Appel du 18 juin : tous au monument aux morts de Stains!

Affiche 18 juin 2018.jpgCette année, la cérémonie sera placée sous le signe de la jeunesse.

 

Publicités
Publié dans Stains | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Tribune 7 jours à Stains : juin 2018

Une opposition unie, le Maire réduit à la calomnie

 Ces derniers mois, vous assistez probablement à un spectacle des plus navrants. On tente de vous faire croire que Stains pour tous, plus particulièrement Julien MUGERIN et Marie-Claude GOUREAU seraient islamophobes. Pour beaucoup d’entre vous qui nous connaissez, cela peut vous sembler invraisemblable mais oui, ils ont essayé de vous faire croire cela. Comble de la manipulation, cette calomnie a été orchestrée en plein mois du Ramadan, comme pour faire appel à ce que beaucoup de musulmans ont de plus profond. Pour le Maire de Stains le bénéfice est double : 1/ porter un coup à l’opposition municipale qui le dérange par son travail et ses questions. 2/ détourner vos regards des problèmes rencontrés par la Majorité municipale.

En réalité, dans la majorité, rien ne va plus : démissions d’élus, départ de cadres, mensonges qui ne prennent plus…

Au contraire, l’opposition reste aux côtés des Stanois depuis 4 ans sans discontinuer et unie derrière Julien MUGERIN et autour des élus qui la composent sans aucune faille. Voilà peut-être ce qui effraie certains, obligés de lancer des rumeurs aussi fausses que nauséabondes. Voilà ce qui oblige le Maire et les quelques élus qui lui restent fidèles à faire appel à une association bidon, des tracts anonymes et des bruits de couloirs. Dans un Etat de droit, si des élus se rendent véritablement coupables d’appels à la haine contre les musulmans, c’est devant un tribunal qu’ils ont à répondre et pas à une question orale grotesque en fin de conseil municipal où ceux qui sont accusés n’ont même pas le droit de répondre…

Enfin, tout cela est bien peu de choses à côté des difficultés que certains d’entre vous peuvent vivre, comme le boulanger du Clos St Lazare qui subit des pressions pour partir : nous lui adressons un message de soutien chaleureux et l’encourageons à tenir bon.

Si nous ne vous croisons pas sur le terrain ou à la fête de la Ville où nous serons comme à notre habitude, nous vous souhaitons de passer de bonnes vacances d’été.

Info : Sortie patriotique au Mont-Valérien, dimanche 1er juillet (gratuite mais inscription obligatoire). Rdv à Stains à 14h.

Contact : www.julienmugerin.fr ou au 07 85 55 88 96

Madi BOINA BOINA

7. MADI DEVANT MARIANE  5 AVRIL 2014

 

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Sortie Stains pour tous au Mont-Valérien

Contactez-nous pour plus d’informations. Inscription obligatoire.

Sortie mont valérien

 

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Mon allocution à la cérémonie du 18 juin

Mesdames et Messieurs les élus,

Messieurs les porte-drapeaux,

Mesdames et Messieurs,

Chers compagnons,

 

Permettez-moi d’utiliser le terme compagnon, un terme utilisé entre gaullistes même si je n’en suis pas un, mais je crois qu’en ce jour spécial, nous devons tous être un peu gaullistes si vous le permettez.

Je tiens à vous remercier toutes et tous pour avoir rejoint les élus de groupe Stains pour tous pour cette cérémonie organisée dans des conditions particulières puisqu’une fois de plus, le Maire de Stains n’a pas voulu l’organiser.

Je tiens à remercier tout particulièrement les membres de l’association des jeunes porte-drapeaux d’Ile de France et leur président et co-fondateur Monsieur Philippe Wolf de s’être rendus disponibles pour nous apporter leur soutien et donner à notre cérémonie ces belles couleurs de bleu blanc et rouge aux côtés du président de l’amicale des anciens de la marine de Stains.

Je veux te remercier également cher Yassine pour ce beau texte que tu nous as lu et qui nous a émus. Je me souviens lorsque nous nous sommes rencontrés le 8 mai dernier et que tu m’as fait part de ta volonté d’intervenir lors d’une cérémonie patriotique : c’est chose faite maintenant et je pense pouvoir dire au nom de tous ceux qui t’ont entendu que tu nous as rendu fier de notre jeunesse stanoise. Merci à toi et continue sur cette lancée.

