, placée sous le signe de la jeunesse.19349206_1597004460318048_1296432933_o

Marie-Claude Goureau

Publicités
Publié dans Stains | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Palmarès des villes où il fait bon être parent : Stains encore absente du top 20!

Top des villes où il fait bon être parent

Ce matin, le Journal le Parisien a publier son palmarès des villes où il fait bon vivre en Ile de France.

Une fois n’est pas coutume, Stains se place dans le bas du classement : en Seine-Saint-Denis, notre ville se situe hors top 20 avec un score de 61,07.

Voir les critères de notation

Voir l’article du Parisien

Pour rappel, un précédent palmarès du Parisien avait classé les villes où il fait bon vivre. Déjà Stains n’apparaissait pas dans le classement :

Top des villes où il fait bon vivre

Publié dans La Seine-Saint-Denis, Stains | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

La banlieue attend encore Macron

Mardi 22 mai, le Président de la République présentait ses orientations pour les quartiers populaires. Cet évènement a laissé sur leur faim de nombreuses personnes parmi ceux qui agissent pour la banlieue : j’avoue comprendre leur déception.

J’ai vu un Président qui avait compris une partie des attentes des habitants mais qui restait malgré tout en décalage avec la réalité de nos quartiers. Dire qu’on ne veut pas annoncer un énième arsenal de mesures, c’est faire offense aux précédents plans banlieues dont certains ont profondément métamorphosé nos lieux de vie : rien qu’à Stains, la rénovation urbaine de CHIRAC à SARKOZY, c’est la rénovation du Moulin neuf, du Clos St Lazare, de la Cité jardin et du Maroc. Ils ont permis la mise en place de la politique de la ville qui accompagne tant de familles, d’associations ou encore le programme de réussite éducative qui lutte contre l’échec scolaire, mais également la violence des jeunes, les comportements à risque, etc…

Rejeter les élus locaux qui sont souvent les derniers sur le terrain à garantir la présence de la République en ne parlant que de clientélisme relève d’une grande méconnaissance du terrain. Oui tous les élus locaux ne se valent pas et c’est bien la raison de mon combat à Stains. Mais il ne faut pas faire d’amalgame : à gauche comme à droite, beaucoup d’élus font tout ce qui est en leur pouvoir (et même plus !) pour rattraper les désengagements, les loupés et tout cela sous les contraintes de l’Etat.

Le nouveau monde, ça ne peut pas être cela surtout lorsque le rapport d’un parlementaire du 93, Stéphane Peu (PCF) déclare, à raison, que l’Etat est en recul dans notre département. Le rééquilibrage naturel par un simple changement de méthode ne peut pas suffire : notre territoire cumule difficultés sociales, économiques, sécuritaires, citoyennes, etc. Nous avons besoin d’un véritable rattrapage, d’une ambition mais aussi d’ordre et de fermeté.

J’irais plus loin en précisant que la République est en recul dans certains de nos quartiers : lorsque la France ne maitrise pas son immigration au risque d’accroître l’échec de l’intégration, lorsque les trafics locaux, pourtant connus de tous, se déploient en toute liberté, lorsque la police nationale répond qu’elle ne dispose que d’une voiture la nuit à Stains et qu’elle ne peut pas intervenir pour les petits délits qui rendent infernale la vie dans certaines barres d’immeuble. Dans chacune de ces situations la République est absente.

Cette conférence n’a pas été décevante à tous points de vue : il était rassurant d’entendre le Président de la République exprimer son refus de la légalisation du cannabis. Je retiens également les 30 000 stages de 3e tout en m’interrogeant sur la faisabilité d’un tel chiffre, le testing dans les entreprises pour déceler les discriminations à l’embauche, la communication aux maires des personnes fichées S (enfin), etc…

Je me réjouis aussi qu’Emmanuel Macron parle d’accompagner les communes dans le renforcement de leur police municipale. Mais encore une fois, cela ne doit pas faire oublier que l’Etat doit demeurer le 1er acteur de sécurité même si les maires doivent également contribuer à la coproduction de sécurité. Stains est l’exemple même d’un quartier où les effectifs de police doivent augmenter. Cela pourrait éviter les situations telles que celle que j’ai vue encore hier soir : des jeunes trafiquants tellement à l’aise qu’ils se permettent de jouer à minuit au foot sous les fenêtres de voisins qui n’osent pas appeler la police… ou n’essayent même plus car cela n’en vaut pas la peine. La peur n’est pas dans le bon camp !

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Appel du 18 juin : tous au monument aux morts de Stains!

Affiche 18 juin 2018.jpgCette année, la cérémonie sera placée sous le signe de la jeunesse.

 

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Valérie Pécresse à Stains au lycée Utrillo

30223802_260561914485529_475203974_oJe suis très heureux d’avoir pu accompagner la présidente de la Région en visite ce midi au lycée Maurice Utrillo. Au contact des personnels, élèves et parents, Valérie Pécresse a montré sa détermination pour la réussite des jeunes de Stains et de Pierrefitte.

Ce fut tout d’abord une rencontre riche avec des représentants de lycéens, de professeurs, du personnel régional et de parents d’élèves. Cette réunion se fit à huis clos pour préserver la qualité d’un échange cordial et dans le respect où chacun a pu s’exprimer.