Je remercie également toutes les personnes qui ont contribué à l’organisation de cette cérémonie, Luc, notre maître de cérémonie, Sébastien pour le son, Evelyne et bien sûr Marie-Claude pour leur appui technique (et moral ?).

Le 18 juin 1940, depuis Londres où il cherche à rassembler tous ceux qui sont prêts à combattre pour la France, le Général de Gaulle prononce sur les ondes de la BBC un discours fondateur pour la Résistance. Alors que la France a capitulé face à Hitler, pour de Gaulle le combat n’est pas terminé et doit se poursuivre bien au-delà des limites de l’hexagone.

En septembre 1939, l’invasion de la Pologne par les nazis avait suscité l’entrée en guerre de la France et la Grande-Bretagne. Peu après 8 millions de civils se trouvaient sur les routes en exil.

Le 14 juin 1940, les bottes des soldats allemands battaient le pavé parisien. Le Gouvernement de la France se déplace à Bordeaux. Le Général de Gaulle en fait partie.

Le 16 juin, il est envoyé en mission officielle à Londres pour convaincre Churchill de poursuivre le combat.

En France, Pétain veut un armistice et réussit à l’obtenir à la faveur des nazis. A Londres, de Gaulle lance un appel à la Résistance qui poussera quelques milliers d’hommes à le rejoindre. D’autres à prendre les armes contre l’envahisseur, d’autres à jouer des rôles plus ou moins déterminants mais tous importants pour faire libérer la France. Beaucoup périront. On compte parmi eux de nombreux Stanois. Certains seront fusillés sur le champ, d’autres seront déportés et d’autres encore fusillés au Mont-Valérien. J’en profite pour vous annoncer que nous aurons l’occasion de leur rendre un bel hommage en nous rendant tous ensemble au Mont-Valérien le 1er juillet prochain à l’occasion d’une sortie patriotique qu’est en train de nous préparer Marie-Claude.

C’est à la suite d’une longue série d’appels lancés par les ondes de la BBC qu’une armée se monte. Cette armée ira sur les plages du débarquement le 6 juin 1944 et libèrera la France aux côtés des forces alliées. C’est cet appel qui placera la France non pas parmi les pays occupés mais au rang des vainqueurs aux côtés des Etats-Unis, de la Grande Bretagne et de l’URSS. Au lendemain de la guerre, ce discours fondateur a fait de la France un pays libre et un grand pays.

Je vous l’ai annoncé, j’ai voulu que cette cérémonie soit dédiée à la jeunesse stanoise car je crois en l’actualité de cet appel et des idées qu’il véhicule.

En ce 18 juin 2018, le Général de Gaulle reste un symbole à suivre pour une génération qui se demande, peut-être un peu plus que les précédentes, quelle est sa place, quel est son avenir, en quoi elle doit croire. J’ai envie que ce personnage historique soit un exemple à suivre pour la jeunesse de notre pays et plus particulièrement pour la jeunesse stanoise. Le Général de Gaulle n’est pas un portrait poussiéreux qui n’a de sens que pour les anciens combattants. S’ils ont cru en lui, c’est qu’il réunit par sa personne et par l’appel historique du 18 juin tout ce qui peut conduire une génération à la réussite.

Le Général de Gaulle c’est l’abnégation, la droiture, et l’idéalisme. Le Général de Gaulle c’est aussi le pragmatisme des 30 glorieuses, qui a remis en route l’économie française avec des projets structurants. Mais le Général, c’est aussi la solidarité et je sais que notre jeunesse y est attachée : c’est le gouvernement de la Libération qu’il dirige qui met en place la sécurité sociale, les allocations familiales ou encore le droit de vote des femmes.

Mais ce 18 juin 1940, l’appel qui fut lancé depuis Londres ne fut pas seulement un appel à Résister à l’envahisseur nazi. Ceux qui réduisent cet acte à un simple épisode historique se trompent. C’est pour cette raison que nous le commémorons aujourd’hui. C’est pour cette raison que c’est le maire de Stains qui aurait dû se tenir ici à ma place. L’appel du 18 juin, c’est le 1er appel de l’Histoire à défendre la France pour qu’elle reste la France, dans son histoire, dans sa langue, dans ses valeurs, dans sa liberté. C’est en cela que ce combat est tellement actuel même si le contexte, bien évidemment, est très différent.

Mais qui peut dire qu’aujourd’hui défendre la France pour ses valeurs et sa liberté n’est plus une nécessité? Qui peut dire que face au terrorisme, à l’intégrisme religieux, défendre la France pour ses valeurs et sa liberté n’est plus LA solution ? Qui peut dire que face à un monde qui change, dans une Europe qui est en panne, défendre la France pour ses valeurs et sa liberté n’est pas un refuge?

Je veux dire aux plus jeunes que ceux qui ont défendu la France, l’ont fait pour laisser en héritage ces valeurs et cette liberté qui leur appartiennent aujourd’hui. Et quelles que soient leurs origines, qui qu’ils soient, en tant que Français, cette histoire de France est la leur, cette langue est la leur, ces valeurs sont les leurs, et cette liberté aussi. Qui qu’ils soient, d’où qu’ils viennent, ils sont la France et personne ne leur enlèvera.

Le Général de Gaulle le démontrera par sa politique dans les années qui suivront : il respecte chacun dans ce qu’il est et d’où qu’il vienne. Cela ne l’a pas empêché d’être exigeant pour la France.

Car hériter ce n’est pas tout bénéfice. C’est une responsabilité : il faut défendre cet héritage pour que les générations futures en bénéficient. Il faut non seulement le respecter, l’intégrer mais aussi le faire fructifier. La France est un grand pays pour tous ceux et toutes celles qui s’y trouvent et qui y ont un destin. Et c’est là que se trouve la clé de cet acte d’amour pour la France que fut l’appel du 18 juin.

Mes chers compagnons, je vous propose donc de continuer à rendre hommage au général de gaulle en l’érigeant à la place qui est la sienne pour notre jeunesse.

Vive la République

Vive la France.

Je vous remercie.

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vidéo : l’opposition de Stains accusée à tort d’islamophobie

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire

Tribune 7 jours à Stains : mai 2018

Soutenons l’ESS

En conseil municipal, le vote des élus est toujours une prise de responsabilité. Les élus du groupe Stains pour tous s’appliquent cette règle : nous votons POUR lorsque nous sommes en accord, comme sur les projets en faveur de la jeunesse, CONTRE dans le cas inverse, notamment lorsqu’il y a gaspillage d’argent.

L’abstention, comme le OUI et le NON, a un sens précis. Nous manquons parfois d’éléments pour nous positionner : dans ce cas nous demandons des informations qui nous sont souvent refusées. Pour les modifications du tableau des effectifs où nous entérinons les évolutions de carrière des agents, nous n’avons pas les éléments pour juger des promotions en interne. Si la validation par concours est juste, on sait aussi qu’un maire peut bloquer ou favoriser selon l’agent. Connaissant le clientélisme régnant en Mairie, nous refusons de donner notre confiance aveuglément.

Nous nous abstenons sur le budget ou sur les subventions aux associations : nous ne voulons pas jeter le bébé avec l’eau du bain en votant contre mais ne validons pas non plus les choix de la majorité. Lorsqu’avec vous nous aurons fait l’alternance, nous rééquilibrerons les priorités budgétaires. Nous ferons un tri sain entre les associations qui se battent pour les Stanois et celles qui n’ont pas de lien avec Stains ou les associations politisées. Avec Julien Mugerin, nous n’accepterons jamais la faible subvention de l’ESS qui de par le nombre de ses adhérents mérite bien plus que les 157 000€ annuels qui lui sont alloués. A l’inverse, nous pensons que les fonds en faveur de la Palestine doivent revenir aux Stanois et que le Maire doit arrêter de s’entêter dans ce domaine d’ordre diplomatique où la prudence est tellement nécessaire : la Justice vient encore de le lui rappeler, aux frais du contribuable stanois.

Je profite de cette tribune pour féliciter les organisations pour les beaux moments vécus à Stains en mai, entre autres le 1er carnaval afro-caribéen et la rencontre des anciens du Clos.

Rendez-vous : lundi 18 juin à 19h, tous au Monument aux Morts de Stains pour une cérémonie anniversaire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle, placée sous le signe de la jeunesse.19349206_1597004460318048_1296432933_o

Marie-Claude Goureau

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Palmarès des villes où il fait bon être parent : Stains encore absente du top 20!

Top des villes où il fait bon être parent

Ce matin, le Journal le Parisien a publier son palmarès des villes où il fait bon vivre en Ile de France.

Une fois n’est pas coutume, Stains se place dans le bas du classement : en Seine-Saint-Denis, notre ville se situe hors top 20 avec un score de 61,07.

Voir les critères de notation

Voir l’article du Parisien

Pour rappel, un précédent palmarès du Parisien avait classé les villes où il fait bon vivre. Déjà Stains n’apparaissait pas dans le classement :

Top des villes où il fait bon vivre

Publié dans La Seine-Saint-Denis, Stains | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

La banlieue attend encore Macron

Mardi 22 mai, le Président de la République présentait ses orientations pour les quartiers populaires. Cet évènement a laissé sur leur faim de nombreuses personnes parmi ceux qui agissent pour la banlieue : j’avoue comprendre leur déception.

J’ai vu un Président qui avait compris une partie des attentes des habitants mais qui restait malgré tout en décalage avec la réalité de nos quartiers. Dire qu’on ne veut pas annoncer un énième arsenal de mesures, c’est faire offense aux précédents plans banlieues dont certains ont profondément métamorphosé nos lieux de vie : rien qu’à Stains, la rénovation urbaine de CHIRAC à SARKOZY, c’est la rénovation du Moulin neuf, du Clos St Lazare, de la Cité jardin et du Maroc. Ils ont permis la mise en place de la politique de la ville qui accompagne tant de familles, d’associations ou encore le programme de réussite éducative qui lutte contre l’échec scolaire, mais également la violence des jeunes, les comportements à risque, etc…

Rejeter les élus locaux qui sont souvent les derniers sur le terrain à garantir la présence de la République en ne parlant que de clientélisme relève d’une grande méconnaissance du terrain. Oui tous les élus locaux ne se valent pas et c’est bien la raison de mon combat à Stains. Mais il ne faut pas faire d’amalgame : à gauche comme à droite, beaucoup d’élus font tout ce qui est en leur pouvoir (et même plus !) pour rattraper les désengagements, les loupés et tout cela sous les contraintes de l’Etat.

Le nouveau monde, ça ne peut pas être cela surtout lorsque le rapport d’un parlementaire du 93, Stéphane Peu (PCF) déclare, à raison, que l’Etat est en recul dans notre département. Le rééquilibrage naturel par un simple changement de méthode ne peut pas suffire : notre territoire cumule difficultés sociales, économiques, sécuritaires, citoyennes, etc. Nous avons besoin d’un véritable rattrapage, d’une ambition mais aussi d’ordre et de fermeté.

J’irais plus loin en précisant que la République est en recul dans certains de nos quartiers : lorsque la France ne maitrise pas son immigration au risque d’accroître l’échec de l’intégration, lorsque les trafics locaux, pourtant connus de tous, se déploient en toute liberté, lorsque la police nationale répond qu’elle ne dispose que d’une voiture la nuit à Stains et qu’elle ne peut pas intervenir pour les petits délits qui rendent infernale la vie dans certaines barres d’immeuble. Dans chacune de ces situations la République est absente.

Cette conférence n’a pas été décevante à tous points de vue : il était rassurant d’entendre le Président de la République exprimer son refus de la légalisation du cannabis. Je retiens également les 30 000 stages de 3e tout en m’interrogeant sur la faisabilité d’un tel chiffre, le testing dans les entreprises pour déceler les discriminations à l’embauche, la communication aux maires des personnes fichées S (enfin), etc…

Je me réjouis aussi qu’Emmanuel Macron parle d’accompagner les communes dans le renforcement de leur police municipale. Mais encore une fois, cela ne doit pas faire oublier que l’Etat doit demeurer le 1er acteur de sécurité même si les maires doivent également contribuer à la coproduction de sécurité. Stains est l’exemple même d’un quartier où les effectifs de police doivent augmenter. Cela pourrait éviter les situations telles que celle que j’ai vue encore hier soir : des jeunes trafiquants tellement à l’aise qu’ils se permettent de jouer à minuit au foot sous les fenêtres de voisins qui n’osent pas appeler la police… ou n’essayent même plus car cela n’en vaut pas la peine. La peur n’est pas dans le bon camp !

Publié dans Stains | Tagué , , , , , , , , , , , | 2 commentaires