A titre personnel, j’admire la capacité d’écoute de Valérie Pécresse qui n’a écarté aucun sujet et a répondu à chaque question qui lui avait été posée de manière constructive. Femme à poigne elle a su dire non aux réclamations qui n’étaient pas réalisables et femme passionnée par notre territoire, elle s’est montrée ouverte à l’expression des besoins qui permettront aux jeunes Stanois de réussir. Car au final, c’était bien là le sujet : j’ai été heureux de l’entendre défendre le droit à la réussite des élèves du lycée Maurice Utrillo, rappelant à plusieurs reprises les très bons résultats acquis par la témérité des élèves mais également un engagement fort de l’équipe pédagogique.

Cette visite n’était pas une simple visite de courtoisie : la présidente fait d’Utrillo un lycée pilote pour la Région. Les besoins du lycée ont été listés, diverses réflexions sur la sécurisation ont été amorcées et donneront lieu à des aménagements, mais surtout, des travaux très concrets auront lieu dans les prochaines semaines et mois. Certains travaux étaient prévus de longue date du fait de la vétusté du bâtiment, d’autres accéléreront suite à la crise qu’a connu l’établissement. La construction prochaine du lycée de Pierrefitte a été rappelée : attendu pour 2021, il permettra de régler le problème de surpopulation d’Utrillo qui pèse au quotidien. En tant que membre du conseil d’administration du lycée pour la région, je veillerai à ce que cette réunion ait des suites.

Petit bémol toutefois pour la Ville de Stains. On sait que les problèmes de ces derniers jours sont liés à des évènements extérieurs. Or le Maire de Stains, ne pouvant pas être présent en personne, avait mandaté un membre de son cabinet. Mais en plus cette personne, présente dès l’arrivée de la Présidente dans le lycée, a pourtant soudainement disparu au moment où la visite arrivait sur le parvis… Comble de la lâcheté alors que des lycéens avaient évoqué quelques minutes avant leur sentiment d’insécurité dans la rue Jean Durand et qu’il était prévu que l’on aborde sur le fameux parvis la question d’aménagements extérieurs. Il n’aurait peut-être pas été facile de manipuler cet auditoire comme ils le font quotidiennement avec les Stanois.

Publié dans L'Ile de France, Stains | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Solidarité avec le lycée Maurice Utrillo de Stains

L’image contient peut-être : arbre et plein air

Depuis hier, le lycée Maurice Utrillo de Stains est au centre de toutes les attentions, notamment médiatiques et politiques. On doit ce tout nouvel intérêt à l’alerte ultime lancée par les enseignants et parents qui n’en peuvent plus de voir la situation s’aggraver et les agressions dont la visibilité et la violence sont plus fortes que jamais. Je tiens tout d’abord à les féliciter pour leur mobilisation et leur témoigner de ma solidarité. J’invite d’ailleurs tous ceux qui le peuvent à les rejoindre dimanche 8 avril à 10h pour une manifestation contre ces actes qui posent de nouvelles entraves à la réussite de nos jeunes.

 Lorsque l’on est de Stains et que l’on parle avec nos jeunes, on sait que ce n’est pas nouveau. Il y a quelques années, lors d’un conseil municipal, j’avais même évoqué le fait que certains élèves venaient armés en cours, non pas pour attaquer mais pour pouvoir se défendre en cas de besoin, parce qu’ils avaient été témoins de scènes devant ce lycée. A l’époque, l’équipe d’Azzédine Taïbi, le Maire de Stains, avait crié au scandale parce qu’elle ne connaissait pas cette réalité… ou bien parce qu’il ne fallait pas en parler. L’opposition municipale Stains pour tous réclame toujours des moyens supplémentaires pour une police municipale tandis que la majorité a décidé de réduire le budget en terme de personnel et de ne pas investir dans le domaine. Choquant !

 En tant qu’administrateur du lycée pour le compte de la région Ile-de-France, je rappelle l’engagement fort de Valérie Pécresse pour une sécurisation des établissements. A Maurice Utrillo il s’est illustré par une amélioration du système de fermeture et d’interphonie évoqué en 2016 sur mon blog. La sécurité est aussi assurée par le système de vidéosurveillance des abords, visionné en direct par un agent et dont les bandes vidéo sont tenues à disposition des forces de police.

 Mais il faut être conscient que le problème vient en bonne partie de l’extérieur. A l’instar de la présidente de Région, j’en appelle au ministère de l’Intérieur et au rectorat pour qu’ils prennent leurs responsabilités. La Région a compétence sur le patrimoine bâti, pas en matière d’éducation, ni dans le domaine régalien.

 Enfin, je demande aux maires de Pierrefitte et de Stains de se saisir sérieusement de la question de la violence de nos jeunes, des trafics dans les quartiers et encore plus de la parentalité. Nos quartiers ne sont pas des territoires que l’on se départage, ils appartiennent à tous : c’est pour cette raison que la seule loi qui doit s’y appliquer est la Loi de la République. Il faut également encourager certains parents à prendre en main sur l’éducation de leurs enfants tant qu’il est encore temps et cela malgré les difficultés de la vie, les logements trop petits, les heures de boulot à rallonge, etc… Comme le disait un vieux RAP des années 90, « laisse pas trainer ton fils » !

 

Publié dans L'Ile de France, Stains | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Visite de quartier centre-ville : samedi 7 avril

Annonce visite CV 2

Image | Publié le par | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire